Carine domine son compagnon … en col roulé !

Il y a quelques semaines, nous avons reçu ce témoignage de Carine … Nous avons bien apprécié ^^et nous le publions tel qu’il nous est arrivé…

Chère Marie-Séverine,

Premièrement, je tenais à vous féliciter pour votre blog que je suis depuis quelques années maintenant. J’y trouve toujours beaucoup d’idées intéressantes pour mon soumis.

En début de semaine, je lui ai justement demandé de vous écrire mais je crois qu’il s’est trompé d’adresse. C’est pour ça que je me permets de vous réécrire.

J’aurais aimé apporter une témoignage sur votre blog.

Contrairement à beaucoup de Maîtresses je ne porte pas de cuire mais plutôt beaucoup de pulls en laine. Car comme beaucoup de Maîtresses, une des choses que j’aime par dessus tout, c’est de frustrer mon soumis. Et je trouve que la laine est une matière incroyable pour le faire.

J’achète uniquement des pulls très doux. Souvent, je m’arrange pour qu’ils aient un épais col roulé qui couvre bien le cou. Mon soumis ne me voit jamais nue, il doit se contenter d’imaginer mon corps sous le pull col roulé. Cela le frustre terriblement.

Souvent je ne mets rien sous le pull, pour que mes formes soient encore mieux dessinées. Je précise que mon soumis ne porte pas de cage de chasteté. J’aime pouvoir le frustrer dès que je le veux avec
ma main. Du coup, je laisse sa petite queue à l’air. J’en profite donc souvent pour caresser sa bite avec les manches toutes douces de mon pull. Ca le rend dingue. Ou alors je colle son  visage contre mes seins qu’il sent à travers le pull sans pouvoir les voir ni être en contact direct avec eux. Quand je porte un pull, je lui ordonne aussi parfois de mettre ses mains sur mes seins sans qu’il n’ait le droit de
bouger ses mains d’un millimètre. Juste les poser sur mes seins et les sentir à travers le pull. Bien sûr pendant qu’il a « les mains prises » j’en profite pour titiller sa petite queue.

Je porte donc dès que possible des pulls tous doux à col roulé parce que je trouve que ce vêtement procure une certaine classe et parce que cela frustre bien plus mon soumis que si je lui laissais entrevoir une partie de ma poitrine en mettant un décolleté. C’est une sensation incroyable de savoir que mon soumis est fou de mes seins sans jamais lui laisser les voir, encore moins les toucher. Il doit se contenter de les deviner. En plus, la laine rajoute quelque chose de très érogène. C’est une matière très agréable au toucher et donc qui le frustre encore plus.

Parfois, quand je vais me doucher, je le fais venir avec moi dans la salle de bain. Il doit se mettre à genoux, dos à moi. Comme ça, il ne me voit pas me déshabiller, ni nue sous la douche. Mais avant
d’aller sous l’eau, je lui laisse mon pull qu’il a le droit de renifler comme un petit chien. Encore une frustration délicieuse: il sait que c’est à cause de ce pull, qu’il ne voit pas mon corps mais il sait aussi que renifler mon odeur dans le pull est un des meilleurs privilèges que je puisse lui offrir. Quand je sors de la douche, je me sèche et je m’habille derrière lui pendant qu’il est toujours genoux. Enfin, je lui demande de fermer les yeux, de baisser la tête, de se retourner en me présentant humblement mon pull. Je l’autorise à ouvrir les yeux uniquement quand j’ai remis le pull.

En été, cela est bien sûr plus compliqué mais je m’arrange toujours pour que nous partions en vacances dans le nord de l’Europe où à la montagne. Du coup, s’il fait chaud la journée et que je ne
peux pas mettre de pull, je le mets sous cage de chasteté. Les seule fois où il peut d’avantage voir mon corps quand je suis par exemple en débardeur, il ne peut donc pas bander librement. Le soir, quand il fait plus frai, je remets mon col roulé et je le libère. Il bande alors comme un fou puisqu’il n’a pas pu le faire de toute la journée en me voyant en petite tenue et il se voit très frustré d’être libéré uniquement une fois que j’ai remis mon pull.

Voilà ma chère Marie-Séverine, cela me tenait à cœur de partager cela avec vous et je serais ravie si vous pouviez le publier sur votre blog. Surtout qu’en lisant vos articles, j’ai cru aussi comprendre que
vous appréciez les cols roulés !

Je le confirme, mais ce n’est pas pour les mêmes raisons je crois. Je n’aime pas trop tout ce qui est décolletés. Je préfère que la poitrine soit une découverte progressive, et les pulls sont bien pour ça. Il y a une autre différence, comme le montre la photo qui suit … Chez moi c’est pulls col roulé ET cage de chasteté 🙂

32 Commentaires

  1. Bonsoir,

    Joli témoignage. J’adore les pulls en laine ou les cols roulés aussi, même si, contrairement à notre amie, je les accompagne de cuir bien moulant.

    Merci pour ce récit qui montre que la domination ne passe pas que par le cuir. Souvent, des jeunes dominas se sentent obligées de porter du cuir alors qu’elle ne sont pas à l’aise avec.

    On peut dominer dans n’importe quelle tenue, l’essentiel étant d’être à son aise.

    Maîtresse Véronique, maîtresse en cuir 😉

    • tout a fait d accord madame véronique pour ma part j’ ai un faible pour les dames en tailleur strict en dessous du genou . je trouve cela sévère et sexy en même temps

  2. Je ne pense pas qu’il y ait une tenue précise pour dominer, hormis si vous-même ou votre soumis présente un fétichisme précis sur un accessoire précis qui va intensifier le rapport, mais cela ne vaut, je pense, que sur une faible durée.

    Le rapport Dominant/dominé est avant tout cérébral, quoi que l’on en dise, et il convient à la Maitresse d’influencer cela par quelques artifices dont elle connait le pouvoir dans la pensée de son soumis. Ce sera donc un pull à col roulé pour certains, des talons vertigineux pour d’autres, une tenue cuir pour beaucoup. L’essentiel étant, à mon sens, de maintenir le désir et l’addiction de votre partenaire.

    Personnellement, je ne refuse absolument pas à mon mari de voir mon corps dénudé, bien au contraire. Je le lui impose chaque matin, réclamant sa présence dans la salle de bain où son rôle consiste à le sécher au sortir de la douche, lui appliquer avec dévotion mon lait corporel. Il m’aide ensuite à enfiler mes vêtements de la journée et assiste religieusement à mon maquillage et ma coiffure

    Le plus souvent, je lui accorde un baiser suivi d’une douce caresse sur ses bourses afin de m’assurer que son sexe reste réceptif et demandeur d’une éventuelle libération …..

    Mais cela sera pour plus tard … ou pas !

    • Bonsoir,

      Récit délicieux qui montre toute la diversité de la domination féminine.

      Merci à toutes de montrer cette diversité.

      Maîtresse Veronique

    • Bonjour Sylvie,

      Cela m’arrive aussi parfois de me montrer nue devant mon soumis mais uniquement après l’avoir mis en cage. Pour lui c’est très frustrant de ne pas pouvoir bander librement le peu de fois où il me voit nue.

      • Qu’est-il le plus frustrant pour nos hommes … ?

        Etre contraint dans une cage étroite sans aucune érection possible ou au contraire pouvoir exhiber leur sexe dressé par le désir sans lui accepter la moindre possibilité d’éjaculer …..

        Il serait peut être intéressant de lancer le débat, qu’en pensez vous ?

        • nul débat, çà dépend de chacun, Sylvie

        • Entièrement d’accord pour lancer un débat sur le sujet 🙂 Même s’il est vrai que ça dépend de chacun, cela peut etre intéressant d’avoir différentes experience et peut être de voir comment les Maîtresses qui ne mettent pas leurs soumis en cage s’assurent qu’ils ne se tripotent pas la queue en cachette!

          • Personnellement, j’aime varier les plaisirs et c’est :

            – Soit une mise en cage quasi permanente pour une durée définie par tirage au sort et pouvant aller jusqu’à deux mois environ. Seules sont accordées de brèves sorties dans un souci d’hygiène et contrôlées par mes soins, bien sur

            – Soit une mise en cage que je qualifie d’alternative puisqu’elle n’intervient qu’en dehors de ma surveillance. En ma présence, « bichon » a la permission de se promener le sexe à l’air, de préférence en érection, me permettant ainsi de jouer avec son pénis, sans pour autant lui accorder une éventuelle éjaculation en dehors de ma volonté, bien entendu.

            Sans doute que certaines d’entre nous me trouveront trop permissive mais il apparait que mon pépère est beaucoup plus frustré par la solution alternative

          • oui Sylvie, ces belles érections ont aussi l’avantage (par rapport à l’encagement permanent, comme le fait Marie-Séverine, et que je trouve parfaitement aberrant) de ne pas favoriser l’impuissance de l’homme et l’éjaculation précoce, c’est à dire des problèmes médicaux graves si ce n’est irréversibles…

          • Mesdames
            Avec tout le respect que je vous dois, il y a pour le soumis que je suis une énorme différence entre le controle de l’ejaculation et le controle de l’erection.
            La cage permet effectivement ce dernier controle
            Je peux vous dire d’expérience que la différence est grande.
            Porter une cage c’est réaliser qu’une partie tres intime de soi ne vous appartient plus et que cela rejaillit sur la psychologie et le comportement
            Tres respectueusement

          • Ma chère Sylvie,

            Mon soumis aussi est bien plus frustré en aillant la queue a l’air sans pouvoir jouir! Je la mets en cage si vraiment je n’ai pas moyen de le surveiller. Des fois si je ne veux pas avoir toujours un oeil sur lui je le laisse errer nu chez moi mais attaché dans un carcan de type pilori qui lui bloque le cou et les poignets. Cest très amusant de le voir frustré ainsi bandé de toute ses forces sans pour voir atteindre son sexe!

          • A propos du carcan. Moi, je veux bien ! Mais , si on ne craint pas trop la punition (À chacun de peser le pour et le contre), n’est-il pas plus que facile d’éjaculer en se frottant par ex. à un chambranle de porte, quitte ensuite à prétexter que celle-ci a été spontanée (Ce qui est possible, qui m’est déjà arrivé par ex. pris dans une action dans un film …)

      • bien que ma femme ne soit pas une Dominatrice je n’ ai pas le droit de rentrer dans la salle de bain sans frapper . de m^me je ne l’ ai hélas jamais vu en string ou en bas . Je les vois que dans le bac de linge sale . Si je m’ attarde dans la salle de bain quand elle est sous la douche je suis souvent invité de façon ferme à sortir . Ma femme a pourtant eu des amants donc elle aime le sexe mais moi il y a plusieurs decénies que je ne la pénètre plus seulement quelques caresses. C’ est pour cela que j’ ai décidé d eporter une cage pour calmer mes ardeurs . Etant soumis de nature et aussi par une éducation stricte j’ ai eu recours à une domina pro pour progresser

    • Bonjour
      MOI ma femme me domine sur un seul point je doit me montrer nu devant qui elle veut ou me laisser déshabiller par une autre femme

  3. Je confirme !
    Amoureux et soumis, le pire (ou le meilleur, c’est selon) pour moi, c’est l’association pull moulant et cuir, d’autant qu’elle a encore des petites fesses et des petits seins quasi parfaits (j’ai bien dit amoureux). Alors avec pantalon cuir, short moulant ou mini-jupe très courte, frustration de longue durée garantie. Pour pratiquer par ailleurs le naturisme avec elle, une journée à poil à la plage a beaucoup mois d’effets sur moi qu’un après-midi de shopping ou une soirée ainsi vêtue. Et faire ceinture la nuit qui suit est encore pire, avec les images en tête toutes récentes, son odeur, son corps si proche tout en restant intouchable ….. vive la laine moulante !

    • Bonjour Phil,

      J’étais justement curieuse de voir si d’autres soumis étaient excités par le fait de pas voir le corps de leur Maîtresse. Visiblement c’est votre cas!
      C’est aussi intéressant de voir que certains soumis sont aussi frustrés par la laine que par le cuie. J’aime aussi allier les deux matières en portant par exemple un pull col roulé tout doux avec une jupe en cuir, des collants en laine et des bottes en cuir.

      • Bonsoir Carine,
        vous seriez une maîtresse parfaite ! Laine, cuir, bottes …. je serais conquis d’avance, pas même essayer de combattre, ou de résister.
        Je suis aussi exité de la voir nue, elle pratique aussi cette torture tous les jours en s’habillant le matin devant mon nez, avec obligation de bander et interdiction de me toucher, normal. Pour moi c’est frustration autant habillée que nue, je voulais dire que c’est pire habillée sexy, et encore pire en public devant des hommes inconnus. La perversion féminine nous dépasse largement, pour notre plus grand plaisir.
        Au plaisir de vous lire.
        Phil

        • Dis donc Phil, je ne pense pas que ça plairait a ta maitresse que tu dises que je serais une maitresse parfaite pour toi… N’est ce pas déjà le cas de ta maitresse?

          Sinon en quoi cela te frustre que ta maitresse s’habille ainsi en présence d’autres hommes?
          Personnellement je ne me mets jamais en tenue légère devant mon soumis mais cela m’arrive me faire avec d’autres hommes si j’ai laissé mon soumis a la maison. Je lui envoie alors une photo et je peux être certaine qu’il ait le sexe prêt à exploser!

      • excité, non frustré je dirai mais de toute façon pas le choix ma femme a réservé la vue de son corps a ses amants

  4. Bonjour Quand une Dame peut voir en moi un soumis potentiel à sa disposition, je lui est toujours répondu, entre autre, que je ferai tout mon mon possible pour la vénérer, la servir … avec dévotion et cela qu’elle soit en peignoir de bain et chaussons un dimanche matin ou habillée, maquillée et bottée pour allez à son travail ou autres … Evidemment, je rejoins Phil dans le commentaire précédent car l’association pull et cuir, bottes … c’est à la fois le nirvana et l’enfer …

  5. Bonjour Madame,
    votre article me touche. J’aime ce flou sur la peau. Je l’aime sur l’autre. J’aime comment cette matière garde l’odeur d’un parfum, d’une peau. Un jour j’ai compris que cette matière m’était familière. Que c’est ce que ma peau et mes sens reconnaissent immédiatement comme intimement familier. Instinctif.
    La fourrure doit procurer ce genre de sensation. C’est animal, lymbique. Excitant…
    Sa fragilité aussi. Ca demande toutes sortes de précautions, de soin pour que le vêtement reste comme au premier jour. Un soin toujours dévolu aux femmes. Je le fantasme sur moi plus que je la porte.
    Votre témoignage me « réveille » et j’ai envie de profiter de cet article pour dire combien, une fois encore, ce site est intéressant.
    Beaucoup de témoignages ici sont des bouts de vies. Assemblés ils forment une trame ou cet érotisme et le rapport qu’il véhicule se dévoilent, le mot est faible, au sein d’une vie à deux.
    Je n’ai vu ça nulle part. Il y a des témoignages sur d’autres sites mais ils sont vite noyés au milieu d’interventions très narcissiques et irrationnelles. Ici j’ai accès à des témoignages forts et une certaine pudeur. Cela me nourrie. Sans exagération et sans vulgarité; ce sont des moments vraiment, au minimum, agréables… Surement parce que les participants vivent vraiment cela.. Ce ne sont pas des interventions criant le manque, la solitude, la douleur de ne pas vivre. Mais bien des affirmations que cela se vit, existe et demande un engagement sincère et sans réserve.
    En lisant votre témoignage je me dis que vous donnez une expérience rare à vivre pour un homme. Nous sommes nombreux à avoir été « seuls » avec notre plaisir. Seuls et libres, « en roue libre ». Certains même en « couple ». Vous nous permettez de voir notre désir et ce qui l’accompagne: Ce que l’on nous à enseigné à croire très jeune que ça participait d’une certaine force; et de le laisser grandir sans le stopper, sans l’épuiser et peut-être épuiser un des ingrédients qui alimente la vie à deux; ou plus.
    C’est étrange…nous sommes si différents et ici nous venons nous placer sur la même case…avec deux trois nuances plus ou moins virulentes et revendicatrices.
    Votre intervention apporte un goût, une dimension, un champ supplémentaires à ceux d’entre nous obsessionnellement attirés vers le rétrécissement de nos « libertés ».
    Merci pour votre témoignage et l’élégance qui l’accompagne.

    • Marie Séverine

      Je le sens depuis quelques jours, les commentaires changent de niveau ces derniers temps. Et le tien est d’une sereine pertinence qui atteint quelques sommets, avec une facilité d’expression de ce que nous essayons d’expliquer avec moins de talent : « cela se vit, existe et demande un engagement sincère et sans réserve ». Comment dire mieux ? ^^

      • Bonsoir,

        Tout à fait. Superbe post et superbe réflexion de ta part analpasbete.

        Maîtresse Véronique

        • C’est gentil à vous.
          Il me semble juste reprendre des éléments énoncés en divers post et les réassembler. Je relie ce que certains ici vivent vraiment en fonction de ma propre sensibilité.
          C’est avec l’ensemble des participants que j’aimerais partager ce compliment.

  6. En le prouvant, lol…

  7. Lol
    Facile avec une poitrine comme ça!
    Sur moi le pull est moins efficace
    amitiés

    • Bonjour Audrey,

      Peu importe la taille de votre poitrine! L’idée est simplement de cacher à votre soumis votre corps qu’il vénère temps. Cela ne fait que frustrer d’avantage mon soumis, après ils ne réagissent pas tous de la même manière 🙂

  8. Pour répondre au message de Now, mon soumis na jamais éjaculé spontanément sauf dans son sommeil. Cela m’est arrivée une fois de le surprendre en train de se frotter la queue contre un mur alors que je lui avais mis son carcan cou/poignets. Apres ca je lui ai fait une séance de masturbation au tabasco tous les jours pendant une semaine, je peux vous dire qu’il n’a plus jamais recommencé!

    • Salut Carine!

      Comment vous êtes-vous prise pour soumettre votre homme? Prenez-vous d’autres soumis? J’avoue que je ne vous opposerais pas trop de résistance!

  9. Ce sont ces petites histoires qui agrémentent la vie des services d’urgences. Ca change des tapeur de sms qui se prennent un vélo ou des bagarreurs des fermetures de bar.
    La clef au bras provocant une fracture du cubitus et ostéochondrite du coude reste hors concours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *