La barre d’écartement la plus simple du monde !

Pourquoi se compliquer la vie ? Vous connaissez mon coté « bricolage » et je vais le conforter : les manches à balais ne vont pas toujours là où l’on pense ! On peut en faire une barre d’écartement !

Commençons par les ingrédients, comme dans une bonne recette :
– un balai, ou un manche à balai que l’on vend souvent séparément un peu partout
– des crochets qui se vissent
– des menottes qui s’accrochent.

Les manches à balai ont souvent aussi des petits embouts plastiques pour les accrocher :

Vous allez me faire le plaisir de scier tout ça bien droit pour éliminer l’embout, et de l’autre coté le balai ou la partie vis. Il est ensuite très simple de visser un crochet à chaque extrémité, à la main, en le vissant le plus loin possible. Je vous garantis que ça ne bougera pas ! 

J’en montre deux (les miens) car j’utilise le second quelquefois pour les bras. Il passe derrière le dos, debout, et maintient les bras immobiles dans une position de repos qui peut donc durer (pour un interrogatoire un peu long par exemple ^^)

Voilà, vous avez votre barre d’écartement imparable !

Avec les menottes, qui s’accrochent aux 2 crochets, votre compagnon, se retrouve debout, face à vous, dans une situation plutôt compliquée (un petit truc dans l’anus écarté peut ajouter à la sensation de mise à disposition). Les menottes utilisées dans la photo qui suit sont disponibles ici, et un autre avantage est que votre compagnon va perdre 10 cm de hauteur. Mettez des talons hauts et vous aurez une autorité naturelle toute neuve ^^

Si vous ajoutez un petit truc, les menottes de porte sont sont un de mes outils préférés, vous pouvez mettre votre mari contre une porte, parfaitement à votre merci. Vous pouvez même lui retirer la cage pour un peu de teasing. Ou pour la toilette. Ou bien pour voir quelles sont les menaces qui ont le plus d’effet sur lui, c’est toujours intéressant de savoir ce qu’il craint : les soumis bandent quand on évoque ce qui serait le plus cruel pour eux (hé hé)…

Profitez bien de toutes ces idées, et indiquez les vôtres dans les commentaires, le partage c’est important, c’est la raison essentielle de la création de ce blog au départ !

 

 

 

Un Commentaire

  1. Chère madame Marie Séverine,
    Je reconnais bien là votre esprit « bricorama » 🙂

    Toutefois, si je puis me permettre, juste deux trous à chaque extrémité du manche a balais suffisait, non ?

    Respectueusement,
    PetitCoshonet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *