Convaincre ta femme de te dominer ?

Bonjour,

J’ai initialement rédigé cet article pour le journal Goddess Today de Slave Selection. Il est maintenant publié ici, « à la maison » ^^.
logoJDMM3Je souhaitais m’exprimer sur un sujet qui me tient à cœur : comment, pour un candidat à la soumission dans le cadre « domestique », convaincre sa femme d’en venir à dominer ?
Car c’est un constat : la femme peut être naturellement dominante ou autoritaire, mais c’est souvent du compagnon, et de ses fantasmes, que vient l’idée de vivre dans ce style de vie. Et il arrive qu’il ait du mal à susciter les premières approches ….
Toi qui est dans ce cas, je vais directement m’adresser à toi !

Pour commencer, il y a un certain nombre de choses que tu dois considérer tout à fait sérieusement, sans quoi tu resteras à quai.

1. Tu fantasmes sur la domination féminine, mais peut être pas ta femme. Cela créé à priori un fossé. Tu devras donc t’appliquer à le combler, et surtout pas à le creuser. C’est à toi de faire le « job » dans un premier temps. Ce que je veux dire, c’est que tu ne devras jamais lui présenter des aspects ou des visions qui soient trop proches de ce que tu imagines dans une idée trop « aboutie ». Un exemple ? Pour des femmes qui n’en ont jamais entendu parler, une cage de chasteté peut apparaître comme un truc insensé, un objet de torture. Or ta femme t’aime et ne veut à priori pas te torturer ou te nuire. Il faudra donc le présenter comme un jeu dont tu as entendu parler, qui pimente la vie sexuelle, par exemple. Tout en sachant que cela évoluera ensuite. Si tu lui expliques que dans certains couples, l’homme doit la porter en permanence, elle va se révolter, tu creuseras le fossé.

2. Tu ne dois pas demander, ni encore moins exiger, mais offrir. Pour être plus exact, tu dois t’offrir. Il faut absolument (j’insiste!) que tu mettes de coté tous les scénarios, les désirs, les fantasmes que tu as imaginé tout seul ! Il va falloir construire à deux, pierre par pierre. La laisser poser la sienne, et mettre à chaque fois la tienne à coté.
Combien de fois est ce que j’observe des candidats soumis qui s’expriment (et qui s’adressent à leur femme) sous la forme d’exigences : je veux que tu me demandes de lécher tes bottes, il faut que tu me punisses, tu dois ceci, tu dois cela …. Non ! Tu n’es pas là pour décider de tes punitions ! Il va falloir avant tout t’offrir, c’est à dire guetter ce dont ta femme a envie, aimerait, n’aime pas, et agir en fonction avec abnégation et respect. Ne sois pas un souminateur !

3. Il faut être patient et progressif. Elle le sera à son tour, car c’est une femme et elle sait. Mais dans la période pendant laquelle c’est toi qui va susciter, il va falloir y aller doucement. Oublie les dispositifs définitifs, les règles drastiques, etc … Tout doit être tenté, mis à l’essai, recommencé… Il faut lui laisser le temps de prendre l’habitude, d’apprécier, de ne plus pouvoir s’en passer… Mais il faut se caler sur son timing, et pas sur le tien !

Si tu arrives à bien respecter ces règles, et à faire venir ta femme sur la balançoire à bascule, elle fera certainement le pas vers l’autre coté, et te fera basculer définitivement, comme nous l’avons fait avec nos maris.

Alors comment s’y prendre ?

Il n’y a pas de recette magique, chaque contexte est différent. Il m’arrive d’en analyser précisément, pour certains qui me l’on demandé, mais ici, je dois me contenter de glisser des idées un peu en vrac. Chacun y puisera ce qui conviendra à sa femme. (Pas à toi, hein ? A ta femme!).

Lui rendre service. C’est tout bête, mais tu peux augmenter ton attention. Elle est fatiguée en rentrant ? Tu la déchausses et tu lui masses les pieds. Elle passe l’aspirateur ? Au lieu de fuir dans une autre pièce comme d’habitude, tu lui retires des mains gentiment en lui disant que c’est à toi de le faire. Tu t’apprêtes à regarder ton match à la télé ? Tu lui demandes si ça ne la dérange pas, et si elle veut regarder autre chose.

Je ne vais pas plus loin. Le point commun : tu proposes, elle dispose. L’idée est que tu dois de toi même offrir tes services, là où tu ne le faisais pas, et commencer à le faire régulièrement.

C’est cette régularité qui va lui plaire, au point que si un jour tu ne le fais pas, elle va trouver cela anormal, et le réclamer. Et réclamer, c’est le tout début d’ordonner …

Lui dire explicitement que tu t’inscris dans un lien de soumission. Alors attention : pas trop tôt, et surtout pas avec la mauvaise forme (mon point 2 plus haut). Évite le « tu dois me dominer car les femmes sont supérieures, et me donner des ordres, et si je n’obéis pas, me punir très sévèrement ! » Ne met pas la pression sur elle mais au contraire offre toi. Exemple « Je me rends compte que dans notre couple, tu es plus apte que moi à diriger, je voudrais donc me mettre sous ton autorité. Du coup, avant de décider ou choisir quoi que ce soit, je te demanderai ton avis et ton accord, et je m’y rangerai ». Voilà une formule irrésistible ! Elle n’a qu’à attendre et décider. Et si tu décides un jour tout seul, il y a des chances qu’elle vienne te rappeler tes paroles.

Tu peux donc lui en parler, mais évite tous les clichés SM, cuir, fouet, etc … Présente lui un style de vie « cosy », « à la maison » qui ne soit pas affiché mais qui soit réel. Le reste suivra si la réussite est là.

Adopte des habitudes verbales respectueuses.
J’ai écrit un article sur le « oui ma chérie » qui peut s’appliquer à notre propos. Ne dis plus « oui » (et encore moins « ouais »), ni « merci », ni « qu’est ce qu’on mange » …. mais « oui ma chérie », « merci ma chérie », et « ma chérie, qu’as tu prévu pour le repas, est ce que je peux t’aider ? »

Plus de petits mots isolés, sans une formule d’accompagnement, ou une proposition de service. Il existe toutes sortes de théories sur le lien entre notre vision des actions et le verbal qui s’y rapporte. En t’imposant une forme verbale, tu te « glisses » sous sa supériorité affichée de façon adroite, et là encore, tu lui donnes des habitudes qui vont devenir des exigences.

Et au lit ?

Si ce n’est pas déjà le cas, propose lui de venir « au dessus ». Trouve des avantages pour elle. Elle est au dessus ? Glisse ton corps vers le bas pour lui faire goûter ta langue. Ton offrande sera appréciée, et la position est clairement dominante : la femme au dessus de l’homme qui offre sans contrepartie. Fixe toi une règle simple : quel que soit le moyen, ne jouis jamais avant qu’elle ait joui au moins une fois. Tu peux annoncer la règle comme un jeu. Achète et sort des trucs pour l’anus, le sien ou le tien, peu importe, c’est pour apprendre à les manier. Boules de geisha, plugs, etc … il y en a qui sont très beaux, tu dois les privilégier, nous sommes sensibles au look.

Tout cela servira ensuite. Mais surtout sur toi !

Et la cage de chasteté ?

Grand débat ! Je pense pour ma part qu’il faut vite mettre cet ustensile en action, il est important. Mais pas mal de femmes sont au début méfiantes, réservées.

Tu as 2 axes de présentation à ta disposition : un simple jeu sexuel, qui permet de se retenir 2 ou 3 jours, de devenir fou d’elle et de préparer la prochaine fête au lit.

Ou bien un outil pour arrêter de te masturber. Tu en profites pour faire l’aveu, pour dire que finalement tu en souffres comme d’une sorte de drogue, et que c’est un moyen efficace pour progresser.

Ensuite, c’est une autre histoire, les périodes plus longues, le transfert de la clé vers elle, etc … Vaste sujet ! Mais aujourd’hui, je m’intéresse au tout début, comment faire entrer les outils de demain dans la vie quotidienne.

Car il faut être très progressif. Si tu achètes une cage, si tu la mets direct (et je t’assure que sans période de réglage tu vas souffrir!), si tu lui donnes la clé en lui disant qu’elle doit te garder 2 semaines puis te menacer de plus, c’est mort ! Tu la fait rentrer dans un inconnu trop décalé et inquiétant pour elle.
A moins qu’elle ne soit vraiment pas faite pour ça (sache le, ça peut arriver!), une entrée en matière diplomate, adroite, douce, dans le sens de l’offre et pas de la demande, va amener ta femme à prendre progressivement la main sur toi. Ensuite, c’est elle qui ira à son train, calmement ou en accélérant, avec ou sans lectures ou coach, et tu devras suivre…

Ah oui j’oubliais : si la perspective de vivre à terme sous la domination QUOTIDIENNE de ta femme ne te convient pas, surtout, ne commence pas ! Les hommes fantasment et jouent. Les femmes construisent et organisent.

109 Commentaires

  1. Excellente démarche, toute en douceur et progressivité. Tout cela est pétris de bon sens, de justesse et je pense d’expérience. Chère Marie Severine, votre analyse et vos conseils sont d’or. Il faudrait écrire dans des journaux féminins (bien que le présent article s’adresse aux hommes).

  2. Bonjour Marie Séverine ,
    Je pense avoir compris qu’il ne faut pas forcer les choses.
    Mon attitude va changer et ma compagne va progresser grâce à vos conseils
    Je vous dis merci^^
    J’ai un peur de l’avenir quand même
    Mikael

    • Marie Séverine

      Ta femme m’a écrit, tu le sais certainement.
      Tu as probablement raison d’avoir peur.

      • Moi j’aimerais beaucoup que ma femme vous écrie aussi Maîtresse Marie Séverine says

        Marie Séverine says
        23 mai 2014 at 1:32
        Ta femme m’a écrit, tu le sais certainement.
        Tu as probablement raison d’avoir peur.
        Répondre

  3. Bonjour a vous
    il ne sert a rien d’obliger ou même je pense de «  »convaincre » cela ce fait naturellement et en toute logique , être franc et honnête avec sa compagne est le principal atout que vous avez pour vous , ne rien cacher et avouer ces désirs ces rêves et ces fantasmes , ne peut être que bénéfique a votre vie et épanouissement de couple , commencez peut être par le jeu , voir quelques soirées de sortie  » soft » » il y en a beaucoup
    grand bien a vous
    cordialement

  4. Madame
    Je vous remercie de l’intérêt que vous portez à mon couple. Je crois savoir que vous échangez avec ma femme. J’espère progresser rapidement.
    Encore merci, même si je ne sais pas encore ce qui m’attend réellement
    Respectueusement

    • Marie Séverine

      Alain,
      Dans ce qui t’attend, il y a au moins le fait de cesser de tourniquer librement de cette façon.
      Dorénavant, il t’est interdit de t’adresser à moi directement, par le biais d’un commentaire sur le site, ou par mail sans que j’ai reçu auparavant un message de ta femme qui t’autorise à le faire.
      Sinon, tu seras mis en liste noire.
      Marie Séverine.

      • ça viens intéressant la pour lui

      • Faty que je suis votre site..il m'a énormément aidé ...a finaliser mon rêve celui de devenir souminateur de ma femme..c'était très..très difficile au départ...j'en ai même souffert...jusqu'à être menacé d'être dénoncé à mes parents...

        Maitresse marie sévrine….longtemps que je désire vous contacter pour m’aider à vivre ma situation souminateur ,que j’assume en cachette depuis très longtemps…j’ai été sur votre site à plusieurs reprises mais sans être addict…ma femme à remarque ces derniers temps mes occupation sménagères ..sans m’en interdire…que dois je faire pour allerdel’avant? Merci

  5. voila qui a le mérite d’etre dit et cela semble claire Lady Marie-Séverine
    humblement et cordialement
    shannon

  6. Marie Séverine

    Oui.
    La femme d’Alain m’a confirmé qu’il devra lui demander l’autorisation. Nous sommes toutes les deux parfaitement en phase.
    Elle a commencé à mettre en place des règles intéressantes, et elle va aller assez vite. Je ne suis pas du tout certaine qu’il va apprécier ce qui l’attend, mais dans un premier temps, on va bien le cadrer et le resserrer.

    • Il est certain qu’avec Lady Marie Séverine comme coach, cela laisse présager un dressage sans aucune faille : planifié, progressif, sévère et sans retour. Les coachées ont bien de la chance.

  7. Bonjour a vous toutes
    Avez vous fait signer un contrat de chasteter a votre soumis?
    Bonne soiree a vous

    • Marie Séverine

      Bonjour Florence !
      J’espère que vous allez bien.
      Pour ma part (mais chacune dira), je n’en ai pas. Je lui ai fait signer des engagements sur d’autres points, mais jamais sur la cage. Je dirais que pour moi, le contrat de la cage de chasteté, c’est la clé sur ma poitrine ^^.
      Si vous en avez fait signer un au votre, pourriez vous nous dire son contenu en gros ?
      A bientôt

  8. Bonjour a vous
    je ne comprend pas trop le ‘contrat’
    a quoi donc sert cela ?
    cela est qu’un bout de papier sans grande valeur
    il n’y a que les sentiments en commun qui font preuve dans ce type de relation voulue part chaque personne , un contrat ne vos que si vous etes pas sur ni vos sentiments l’un envers l’autre et encore dans ce cas la a quoi bon essayer de commencer quelque chose , ne pas oublier que une relation D/s et un « contrat » morale entre deux personne consentante pas une obligation , ( si contrainte et obligation non voulue , cela ne pourra tenir sur la durée ) , je sais bien que chaque personne est différente , mais avec mon humble expérience et mon vécu , je peu a dire cela ,
    et cela reste mon avis
    grand bien a vous
    shannon

  9. merci Marie Séverine . Par contre je me cache bien de montrer cela a ma femme j’ai trop peur, vous semblez posée mais redoutable…

  10. Bonjour à toutes, à tous
    Je suis la femme d’Alain…
    Suite à mes échanges avec Marie Séverine, je tiens à partager un message d’Alain, je pense que ça complète le sujet : « convaincre ta femme de te dominer ».

    Fanny,

    J’aspire à ton bonheur et compte bien faire tout ce qu’il faut pour te rendre heureuse. Ton épanouissement, ton sourire quotidien, ton bien-être, ton confort et ta quiétude sont mes priorités, te concernant.

    Les frustrations de jouissance que tu m’infliges au quotidien me rendent encore plus amoureux. Je suis convaincu qu’elles sont nécessaires. Elles m’obligent à plus d’attentions, de tendresse, d’écoute et d’amour. J’ai compris à quel point il est important que je sois pris en mains pour « briser » mon insolence, mes caprices, mes gamineries et autres maladresses et accepter une dévotion totale à ma Maîtresse.

    J’ai envie de te plaire au quotidien, envie que tu sois encore plus intrusive dans ma vie, besoin que la pression soit de plus en plus forte et présente. Le bonheur de notre couple passe, en priorité, par ton bonheur. Et pour cela, je m’engage à te servir, te rendre la vie facile, t’obéir, te laisser le choix de mes vêtements, de ma coiffure, de l’entretien de mon corps et tout ce que tu me demanderas…Pour être au TOP pour toi !

    Je m’engage à respecter tes souhaits et désirs et surtout à obéir à tes ordres. N’hésites pas à faire preuve de sévérité et autorité à mon égard.
    Pour l’instant, même si je ne devrais pas le dire, je dois bien avouer que tu es encore très cool.

    N’hésites pas à me punir comme il se doit en cas de manquement. J’aspire à m’approcher (parce que nul ne peut l’atteindre) de la perfection, TA perfection, pour toi, mon amour.

    Enfin, nous en avons déjà parlé, mais je partage ton idée selon laquelle des séances de dressage (hors punitions sévères exceptionnelles – du moins, je l’espère) sont nécessaires pour m’éduquer comme tu le souhaites.

    Ma Chérie, je sais que tu es unique et exceptionnelle. Je tiens à te garder et suis disposé à accepter de devenir ton soumis, à tes conditions.

    Je t’aime

    Alain

    • Marie Séverine

      Magnifique Fanny (ce pseudo remplace le précédent, Fanny a souhaité le modifier ndlr) !
      J’ai ri en lisant le « tu es encore très cool », provocation typique du bouffon souminateur, mais Alain est un souminateur.
      Mais au travers de ce résultat, et des échanges privés que nous avons, je peux assurer ici que Fanny est une véritable femme dominante, et qu’elle ne va plus le lâcher. Dans quelques mois, elle l’aura mis au carré, et il bouffonnera moins …

    • tu va finir cocu ,impuissant,et plus de jouissance… quel vie d esclave .

  11. Fanny a gagné le gros lot. Jouir quand le veut et comme elle le veut, ne plus s’occuper des tâches ménagères, avoir ce sentiment de puissance et de satisfaction en imposant à Alain ce qu’il n’aime pas. Car ça, le Alain, il ne s’en est pas encore rendu compte. Mais l’Amour est un puissant moteur. Sans amour, tout cela ne vaut rien.

  12. J’aime beaucoup la conclusion de cet article.
    Mon soumis trouve souvent que je ne vais pas assez vite, mais ils sont tous comme ça je pense, au moins au début.
    J’avance lentement, pas à pas, je préfère construire des fondations solides.

  13. Bonjour marie severine.

    Je vous est envoyer un mail je vous en supplie aidez nous svp

  14. oui c est vraie banshee

  15. Bonjour,

    Je suis tombé par hazard sur votre site et en particulier sur cet article qui m’a ouvert les yeux. Ne pas brusquer, aller au rythme de son épouse cela me parait clair maintenant, mais je n’y étais pas du tout. Je suis en train de « faire le job » comme vous dites dans l’article et j’espère pouvoir vous dire où j’en serai dans quelques temps.
    Claude

  16. Bravo pour votre article.
    Je suis membre du forum « Cage et Chasteté » et souvent les nouveaux arrivent en disant  » J’aimerais mais je n’ose pas, je sais pas comment le demander à ma femme …  »
    Ayant votre blog, j’ai créé un post avec un lien pour inciter ces personnes à venir vous lire.
    Respectueusement

  17. Bonjour, je vous ai laissé un petit mail à contact@jedominemonmari.com
    pour décrire notre situation avec ma copine
    Merci d’avance et bravo pour ce blog

  18. Bonjour demain banshee me dominera elle me demande de vous le raconter

  19. Bonjour,
    Je suis tombé sur cette article et je dois dire que ce fut très instructifs.
    Cela m’a permit d’ouvrir les yeux sur la forte tendance souminateur qui était mienne.
    Aujourd’hui, je ne peux pas encore affirmer un souhait de soumission sans retour possible. Mais cela fait des années malgré tout que j’y aspire. Malgré mon côté souminateur ma compagne a bien voulu se prêter au jeu pour mon plaisir. Et je comprends enfin qu’elle y trouvera son compte lorsqu’elle sera initiatrice du mouvement.
    Maintenant je ne sais pas si ce genre de relation pourrait lui convenir. Elle aurait certainement trop peur de perdre son « homme » de rassurant dont elle en évoque souvent le besoin de se sentir rassurer et protéger.
    Quelle chance de survie cette image à telle dans une relation de type d/s?
    Comment la rassurer sur ce point là ?
    Comment savoir si ce genre de relation me conviendra sur le long terme ? Essayez ?

    Merci pour cet article Marie Séverine qui a su répondre à certaine de mes interrogations et en amener de nouvelles.

    Cordialement,

    KBottom69

    • Merci pour tes compliments !
      Et surtout bravo si tu es assez ouvert pour le prendre en compte.
      Quand on domine son homme, on ne perd pas sa force ni sa capacité de nous protéger.
      La comparaison a ses limites, mais quand on dresse un cheval, lui retire t on sa capacité à nous porter ? Au contraire ! Et est il pour autant moins dangereux ? Non plus. Il est maîtrisé, mais conserve sa puissance.
      Mon mari est sous mon contrôle, et à mes ordres, mais il n’est pas du tout dénaturé.
      Et j’ai une expression que je ne me lasse pas de répéter : c’est plus intéressant de dresser un tigre qu’un hamster ^^

  20. Elle est loin au soleil… je suis seul à la maison… je viens d’aller étendre le linge en pensant fort à Elle… un texto pour lui dire que sa voix me manque… quand Elle rentrera tout sera « parfait »… enfin j’espère 🙂 plus je parcours ce site et plus je me dis qu’Elle me Domine déjà et qu’il suffit d’un rien pour qu’Elle en prenne conscience et en appréhende les « avantages »… à moi de faire les (derniers ?) efforts pour qu’Elle se rende à l’évidence… merci à Vous tous… Vous m’ouvrez les yeux…

  21. Effectivement c’est un excellent article.
    A mettre en place sans trop de difficultés.
    Tout en douceur

  22. Bonsoir
    Voila le phrase QUI S’ADRESSE AUX HOMMES CURIEUX PASSANT PAR CE BLOG, merci Marie-Séverine: « si la perspective de vivre à terme sous la domination QUOTIDIENNE de ta femme ne te convient pas, surtout, ne commence pas ! Les hommes fantasment et jouent. Les femmes construisent et organisent ».
    donc MESSIERS,
    – soient vous êtes soumis de nature (vraiment et depuis votre enfance ou un parcours vous y conduisant depuis des années) et vous laissez volontairement/encourager même « le piège » de la domination de votre conjointe se refermer sur vous^^, mais en fait, du faite de votre nature, vous y trouverez le bonheur, comme les maris de Véronique et Marie-Séverine, et encore si votre femme à des qualités de dominante (donc ce ne sera pas un piège du coup!)
    – soient vous n’êtes pas soumis de nature (90 à 95 % des hommes au bas mot en occident), ou alors simplement besoin d’exorciser qq fantasmes de soumission (direction les Maîtresses professionnelles, séances ponctuelles payantes mais sans piège), alors ne vous y lancer pas.
    Jean-Bernard

  23. Bonjour Marie-séverine,
    en furetant vos articles, et désirant évoluer ( vous connaissez ma situation), j’ai acheté une superbe paires de bottes à mon épouse, et j’en ai profité pour me mettre à genoux devant elle ( elle assise dans un fauteuil ) pour lui mettre en prenant mon temps. Elle a remarqué mon excitation….cela fait plusieurs fois que je le fais en prétextant qu’elle me laisse faire pour lui éviter de se baisser….réaction inattendue et merveilleusement accueillie de ma part, elle m’a demandé de nettoyer toutes ses autres paires si cela me faisait plaisir….vous imaginez que j’ai dit oui de suite…..pour moi c’est un premier pas et j’espère avancer en douceur jusqu’au stade ultime ou je serais enfin dominé par mon épouse….

  24. j’ai suivi vos conseils et a mon grand etonnement ma femme a tres vite compris et au bout de qq semaines, un soir au lit, apres avoir fait l’amour, mal je dois dire car je suis ejac precoce ,elle m’a mis mon zizi en cage, elle m’a laisse ainsi toute une semaine, puis quand elle m’a délivré au lieu de me faire
    l amour elle a exige que je me branle a fond devant elle sur une serviette, puis elle m’a remis en cage et ne me libere maintenant qu une fois tous les 15 jours pour que je me purge et elle m’a dit » « tu vois ta petite chose ne me sert plus, mais ne ten fais pas j’en ai une autre a ma disposition, celle de mon patron, beaucoup mieux que la tienne mon cheri, le double au moins, un vrai homme quoi, toi tue s cocu maintenant et j’adore, j’ai beaucoup d e plaisir pendant q ue ton zizi est inoffensif en cage »

    • Bonjour

      Intéressant, ces dames qui veulent soumettre leur maris (enfin si ces derniers le demandent et aiment car sinon impossible) pour se donner l’air d’inverser leur rôle de femme dans la société (idem dans le monde entier d’ailleurs, et encore je parle pas des pays musulmans…) … Et qui, en fait, elles se retrouvent prise dans le système masculin universel (qui marche très bien, çà me connait…) : coucher avec son patron, son médecin, le black à grand pénis… Belle contraction, on veut inverser les rôles mais on est prise dedans à plein par ailleurs…

      Laurent

  25. Elle n’a pas fait de moi un soumis, Son esclave ; je suis né soumis. Elle l’a juste pressenti, a développé cette tendance, m’a formé, et m’a honoré en m’acceptant à Son service. Je L’en remercie tous les jours. Je n’en ferai jamais assez pour Elle. Je L’aime. Je La respecte. Je Lui obéis.

  26. J’étais plutôt macho que soumis et il y a bientôt 5 ans j’ai connu une femme , elle ne se disait pas dominante pourtant moi je trouvais que si , je ne pouvais rien lui refuser , elle me dominait sans s’en rendre contre .
    Avant je l’aurai vite remise en place , mais là j’appréciai me faire dominer , c’était ma Déesse et elle avait tout les droit , pour rigoler je lui répondais : Oui Maitresse , Bien Maitresse , à tes ordres Maitresse , ça la faisait rire , je pouvais voir que ça lui plaisait et moi j’en avais des frissons d’amour !
    Moi qui n’aimais pas trop faire la cuisine , pour elle j’ai appris des recettes , je mettais la table , je lui faisais le service , je lui préparai de bon petit plats …
    A chaque fois que je faisais quelque chose pour elle j’en avais des érections !
    C’est une femme qui peut se passer des rapports vaginaux ,par contre elle est très clitoridienne
    je lui fais très souvent des cunnilingus à genoux par terre , je l’a fait jouir sans penser à moi , je suis devenu très cérébral et ma jouissance c’est sa jouissance
    Un jour elle m’a proposé de me sodomiser , j’en ai eu des tremblements ,je me disais; je ne vais pas aller jusqu’à là et si j’ai acheté un gode ceinture
    La première fois qu’elle m’a sodomisé ,je n’ai pas trop apprécié mais j’ai aimé me soumettre à son désir
    Depuis j’adore ça et je gémis de l’amour qu’elle me donne en me sodomisant
    Je suis son soumis c’est ma Maitresse femme et franchement je suis un homme heureux …

  27. Permettez-moi de vous remercier pour cet article et les excellents conseils que vous prodiguez avec générosité et bienveillance.

    J’ai ce fantasme de soumission depuis toujours. A deux reprises au cours de notre vie commune, j’ai proposé (très maladroitement) à ma femme de jouer à ce jeu, et sa réponse fût claire : je ne suis pas intéressé.
    Je suis un homme très amoureux de sa femme (Je suis marié à une femme merveilleuse), et je ne lui tenais pas rigueur de ne pas partager ce fantasme. Je suis tombé sur votre article, que j’ai lu avec attention. Je dois dire que j’ai essayé l’approche que vous proposez, et cela fonctionne. Nous avançons. Je ne sais pas vers où, c’est le principe même du jeu, mais c’est un délicieux inconnu. Je tenais à vous remercier.

    • pierre bonjour moi aussi j’aice fantasme depuis bien longtemps depuis l’enfance meme j’en avais parler a ma femme mais elle voulait rien savoir a ce jour elle veut bien commence a me dominer mais elle y va tout doucement je vais faire en sorte de me caler sur son teaming on verra bien c’est vrai que j’ai pleins de fantasme qui me traverse la tete j’aimerai etre humillier attacher fouetter engoder lecher ses #talons etre pietiner boire son urine mais pour l’instant je patiente j’espere que ca arrivera par ailleurs je lui ai proposer d’aller dans une soiree SM ou nous vivons et elle veut bien essayer je suis tres content et en meme temps impatient sinon je peut te demander comment toi tu as fait avec ton epouse et vous en etes ou? merci pierre

  28. Bonsoir, pensez-vous qu’il soit possible qu’une femme continue à aimer son mari qui devient son soumis ? La mienne me dit qu’elle a besoin d’être fier de son mari pour l’aimer. A l’écouter et en lisant l’évolution des uns et des autres au travers les témoignages, je sens donc que la soumission débouche sur une séparation certaine à terme avec sa femme. Qu’en pensez vous ? Surtout si comme vous le dites si on franchit le cap, la femme ne reviendra plus en arrière. Cdlt Marc

    • Bonjour Marc

      Et oui, regarde les témoignages (ici, ailleurs)… petit à petit Madame, étant trop libre, ira voir ailleurs (amante, amant)… et le soumis-mari ne fait plus le poids un jour dan son cœur…

      Laurent

      • Bonjour laurent,

        J’ai lu avec intérêt tes commentaires.
        Je me rallie à tes arguments avec un soupçon de réserve toutefois.

        Oui, donner les clés à Madame, c’est prendre le risque qu’elle en profite pour s’envoler.
        A présent, crois-tu sincèrement qu’agir en bon patriarche te protège du fait que ta femme aille voir ailleurs ?, et éventuellement trouve mieux ailleurs ?

        Cordialement,

        Pierre

  29. Bonjour Marc,
    Tu dis : « La mienne me dit qu’elle a besoin d’être fière de son mari pour l’aimer » OUI ! OF COURSE !

    * Je te propose de lire l’additif que je viens de placer dans les commentaires concernant le concours des clés portées en pendentif …

    ** Pourquoi ton épouse ne serait-elle pas fière de toi si tu t’intégrais pleinement dans ce scénario ?

    *** Au contraire, comme disait une autre en 2007…, ne serait-ce pas une politique « gagnante-gagnant » ?

  30. Bonjour Mesdames, messieurs,

    Votre papier, comme à l’habitude, Madame Marie Séverine, est excellent, cependant, il y a un petit oubli… Le fait de vivre avec une Femme soumise, une Femme qui ne demande qu’à s’offrir et qui déteste l’idée de domination Féminine. Quand un homme soumis est dans ce cas, que doit-il faire ? Doit-il changer de Compagne ? Doit-il la soumettre pour être dans sa logique de soumis et donc faire plaisir à sa Femme ? Madame Marie Séverine, en espérant une réponse éclairante comme Vous avez l’habitude d’en donner,
    cordialement,

    • Nada je n’ai pas la science infuse ….
      Mais dans ton cas il faut peut être proposer une alternance. Chacun à son tour domine l’autre en le faisant pour de bon, pendant une soirée. Quitte à se forcer un peu, je le précise, pour dominer, mais en sachant que l’autre fera de même ensuite.
      Ainsi, chacun à son tour s’éclate et après quelques temps, vous en saurez plus sur vos goûts et capacités.
      Et en se mettant dans le rôle, quelquefois ….

  31. Merci Madame Séverine de Votre réponse, ce n’était pas une question personnelle, mais plus générale, parce que personne ne pense à ce genre de cas de figure. Pour ma part, je suis soumis, totalement soumis, slave, même dans l’âme. Il m’est impossible de dominer qui que ce soit. En Vous remerciant encore de Votre réponse, bonne journée, Madame

  32. Bravo très bel article ne pas confondre vitesse et précipitation fantasmes et réalité les Dames ne fonctionnent pas comme nous et il nous faut en tenir compte domination ou pas être toujours à leur petits soins elles adorent ça

  33. Bonjour a tous je suis un homme de 50 ans ma femme 35 je suis marie depuis 10 ans a une femme de caractère elle est très autoritaire mais pas dominatrice pourtant a force de dialoguer ensemble elle a décider de commencer a me dominer hier soir elle ma demande de débarrasser la table après manger ce que j’ai fait et ce matin elle ma dit au réveil je t’avais demander de étendre le linge tu la pas fais? je me suis excuser et je l’ai fait ce matin je sais pas jusqu’où ça ira mais çà me plaît je vous raconterai la suite des qu’il y aura de l’avancement dans notre nouvelle façon de vivre bonne journée a tous.

  34. Bonjour,
    j’aimerais témoigner, par mon vécu, combien sont justes et importants les conseils et avis que vous prodiguez sur ce sujet.
    Pétri d’orgueil dès ma conception (mais je me soigne) j’ai passé des moments de vie avec différentes femmes. Je suis un homme volontaire, considéré comme dominant même si ça ne veux rien dire ça donne une petite idée « environnementale », extrêmement pudique et comme on dit cash. Je suis, plus pour le pire que pour le meilleur des fois, direct dans mes avis et mes approches.
    Le cocktail est explosif…par deux fois j’ai fait part de ma nature secrète, par deux fois j’ai choqué et essuyé un refus qui m’a blessé et désorienté peut-être au point d’être le point de commencement de la rupture.
    Qu’ai-je donc fait…
    J’ai exposé mes désirs, d’une manière que je croyais nécessairement franche mais cette franchise n’était que l’exposition de demandes et d’attentes, d’espoir et d’engouement qui ne pouvaient que s’amonceler devant une surprise mais aussi une réceptivité incapable de recevoir un tel déferlement. Je me suis comporté comme un bourrin, quoi.
    Je suis un homme courtois, galant old style, vraiment prévenant avec sensibilité; mais cette pudeur, cet orgueil…cet empressement à vouloir dire cet intime comme si je devais passer 3mns sous l’eau sans respirer, j’ai tout foutu en l’air.
    Retrospectivement, à concevoir comme manipulation l’attitude de diluer des suggestions, à ne pas pouvoir envisager que souligner des preuves d’attention ne seraient pas flagornerie, j’ai cassé le jouet.
    On dit je crois qu’il n’y a pas d’amour mais des preuves d’amour…
    Il y n’y a pas de soumission, il y a des preuves de soumission.
    Il y a donc avant les preuves irréfutables des preuves recevables.
    Se rendre recevable plutot qu’exposer ni plus ni moins l’impériosité de notre désir est, je trouve une belle preuve de contrôle d’attention envers l’Autre dont on attend autant.
    C’était l’avis d’un grand brûlé quant à comment utiliser des allumettes
    Ce site est un lieu précieux et profond.
    Bien à vous.

  35. Bonjour Madame Marie Severine.

    J’ai lu comment il faut faire pour convaincre sa femme j’essaie de mon mieux mais je pense qu’il lui manque un petit declic Madame Marie Severine vous pouvez nous aider merci.

  36. Bonsoir Madame,
    vous devez etres tres occupée et recevoir de nombreux messages, nous ne savons pas ou nous adresser c’est pourquoi nous nous permettons de vous contacter ma Dame Isabelle et moi.

    Nous souhaitons des conseils et meme un coaching ecrit ou peut etre telephonique afin d etre guidee dans notre relation qui debute. merci Madame de prendre en consideration ce message. brannec

    • Bonjour brannec,
      Un coaching ne pourrait s’adresser qu’à ta femme. Nous ne coachons pas vraiment les soumis, vois tu ….

  37. Bonjour
    Depuis quelques jours, je travaille peu à peu sur mon comportement à la maison. J’aimerai que ma femme prenne petit à petit goût à être servie par mes soins, jusqu’à ce que cela devienne pour elle un du, et peut-être qu’elle commence à me diriger plus explicitement.
    J’ai augmenté mon implication sur la vaisselle, j’ai fait lustrer ces magnifiques bottes et lui ai offert un long massage hier soir, qu’elle m’a demandé de réitérer quotidiennement.
    J’espère ainsi creuser le sillon d’une future relation à son service et son bien être.
    Mais j’avais une question: si je lui offre trop, finalement n’y a t il pas risque qu’elle n’ai pas besoin de me dominer ? J’avoue être attiré aussi par le côté sexuel d’une telle relation, mais à trop faire, la domination n’est plus nécessaire
    Qu’en pensez-vous ?

    • Il faut à mon avis, Jerome, commencer à verbaliser ton désir.
      Tu peux aussi commencer à chercher une certaine réciprocité, qui peut être un éveil pour elle.
      Il est question que tu fasses la vaisselle ? Tu peux dire comme pour plaisanter à ta compagne : « je veux bien faire la vaisselle, mais seulement si tu me l’ordonnes ». Si elle te demande gentiment, toujours en souriant, tu peux lui répondre que ça, c’est une demande, pas un ordre » …Elle devrait réagir si elle est normale. Mais surtout si tu le fais et dis avec le sourire, comme un jeu.
      Si tu prends un air soumis et malheureux, l’amorce ne se fera pas.

      • Bonjour Madame marie severine
        J’ai déjà testé la formule plus directive, et effectivement, elle a su être plus directive
        D’après ce qu’elle me dit, elle apprecie être plus directe avec moi. Mais je crois qu’elle ne s’imagine pas que cela peut être un mode de vie si je puis dire. Et j’avoue que j’aurais du mal à lui expliquer…
        Je ne prends pas un air soumis malheureux, nous sommes un couple plutôt détendu 😉

  38. Chevalier Servant

    Comme dit dans l’article de Marie Séverine, je pense qu’il faut à un moment donné évoquer explicitement ton désir de vivre sous sa domination. Autrement, comme tu le suggères, je crains qu’elle prenne beaucoup de plaisir à te voir si serviable à son égard, mais qu’elle ne passe jamais le cap de la domination proprement dite – ce type de relation étant fort étrangère à l’éducation que nous recevons dans nos sociétés occidentales. Au mieux, elle te demandera poliment de les réitérer, mais ce n’est pas ce que tu cherches. Ce que je te conseilleras de faire, c’est donc de continuer de la servir de plus en plus, mais en osant, lorsque tu sentiras le moment opportun, lui parler plus ouvertement de ce mode de vie.

    • Bonjour chevalier servant
      C’est bien tout mon problème, le lui dire.
      Dans un couple on se parle, mais aborder des notions aussi inhabituelles… Ce n’est pas facile du tout !!
      Elle est ouverte certes… Mais…
      Et je suis d’accord c’est bien le mode petit mari serviable que je veux éviter.

  39. Bonjour Jerome,
    Moi même soumis mais pas à mon épouse j’ai du faire se pas,cela n’a pas été simple mais j’ai du le faire je souffrais trop de ne pas le lui dire ,se ne fut pas simple au début mais nous nous en sont bien tiré.
    Maintenant elle à accepté cela ,elle y a vu son intéret et notre équilibre ,notre couple vas mieux depuis.
    Cet un choix pas facile et j’ai eu beaucoup de chance et chaque jour je la remercie d’étre aussi heureux de vivre avec.
    Chriss

    • Bonjour chriss
      Merci pour ton retour sur le sujet
      Tu dis que ton couple va mieux donc c’est qu’il n’allait pas très bien mais mon objectif n’est pas de sauver mon couple, qui va plutôt bien. J’aurais donc beaucoup à perdre si elle ne comprenait pas ma démarche. C’est plus délicat je pense ( mais je ne connais pas bien sur la situation réelle de ton couple avant le changement que tu as entrepris, je ne permet pas de juger)

      Tu me diras pourquoi vouloir changer si mon couple va bien ?!
      C’est purement pour assouvir ce besoin profond de soumission, qui ne m’empêche pas de vivre certes, mais qui est souvent pesant (mais que j’arrive à gérer sans répercussions sur ma vie de famille)…

      • Bonjour Jerome,
        Je ne dis pas que mon couple allait mal mais que dans ma vie il me manquait quelque chose ,c’est moi qui allait mal j’ai même eu une période ou je ne n’y penssais plus mais cette pulsion et vite revenue et je ne voulais pas mentir à mon épouse ,justement par peur de la perdre si je ne lui disais pas la vérité, j’ai pris se risque pour justement ne pas commettre une erreur que je pourrais regretter plus tard.
        Je ne sais pas comment tu te sent mais pour moi c’étais très difficile à vivre (comme tu dis pesant)j’étais comme toi sa ne m’empéchais pas de vivre mais quand même pas si facile et j’ai liberé ma contience même avec les risques que cela aurais pu avoir,j’ai eu de la chance mais j’avais confiance en elle quelle comprendrais.
        Je veux juste te dire qu’il n’y avais pas un site comme celui la pour en parler et apparement tu recherche quand même de l’aide donc je pensse que tu en souffre un peu ?
        Si notre couple va mieux ou bien depuis tj c’est que nous avons été tous les deux honêtes et la peur de se cacher des choses ou de se mentir n’existe pas ou plus.
        Tu fera le choix qui te semble le mieux j’en suis sur.
        Au plaisir
        Chriss

  40. Bonjour,
    Merci pour cet article fort intéressant.
    Je me permet d’apporter ma modeste expérience et me quelques interrogations.
    Comme la plupart des hommes ici, j’ai un penchant pour la soumission et l’on ressent une espèce de manque tant que l’on a pas assouvi ce désir.
    Ma femme est depuis assez longtemps au courant de ce désir mais ce n’est que récemment que nous sommes passés à la vitesse supérieur :
    J’ai suivi les conseils de cet article et j’ai donc été le plus « serviable » possible en acceptant sans rechigner ses « requêtes ».
    Ma femme en profite pour me faire accepter d’acheter un godceinture (son fantasme à elle…) et un fouet.
    Je peut vous dire que j’ai bien été mis à l’amande la première semaine ou elle a reçu ses « jouets ».
    Bref, nous en avons discuté, elle s’est depuis calmé mais mon derrière est devenu son nouveau terrain de jeu (ce n’est pas systématique non plus)
    Sa domination est uniquement au lit avec quelques rares digressions dans la vie quotidienne.
    Madame a toutefois commandé de nouveaux accessoires (plug, menottes, laisse, etc.) car elle semble avoir pris goût à son nouveau rôle (réception bientôt !).
    Pour conclure, je n’attendais pas ce type de domination là mais je ne pourrais plus faire machine arrière : »les hommes fantasmes, les femmes organisent »… Je peux dire que je suis réellement devenu son objet sexuel mais nous avons conservé une vrai relation de couple.
    Cela n’impacte toutefois pas notre vie quotidienne, et ma femme n’a le tempérament des dominatrices de ce site internet. Je me pose pas mal de questions (jusqu’où cela va aller, voudra t-elle toujours plus, etc) mais elle, elle semble vivre ça avec naturel.
    Elle dit de temps en temps avoir besoin de conseils, je lui tend quelques perches mais elle ne cherche pas plus que ça. Et je ne veux surtout pas lui dire de faire comme ceci ou comme cela. Je suis donc preneur si vous avez des conseils.

  41. Depuis 2 ans je connais mon amie je desire vraiment devenir son soumis ! pour moi etre soumis c’est essentiel et si vous saviez comme je me sens bien quand je suis pris pour un homme soumis mais ma compagne qui est autoritaire et plutot dominatrice s’en defend et surtout me dis qu’elle ne veut pas d’une lopette a ses pieds qui lui dit toujours oui , c’est pourtant mon grand desir d’etre sa lopette pour moi c’est l’aimer davantage et cela augmente fortement ma libido , pouvez vous m’aider , j’essaye de suivre vos conseils , merci beaucoup, Michel

  42. Suis là dans tout ses désirs, ses envies, deviens l’hombre de son hombre, elle ne pourra pas dire non. Si elle ne veux pas que tu sois lopette, alors ne soit pas lopette, seul ses envie compte, pas les tiens. Et en fait tu lui es bien soumis même sans être lopette (puisque tu es esclave des ses désirs), il faudra que tu trouves ton bonheur là, si tu y arrives, tu sera heureux. C’est pas facile à faire, car on aime pas forcement ce qu’elle aime, mais autrement je ne vois pas comment ça ne pourrais pas marcher.

  43. Bonjour Madame moi meme j ai pratique cette méthode et ca a marché. Un exemple je prenais e secret une paires de bottes ou de chaussure dans son placard Et la journée des que j avais un moment je les astiquaient et reastiquaient. Apres je les remettaient secretement en place. Puis elle a bient fini par vour que ces chaussures étaient toujours nickel . Le coupable a été vite trouvé. Et quoi de plus symbolique que de cirer les « pompes  » de sa futur domi

  44. Bonjour, votre texte est criant de vérités, c’est assez effrayant de voir sont efficacité, je ne souhaite pas devenir un soumis, mais j’aime jouer avec principe « le dominant / dominé ». Je fais en sorte que les rôles s’inversent, une façon pour nous de ne jamais tomber dans une routine mortelle pour notre couple. Après avoir lu votre article je me suis mis à pratiquer, de petits gestes anodins mais terriblement efficace, pour exemple tous les soirs, je lui masse les pieds, en même pas une semaine c’était acquis, aujourd’hui elle me le demande (voir exige) en plein milieu de la journée. Cela a eu un effet secondaire plutôt agréable, depuis que je m’occupe d’elle, que je suis à son service et à son écoute, elle a pris beaucoup plus confiance en elle, que ce sois dans sa vie personnel ou professionnel. En conclusion votre méthode a bien plus de vertu que de créer de la domination. Grace à vous ma conjointe est beaucoup plus heureuse et épanouie. Et je vous en remercie.

  45. Bonjour Maitresse Severine ,
    Ma femme commence doucement a me dominer apres 10 ans de mariage je suis tres heureux mais je voudrais qu’elle passe a la vitesse superieure comment faire merci?
    mes respects Maitresse

  46. Bonjour Maitresse Severine,

    alors voila depuis petit j’ai toujours aimer les femmes en talons aiguilles et tailleur strict et bas noir pour moi c’est magnifique, ca m’est arriver quand j’etait petit environ 10 11 ans j’etais en centre aere et j’aimais bien embeter les filles et un jour une fille ma attraper et plaquer au sol elle me tenait les bras et a demander a sa copine de s’assoir sur mes jambes et celle qui me tenait les bras s’est assis sur ma bouche en me tenant les bras ce jour la j’ai eu une erection de dingue.
    Et depuis cette image est toujours la apres les etudes les amours de jeunesse mais sans plus je faisait l’amour normalement mais ca ne me plaisait pas trop je chercher autre chose alors un jour j’ai vu une annonce dans un journal ou une femme chercher un homme soumis j’ai telephonner et je suis tomber sur une pro j’ai pris rendez vous et je suis aller au rdv une fois arriver devant la porte je tourner en rond je savais plus si je devais ou pas cogner a la porte puis j’ai pris mon courage a deux mains je vous parle de ca il y a 35 ans bien sur j’etait jeune quand j’ai taper a la porte une femme tout de cuir ma ouvert ma offert un verre et ma demander ce que j’aimer je lui ai dit que je connaissais rien je debuter alors elle ma dit laisse moi faire va te deshabiller la bas et revient tout nu ce que j’ai fait en venant vers elle elle ma demander de me mettre a genous et de lecher ses chaussures ce que j’ai fait ensuite elle ma dit met toi debout les mains dans le dos et elle ma mis une grande claque j’ai etais tres supris ensuite elle ma attacher sur un lit avec des chaines elle ma fouetter mis de la cire chaude ma pietiner le sexe et cracher dans la figure j’ai ete baillone foueter humillier et j’ai trouver ca super je savais dans ma tete que ca serait ce genre de relation que je chercherai, puis les annees ont passer je me suis marie une premiere fois avec une jolie fille tres tres sexy bas talons haut etc apres quelques annees de vie commune je lui ai parler de domination elle a accepter de me dominer uniquement pendant l’amour elle m’attacher me fouetter on a ete dans les soirees a theme sm on s’est pas trop mal amuser jusqu’au jour ou elle ma dit tu me fatigue avec ta facon de faire l’amour tu veut toujours etre attache fouetter etc donc je n’en n’ai plus parler et je suis reparti voir des pros,ensuite la vie nous a separer et je pensais etre pas normal car quand je rencontrer une fille je lui parler toujours de bas talons aiguilles etc car j’etais en manque apres multiples rencontre j’ai rencontrer une fille qui allait devenir ma femme,des le debut du mariage je lui ai acheter des paires de chaussures a talons vertigineux je lui disait ca te va super bien tu es tres belle comme ca mais elle me disait oui mais je prefere les basket quel horreur pour une femme bref j’ai commencer a lui parler de domination a elle aussi mais la demande etait differente car je rechercher a etre dominer en permanence je sais pas pourquoi j’en ai besoin je suis malheureux quand je fait ce que je veux pourtant j’ai un sacre caractere dominant dans la vie par mon travail je travaille dans la finance…. mais j’aimerai etre pris en main par ma femme.il y a 15 jours j’ai reparler de domination avec elle et elle ma dit ok pourquoi pas cette semaine je l’ai emmener au restaurant et dans la voiture j’ai du la mettre en colere et elle ma mis une claque sur la joue assez forte je suis devenu rouge de honte et je lui ai dit quand meme pas sur la route on risque de me voir j’etais enerver et elle a recommencer une autre suivi d’une bises sur sa main je savais plus quoi faire tellement j’avais honte j’ai fermer ma bouche et on a continuer a discuter normalement maintenant a la maison j’essaqie de l’ecouter et d’anticiper pour lui faire plaisir mais elle dit rien dommage j’aimerai qu’elle me dise debarasse la table et correctement et des que c’est fini viens me le dire j’aimerai qu’elle m’attache me fouette m’engode et m’humilie j’aimerai qu’elle soit severe avec moi mais elle me dit qu’elle m’aime comment te faire mal
    j’ai beau lui en parler elle me dit peut etre oui mais rien se passe que doit’je faire ?
    Merci Maitresse Severine oui je peut vous donner ses coordonnes tel ou mail je sait qu’elle serait tres contente de parler a une autre femme pour apprendre je sais que ca lui plairait de savoir comment faire
    soumis de Maitresse Sylvie
    ps elle ma deja engoder face sitting pisser et cracher dans la bouche

  47. Bonjour maitresse severine
    En rentrant ce soir du travail jetais fatigué et je me suis mis devant le pc et ma femme ma demande de sortir le linge de la machine maïs comme j’ai pas écouter elle ma dit sort et étend le et vite sur un ton autoritaire comment se comporter dans ce cas la car en étendant le linge je bander

  48. Bonjour Maitresse Severine,

    pouvez vous me dire ou ma Femme peut vous contacter merci.

  49. Bonsoir Maîtresse Séverine,

    ma femme commence a me dominer je suis tres heureux je vous tiendrait au courant de notre avancement dans ce mode de vie.

  50. Bonjour a tous et respects aux Maîtresses ça y’est ma femme commence a me dominer je soir ma femme ma dit je vais voir le médecin pour le petit et elle ma dit en m’attendant range la maison débarrasse la table et quand je rentre je veux un thé quand elle est rentre son thé était fait elle a même pas dit merci et ma dit demain matin avant que je me lève je veux voir la poubelle vide je l’ai descendu ce soir pour être tranquille je suis très heureux mais j’ai quand même une appréhension malgré que ça soit ça que j’attendais avant elle aller doucement et d’un coup ça va très vite je demande aux dominatrices si c’est normal est ce que vous aussi vous avez progresser d’un coup et pourquoi.

    • Normal de faire un thé à sa femme et de vider la poubelle ? Tu oses poser cette question ? Tu vis dans quel monde ? Il y a plein d’hommes qui font un thé à leur chérie et qui vident la poubelle sans avoir une femme « dominatrice » qui l’exige. Simplement par amour, respect et partage des tâches. Ca te dit quelque chose ?

  51. patrick tu ne mettrais pas bien un point et une petite virgule de temps à autre ?
    C’est vraiment pénible à lire pour ne pas dire illisible. Alors si tu attends une vraie réponse, fais un petit effort. Hein …

  52. Bonjour a tous ,

    mais desole je ne suis pas francais alors j’ecrit comme ca me viens.

  53. Bonjour,
    Je voudrais faire part de mon expérience personnelle sur ce sujet bien délicat.
    Je suis marié depuis plus de 30 ans, et cela fait presque aussi longtemps que je me sens soumis. Ma femme est naturellement dominante dans le vie quotidienne, mais pas au lit. Notre sexualité était médiocre, et elle s’en plaignait beaucoup.
    J’ai rencontré quelques dominatrices qui m’ont fait découvrir le monde de la domination féminine, mais pas toujours de la meilleure manière, et il m’en est resté souvent une grande frustration.
    Jusqu’au jour où…
    Par une mauvaise manipulation, j’ai envoyé à ma femme un message depuis mon profil Facebook de soumis ! Acte manqué s’il en est…
    Elle a donc appris « d’un seul coup » que j’étais soumis et que j’avais une vie parallèle. Je peux vous dire que je n’en menais pas large.
    ça aurait être catastrophique pour notre relation, qui est pourtant solide.
    En fait, à ma grande surprise, passé une dizaine de jours de « grande tristesse », elle a intelligemment tiré avantage de la situation, et s’est approprié avec une étonnante rapidité son nouveau rôle d’épouse dominatrice.
    Elle m’a convoqué tel jour à telle heure, m’a bandé les yeux, et m’a fait subir une véritable séance de domination, un peu maladroitement au début, mais avec un réel talent !
    Depuis son autorité s’est affirmée, et elle n’hésite pas à m’imposer des relations sexuelles quand bon lui semble, sans aucune retenue.
    Et je sens bien que nous sommes au début d’un nouvelle étape de notre relation.
    Je pense qu’elle y trouve son compte, puisque nos relations sexuelles sont beaucoup plus fréquentes et plus stimulantes.
    Quant à moi, je suis véritablement comblé, et je sens bien que je l’aime encore plus, que je pense à elle plus souvent, et j’attends chaque jour impatiemment de la retrouver.

    Moralité de cette histoire vraie : l’acte manqué peut être un excellent moyen d’avouer son jardin secret… Mais il faut être sûr de la solidité de la relation.

  54. Bravo lemol tu as trouve, ce qu’il marche. Mois ma femme est d’accord pour me dominer,on en a parle ce soir, mais elle ma dit ne me met pas la pression et laisse moi avancer a ma façon, je suis content mais en même temps frustre car j’aimerai qu’elle soit comme dans mes fantasmes, si vous connaissez la solution , ou comment devenir un bon soumis je suis preneur.
    Bonne soirée a tous.

    • « je suis content mais en même temps frustre car j’aimerai qu’elle soit comme dans mes fantasmes, si vous connaissez la solution » dit Patrick.
      La solution? Ta femme n’est pas là pour réaliser tes fantasmes. Donc va voir une professionnelle.

  55. Pour devenir un bon soumis c’est simple. Tu ranges tes fantasmes au placard, tu laisses ta femme avancer à son rythme et tu t’y plies ! Elle choisiras le rythme et les moyens qui lui conviennent. Un soumis n’a pas à essayer de conformer sa femme à ses fantasmes mais à se conformer à ses désirs et besoins. Tout au plus peux-tu lui conseiller la lecture de sites de femmes dominantes (comme ici), mais sans rien lui réclamer d’autre.
    Je pense que les Dames ici présentes (et ailleurs) ne me contrediront pas.

  56. En partie d´accord avec les precedents messages, bien sur laisser avancer Madame au rythme qu´Elle souhaite, si Elle le souhaite, sans lui mettre de pression.
    Mettre ses fantasmes au placard? non, pourquoi en fait, ils peuvent tout autant être utile à Maitresse pour définir la domination qu´Elle souhaite.
    Elle apprécie que je lui confie mes fantasmes et mes désirs (signe pour Elle, et Elle a à mon sens raison, d´une grande complicité, de confiance et intimité).
    Aprés… et bien, Elle en fait ce qu´Elle veut.
    C´est dans mon esprit la différence entre un soumis et un souminateur, c´est en definitive Maitresse qui choisit, elle prend ou ne prend pas, mais je ne réclame pas, je lui fournis quelques pistes auxquelles Elle n´aurait parfois pas pensé et qu´Elle est heureuse de me voir exposer, aprés bien entendu c´est Elle qui décide et il arrive qu´Elle n´en retienne aucune sans que cela me frustre particulierement.

  57. plutôt d’accord avec les commentaires precedents

  58. moi meme, apres avoir fait en sorte de servir au mieux ma femme pendant quelques semaines, je me suis heurté à la difficulté de la verbalisation et mes fantasmes ont repris le dessus. en voulant verbaliser mes désirs de soumission, je suis allé trop vite sur le terrain sexuel et ma femme a fini par me dire qu’elle n’aimait pas les hommes soumis.
    ca m’a mis un coup et depuis, j’avoue, j’ai beaucoup freiné mes taches de service. il va me falloir un moment pour reprendre mon chemin. pour l’instant j’accuse le coup.
    par contre, ce qui notable c’est que depuis, elle réclame vivement ce que je lui faisait avant, les massages, les services ménagés, sur un ton assez dur, et elle me dit que si avant, elle n’avait pas de demandes, et bien maintenant, elle en a!

    • tu es sur la bonne piste à mon avis !
      Elle veut plus un prince charmant mais c agréable de contenter sa femme dans ses conditions aussi

  59. j’ai fait je pense, une grosse erreur en parlant que de domination a ma femme, hier sir elle ma dit, tu me saoule avec ton sm.
    avez vous une idée? pour rattraper le coup,car elle avait commencer a sa façon ,mais!!je l’ai trop embêter avec ça,
    aidez moi merci.

    • À mon avis tout le problème du BDSM est dans sa contradiction interne. Un vrai sadique cherche à faire autant de mal que possible et serait insupportable pour un soumis. Un vrai soumis ne se soucierait pas de ses propres désirs et accepterait le comportement de sa compagne sans rien avoir à lui suggérer.

      En fait la dominatrice souhaite voir la force du désir qu’elle suscite, donc un soumis qui a des besoins lui est pénible même si ce sont des besoins de soumission, et un soumis souhaite sentir la force de son désir donc une dominatrice qui n’a envie de rien le frustre pourtant il y a forcément des moments où ça arrive et puis elle a forcément ses propres limites que le soumis doit respecter.

      Puisque vos désirs sont de soumission et que vous ne souhaitez pas en changer (il suffit de s’entraîner un certain temps pour réorienter ses phantasme mais c’est frustrant au début et comme pour la cigarette on peut être tenté par une rechute) le plus simple pour vous est de continuer sur la pente de la soumission. Ne demandez rien, n’exigez surtout pas. Ici vous trouverez la description d’un cas qui vous amènera à vous concentrer moins sur vous (souminateur comme tous les soumis) et à faire passer vos désirs après les siens. Soyez « stealth slave », soyez poli avec elle même avec exagération à l’occasion quand vous êtes seuls (si elle souhaite autre chose elle vous le fera savoir tenez-vous le pour dit). Cherchez à savoir ce qu’elle veut et exaucez. Frustrez-vous tout seul, ne vous branlez jamais (la discipline est bien plus forte que la cage de chasteté, tout est dans la tête, bander vous fera vous sentir corps et âme à elle et bien davantage possédé par ses charmes). Vous serez excité par tout ce qui est d’elle, toujours disposé aux câlins, toujours prêt à assouvir ses phantasme à elle. Alors vous serez dans votre paradis de soumission et si elle veut aller plus loin elle le fera mais vous devez être prêt à sacrifier vos phantasmes pour elle et jouir de ce sacrifice pour elle.

      Puisque vous voulez garder vos phantasmes de soumission allez au bout: c’est elle qui compte et tant pis pour votre frustration, vous l’avez cherchée, vous n’aviez qu’à être délicat comme il faut toujours l’être avec une femme.

  60. Bonjour à toutes
    et à tous

    Ce n’est pas mon premier post, j’ai déjà échangé sur mon conditionnement de soumi.
    J’ai même mis en relation Madame Marie-Severine avec mon épouse car je l’imaginais dominatrice, mais avec des difficultés à vivre cette vie.
    Je ne sais pas si le contact a fonctionné car je n’ai pas êtes mis au courant des suites qui ont ( ou pas étè données).

    Ce que j’aimerais relater ici aujourd’hui, c’est que je j’ai vécu semaine dernière .
    Pour revenir un peu en arrière, je me présente
    Je suis un homme Marie de 47 ans, avec deux enfants de 11 et 17 ans.
    Je sais que je suis de nature soumi, je me décrirais comme un « agressif-passif ».
    J’ai une présence forte, mais en même temps, je suis un faible avec les femmes.
    Ma recherche n’est pas autour du sexe, juste de servir.
    Avec mon épouse, nous avions essayé la domination dans le couple, mais nous n’y étions pas arrivé pour des raisons multiples malgré un essai sur une periode assez longue. Mon épouse ne s’y retrouvait pas, nous avions donc arrêté.
    Il y a quelque temps, lorsque j’ai donné son adresse mail au site jedominemonmari, elle compris mon besoin d,être dominé sans pouvoir rien faire.
    Elle m’a proposé du SM  » de temps en temps » pour me faire plaisir, mais ce n’étais pas l’esprit que j’imaginais

    Semaine dernière, alors que nos enfants étaient en vacances dans la famille, en rentrant du travail, elle m’a proposé un stage.
    A sa disposition à 100% jusqu’au retour des enfants dimanche soir
    J’ai dit OUI…

    Du mercredi soi au dimanche, à sa botte.
    Pourquoi ? Je ne sais pas, peut être les dialogue avec les dame de ce site, je n’en sais rien.par contre j’ai souffert pour une première.
    Dès le OUi annoncé, j’ai dû me mettre nu, elle avait préparé dans la salle d’eau un rosebud,une ceinture de chastete en cuir qu’elle avait acheté , un collier et des pinces japonaises.
    Elle avait fait quelques courses!
    Je ne vais pas rentre dans les détails, mais mes nuits ont étés passés sur le sol du salon, pieds et mains enchaînés, bouche bâillonné et seins pinces.
    Avec les pinces japonaises, j’ai encore, deux jours après , les tétons hyperactif sensible ( qui a dit efficace .)
    J’ai pris mes repas ( légers) a quatre pattes dans une assiette à soupe
    J’ai fait TOUT le ménage de la maison… Réfrigérateur, placards, salles d’eaux , chambres, cuisines, salon terrasse…
    Passe l’aspirateur chaque jour…
    Fait le service à table
    Privé de tout pendant 4 jours
    1 selle par jour maxi
    3 urines par jour maxi

    24 h c’est long, mais autant jeudi et vendredi, j’avais le boulot pour couper, samedi et dimanche , ca a étè du 100% sous les ordres… C’est long, pas de temps de repos, dimanche soir’ j’étais creuvé, j’ai eu du mal pour me rendre au bureau lundi

    Rien ne me disais qu’elle le ferais et elle l’a fait…..
    Peut être que je dois dire merci à Madame Marie-Severine !

    Je pense que le déclic doivent venir de nos futures maîtresses et que l’entraide doit jouer .

    Merci à vous pour ce site
    Bonne continuation

    Cordialement
    Christophe

  61. Mes hommages à toutes les femmes,
    Tout d’abord merci pour cet article très bien écrit. Je fantasme moi même depuis très longtemps sur les femmes dominantes. Je ressens en moi cette envie de me soumettre et d’utiliser toutes mon énergie au bien être d’une femme. Il se trouve que je suis marié à une femme extraordinaire que j’aime de tout mon cœur et j’essaye de la rendre heureuse du mieux que je peux. Je suis tombé sur cet article et après des jours et des jours (des mois?) de réflexion j’ai décidé de me lancer. J’ai commencé à lui rendre service sans qu’elle me le demande (passer l’aspirateur, lancer une machine, repasser,…). Un jour après quelques semaines de bon et loyaux service je l’ai vu faire la vaisselle. Immédiatement je lui ai proposé de la faire si elle le souhaitais. Devant son regard agacé je lui ai demander ce qui n’allait pas et là ce fut la douche froide: Elle m’a expliqué qu’elle se sentait infantilisé ces derniers temps, qu’elle avait besoin d’un homme et pas d’un servant et que le côté « gentil chienchien qui fait tout pour sa femme » (je reprends ses termes) la gênait énormément. J’ai tellement eu peur de la perdre que j’ai décidé d’abandonner purement et simplement mes besoins de soumission pour me consacré à son plaisir d’une autres manière. Il y a t il des personnes pour qui c’est arrivé? Que me conseillez vous?

    • Il me semble que votre réaction est la bonne.

    • Soumirémi,
      loin de moi vouloir donner des leçons ou même des conseils. De mon modeste chemin sur cette terre (encore!…) et les rencontres qui s’y sont immiscées , s’est ancré une observation. Il me semble qu’au sein des unions, des alliances entre une femme et un homme on va dire classiquement, beaucoup de jardins secrets sont gardés…secrets. Même s’il y a sexualité débridée et découvertes nouvelles et nombreuses c’est comme s’il était très difficile de montrer une autre facette que celle (s) que nous avions données à voir et ont été à l’origine de l’alliance. J’aime bien alliance…ça n’exclut pas l’amour et s’il n’y en a pas ou plus, l’alliance perdure…pour le meilleur ou pour le pire.
      On a ce désir, fantasmatique, gonflé à bloc et on a une personne généralement complètement ignorante de ce truc qui pousse…on trompe presque notre compagne lorsqu’on lui fait l’amour avec cette pensée entêtante.
      Et puis un jour, paf…on dit tout ou plus prudemment on essaie quelque chose au niveau de notre comportement. Je crois sincèrement que 1) c’est super beau et courageux de tenter d’être un homme qui enfin concrétise que c’est pas génétique les taches ménagères et tout ça. Mais bon…on peut se dire que c’est pas trop tôt:)
      2) On est enfin en mesure d’ouvrir le portail des jardins secrets.
      Mais on n’est pas tout seul…en face, la personne sent bien qu’il se passe quelque chose de différent.
      Tout ça pour vous dire que quelque soit la décision courageuse, franche, louable, impérieuse… peut-être doser cet acte à un dénominateur commun.
      Je me permets de donner deux exemple. Un venant de vous, l’autre de ma propre expérience ou je me suis fais envoyer au bois mais alors gentiment…
      Vous vous tapez les taches ménagères…faites-le normalement. Sans grandiloquence ni appuyant par des attitudes too much ces gestes que votre compagne se tape depuis je sais pas combien de temps sans faire genre j’attends de recevoir le prix Nobel de la paix.
      Peut-être que sortir les poubelles normalement, en attendant la cagoule cloutée à l’intérieur, le plug électrique 500w, et les menottes Clejuso de 750g pour chaques chevilles, ça peut avoir sur la durée des vertues insoupçonnées.
      Peut-être que ces moments pour le moment juste partagés vous permettront d’être plus calins, amoureux, dans le désir. Et peut-être que lors de ces moments vous pourrez dans un dialogue dire et faire part de ces facettes qui ne demandent qu’à prendre la lumière.
      D’aucuns prétendent qu’il y a un commencement et qu’ensuite on ne fait pas marche arrière. Je veux bien y croire. Et ce que je trouve assez interessant c’est que dans un couple D/S il semblerait qu’on se parle beaucoup plus que dans une relation dite classique. Mais le commencement, je pense qu’il faut le soigner. Parce que sinon, la compagne, elle risque de vivre The invasion of body Snatchers…
      J’ai vécu avec une personne, c’était super. Je lui ai plu super, on faisait des trucs super, c’était un danger public niveau cuisine, je ne m’y étais jamais mis, allez hop, j’y vais, super…intellectuellement super, sexuellement, pareil, bref, si le peuple grondait, j’aurais dit qu’il exagérait.
      Et puis je lui ai parlé de ma très légère, que dis-je…ce soupçon d’inclination pour tout ce qui a trait à ce célèbre dongeon newyorkais que même Andy Warhol et Robert Mapplethorpe il leurs fallait une semaine pour s’en remettre après.
      J’ai discuté, fait part de certaines choses et je n’oublierai jamais le rictus de presque dégout qui s’est dessiné devant moi. Bon… c’est pas grave…faut trouver un autre biais, pas de problème…
      Mais si…il y avait un problème. Le problème c’est que j’avais à faire à quelqu’un qui ne faisait absolument pas confiance aux hommes.
      J’ai bien essayé de lui suggérer que c’était peut-être elle qui s’interdisait de faire confiance là ou c’était peut-être possible; Joseph Staline ne l’aurait pas mieux pris.
      Et là je vais pas fayotter et dire qu’elle avait peut-être raison parce que je me dévoilais…
      Mais la belle affaire que je me dévoile…il y avait un long chemin à parcourir et c’était à elle de le faire et à moi de l’accompagner…à son rythme. Je me suis senti blessé, elle déçue. Ca s’est terminé « nous aurions pu être de bons amis ».
      Il y a des êtres qui cherchent une figure stable car en eux c’est instable. Et il se pourrait que des êtres soumis instables cherchent un dominant stable. Ce n’est pas une règle universelle.
      Le dénominateur commun c’est comment trouver des endroits et des actes permettant dialogue dans la confiance, le tout sur un mode recevable.
      Dans mon désir de soumission je peux y mettre des choses enormes…irréalistes, égoïstes aussi. Je peux aussi essayer de faire des choses qui sont somme toutes tout à fait saines et normales. Dédier en quelque sorte mes actes. Doucement, par ces banals changements, peut-être pourrai-je aborder plus intimement ce qui a motivé ce changement.
      Jusqu’au grand jour ou la démocratie dans les foyers, hop!…poubelle…
      Ce que je me permets de vous souhaiter, Soumirémi, bien cordialement. 🙂

  62. Il y a quelques années, j’ai eu une relation avec une Dame superbe, grande, élégante et classe, un superbe port de tête droite et fière ; tout cela avec un caractère assez affirmé. J’étais fou d’elle (physiquement) et je la voyais comme La Dominatrice idéale … Après quelques semaines de liaison, je me suis ouvert à elle de mon désir de soumission et de la servir. Je lui ai beaucoup parlé et suggéré de consulter des sites de domination féminine et de chasteté contrôlée masculine.
    Elle m’a envoyé « bouillir ». Tout cela ne lui plaisait pas du tout et ne figurait pas dans son « logiciel amoureux ». En fait, elle aimait avant tout les hommes de pouvoir et les hommes friqués, histoire de se sentir protégée. Elle n’aimait chez moi que mon physique et mon niveau culturel ; mais c’était bien insuffisant pour elle. Ses canons étaient : chef d’entreprise ou député, voire macho en plus …
    Et comme nous avions en plus de nombreuses divergences sur nos goûts et nos opinions (sociales, culturelles), je me suis résolu à la quitter. Bien m’en prit car j’ai ensuite retrouvé une Maîtresse qui aime dominer et me mettre en cage de chasteté.
    Tout cela pour vous dire que la plupart des Femmes ne sont pas du tout prêtes à dominer. Que leur éducation trop pesante les en empêche et qu’elles fonctionnent encore sur un schéma très traditionnel du patriarcat.
    Mes condoléances à soumirémi …
    Heureusement qu’il existe de plus en plus de sites de dominatrices ou de maris soumis ; site dont celui-ci est le fleuron. Le chemin est encore long mais on progresse …

  63. Chère Marie Séverine,

    Tout d’abord, je vous remercie d’avoir rédigé cet article sur un sujet qui nous tiens particulièrement à cœur, et d’une manière douce mais aussi stricte, loin de l’impatience dont la majorité des hommes qui veulent etre soumis font preuve (et moi le premier), ce que vous avez décris (sur la manière dont les homme demandent à etre soumis) est exactement le problème qui fait que de nombreuse femme sont dégoutée de cet aspect de la vie de couple qui pourrai pourtant apporter beaucoup d’harmonie dans un couple.

    J’ai rédigé une lettre qui explique ce que je ressens pour ma magnifique épouse qui j’espère deviendra ma maitresse au lit comme à la vie… j’aimerais aussi vous demander si il vous etait possible de nous aiguiller dans cette voie et, si elle le désire, l’aider à faire de moi un mari soumis et complétement à son service.

    Car je veux vraiment etre parfait pour elle…

    Pascal

    • Bien sur, tu m’écriras le moment venu, ou encore mieux, elle m’écrira !
      Pour info en avance de phase, nous allons ouvrir un second site dédié à l’initiation très soft, pour aider les femmes au tout début sans l’effet repoussoir des pratiques accomplies (qui peuvent faire peur au début).

  64. Un point important.
    On ne change pas la nature de l’Homme (ni de la Femme). Etre dominatrice ou esclave est une vocation. On peut l’avoir sans le savoir, la découverte du BDSM peut révéler ses penchants, mais on peut également croire qu’on a le mojo alors qu’il n’en est rien, ou encore ne pas l’avoir du tout.
    Une relation D/s au quotidien est un « dispositif » lourd pour la Maîtresse comme pour l’esclave. C’est envahissant et chronophage.
    Si l’expérimentation des pratiques liées au SM causent des tensions, que l’une des parties n’y trouve pas son compte et fait semblant, abandonnez immédiatement.
    Les conséquences d’une relation D/s non aboutie peuvent être terribles. Elles peuvent bousiller votre couple, votre vie, parfois même votre entourage, et/ou vous envoyer en maison de repos.
    Les exemples de gens détruits par le SM sont légion alors qu’au début, tout n’était que jeu et curiosité.

    Retenez bien ce que je viens d’écrire, c’est la pure vérité.
    Ne jouez pas avec le feu si vous avez peur de vous brûler.

  65. Bonjour,
    Que de magnifiques conseils et expériences sur ce site !
    Je me pose une question, moi dont l’épouse aime me diriger dans nos rapports, et qui souhaiterais introduire la chasteté dans notre couple. Il est souvent mentionné que la chasteté masculine, au delà du contrôle total de toute jouissance masculine, s’accompagne même de privation de cette jouissance dans les rapports avec pénétration. On parle plutôt « d’orgasmes ruinés » ou de privation dans la durée de toute jouissance. Les keyholders n’ont-elle pas néanmoins recours à leur mari soumis pour contrôler également les rapports du couple avec pénétration, et comment cela est-il géré par l’épouse en contrôle de son soumis ?
    N’y voyez pas ici mon désir de contourner la soumission pour y trouver un plaisir masculin « égoïste », mais je m’attends à ce que mon épouse objecte à une chasteté totale que ses orgasmes par pénétration sont une plaisir auquel elle ne serait pas prête à renoncer.
    Merci pour vos conseils, avis et expérience en la matière…

  66. bonjour j espère reussire a convaincre ma femme je viens de lire c est vrai le problème j insiste trop sur le sujet .merci pour tout les bon conseils .

  67. Retour PingLa Saint Valentin : une opportunité de savoir et de lancer l'idée ... - JeDomineMonMari.com

  68. J’essaie moi aussi de faire en sorte que mon épouse me domine. C’est difficile!

  69. Retour PingTu cherches une dominatrice / Tu veux que je te domine ? - JeDomineMonMari.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *