Dominer son mari par les finances : Gaëlle affine son dispositif

L’article est issu d’un mail adressée par Gaëlle pour publication. Recopié tel quel.

Bonjour,
Je m’appelle Gaëlle et je suis une femme très dominante. Je domine mon mari depuis 5 ans. Je pratique une domination essentiellement psychologique et cérébrale, même si je peux coller une séance de cravache à mon mari s’il le faut à un moment donné.
J’ai été très inspirée par pas mal d’articles que j’ai trouvé sur votre site. J’ai particulièrement utilisé ce que vous appelez la domination en spirale. pas sur l’ensemble du spectre, mais le fait d’avancer sur un axe pour sauter ensuite sur un autre, j’ai trouvé ça très utile, et je dirais même distrayant. Il y a un coté machiavélique qui me va très bien.

argent-billets-entre-mains-de-femme-310x165Je voulais donc vous raconter comment j’ai procédé pour la domination sur la partie financière, je pense que vous allez apprécier et que cela pourra servir à d’autres.
Je précise que je ne parle pas de la domination financière qui est pratiquée par des dominatrice professionnelles, qui obligent leurs admirateurs à leur envoyer fric ou cadeaux sans contreparties. Je tiens aussi à dire que je ne souhaite pas priver mon mari de quoi que ce soit, et que nous avons les moyens, ce n’est pas la question.

La question, c’est très simple : je veux le mettre entièrement SOUS MON CONTROLE, et qu’il soit obligé de ME DEMANDER avec soumission quand il veut quelque chose.

dom-fin-bandeauM’inspirant de choses lues ici ou ailleurs, j’ai organisé notre vie financière. Nous avons un compte joint de type « Monsieur OU Madame », qui permet de faire des versements à son nom, pour éviter les questions (salaire, remboursements etc …) Mais en fait ce compte est sous mon contrôle total. Il n’a pas les codes, pas de chéquier, pas de carte, pas accès aux relevés. Il ne voit rien, ne sait rien de ce qui s’y passe.

Pour lui, on a ouvert un compte « Nickel ». C’est THE bonne idée que j’ai eue ! A la base, ce sont des comptes fait pour aider ceux qui sont refusés dans les banques classiques. On ouvre le compte dans des bureaux de tabac. Je ne veux pas spécialement leur faire de la pub, mais c’est quasiment 100% adapté à ce que je recherchais :
– il est impossible de faire un découvert. S’il n’y a plus que 40 euros sur le compte, aucune possibilité de dépenser 50, ça ne passe tout simplement pas !
– on peut alimenter par virement
– le titulaire peut utiliser un distributeur, mais sans découvert. Je préfère être le distributeur, pour le plaisir de la situation de supériorité que cela créé, mais je fais avec.

Les virements ! C’est donc la partie centrale de mon dispositif. S’il a besoin, il doit me demander, et je vire de l’argent sur son compte. Mais il y a un hic : le virement peut prendre 1 ou 2 jours, et ça casse tout. S’il est dans une situation où il n’a pas suffisamment, je voudrais qu’il m’appelle et me demande avec soumission. Si je dois prévoir une provision à cause du délai, bof ….
Mais tout est réglé : j’ai aussi ouvert un compte Nickel pour moi, car de Nickel à Nickel, c’est instantané. Et tout peut être fait sur les smartphones.

homme-soumis-bandeauJe résume donc mon dispositif : Le compte joint sous mon contrôle, mon compte nickel sur lequel je mets suffisamment pour alimenter ses besoins à lui. Et lui un compte nickel avec une carte de crédit, peu de fonds dessus, et c’est moi qui alimente selon mon bon vouloir. Je lui ai interdit les distributeurs, c’est moi qui donne de l’argent liquide, moyennant la réalisation de quelques preuves de soumissions.

Il a toujours assez d’argent pour le « courant », mais dès que ça dépasse, ou pour remettre des fonds, il doit me demander de le lui accorder les yeux dans les yeux, ou me téléphoner et me le demander avec les formes requises. C’est un vrai délice. Et si je suis d’accord, je fais tout de suite le virement sur mon smartphone. Je suis la seule à pouvoir alimenter son compte, il dépend totalement de moi !

Si j’ai envie de relâcher un peu la pression, je mets assez d’argent pour plusieurs semaines sur son compte et il souffle un peu, moi aussi, c’est nécessaire de temps en temps. Quand on est dans une phase ou la domination s’intensifie, il sent la situation se tendre aussi sur ce plan, et il doit passer sous mes fourches caudines et s’inférioriser pour pouvoir survire financièrement. C’est ce que j’aime le plus : dominer la situation, le voir obligé de venir s’inféoder, et décider.
Je – vous – le – recommande, chères consœurs !

 

31 Commentaires

  1. Mignon cette histoire. Me donne des idées en plus pour ma soumise de femme 🙂 merci

  2. Bonjour madame

    Jai tres fort aime votre article. Un homme sans finances est un homme qui nira pas voir ailleur, un homme plus que soumis car les matcho aiment montrer leur pouvoir autravers largent. Cest humiliant au debut mais apres on voit que cela nous fait beaucoup de bien et que ca aide a nous structurer.

    Mon ex me traitait de la sorte… sauf que les smartphones existaient pas encore.

    Mon ex elle me versait un salaire d’esclave par rapport aux heures prestées et cet argent servait pour mes cafés en ville ou des petits plaisirs (que je devais quand meme demander son aval). Elle payait cela en cash une fois par semaine et cetait 20 cent l’heure.

    Bonne continuation

    Gynarchiste

  3. Pas ma came mais il y a là une proportion et une orientation psychologique qui ne laisse pas indifférent.
    Sans omettre l’ancrage dans la vraie vie, parfois des semaines sans pression de ce côté là (eh oui le 24/24 7/7 si cher à certains c’est éreintant 🙂

  4. Merci Madame pour votre témoignage, c’est très plaisant à lire, votre jubilation est très communicative 🙂
    Mes respects.

  5. Merci pour cette communication Madame Gaëlle. Elle est très intéressante et fera certainement des adeptes parmi ces Dames. Cela m’aurait assez plu d’être ainsi sous la coupe financière de ma Maîtresse. Mais il faut avoir une confiance absolue sur son sens des responsabilités et ses capacités à gérer les comptes avec raison.

  6. bonjour tres tres bien realiser . j ai etait voir compte nickel pas mal.
    Une belle idée. J aime beaucoup

  7. Bonjour Madame Gaëlle,
    C’est une très belle et très forte forme de domination en effet que vous nous décrivez. Cette dépendance matérielle totale à votre égard, l’ignorance complète des comptes dans laquelle votre mari se trouve, et l’humiliation permanente d’attendre que son compte soit rechargé constituent en outre un formidable renversement par rapport à l’histoire sociale : il n’y a pas si longtemps que les femmes n’avaient pas le droit de disposer de leur propre compte en banque…J’espère que la Femme à qui j’obéis se rendra compte un jour de cette forme de progrès social
    Mes respects

  8. Bonjour Madame,
    Suite à votre témoignage, je voulais ajouter que la domination financière peut aussi être (facilement) initiée par le mari. Dans mon cas, mon épouse est plutôt une hotwife que réellement dominante, et elle n’avait pas de goût particulier pour la gestion financière. Aussi j’ai procédé par étapes pour arriver à mes fins. J’ai d’abord commencé par lui offrir une carte de crédit associée à mon compte en banque. Il a fallut des mois avant qu’elle n’ose l’utiliser, jusqu’à ce que ses achats (robes) soient de plus en plus fréquents et ne mettent mon compte à vue en dépassements à la fin du mois. A ce moment, j’ai su la convaincre qu’elle serait plus à l’aise si elle avait accès au solde de mon compte à vue avant d’effectuer ses achats, et elle a alors accepté de devenir mandataire pour mon compte, avec carte de débit à son nom. Cette situation a duré quelques mois jusqu’à ce que nous fassions tous deux des retraits non concertés (mais voulus de ma part) pour à nouveau provoquer un dépassement et un coup de téléphone de la banque.
    Je lui ai alors proposé de la prévenir avant de faire tout prélèvement sur mon compte et a mon grand étonnement, elle a accepté avec grand sourire et c’est elle même qui m’a proposé un peu plus tard de reprendre ma carte. J’en suis maintenant au stade où je dois lui demander ma carte de banque pour aller chercher du cash. Et cela me fais très plaisir !

    Ceci pour confirmer qu’avec beaucoup de persévérance et de patience (je vous ai résumé ici 2 ans de vie), il est souvent possible d’amener votre maitresse à un niveau de domination qu’elle même ne soupçonnait pas !

  9. jaimerai avoir une femme qui utilise largent du couple pour gâter son amant financièrement et quil se paye des vacance et chambre d’hotel pour me faire cocu

    • « avoir une femme » …. Tout ce qui fait que ça n’arrivera probablement pas est résumé dans ces 3 mots …

    • Et oui, vieux ! C’est l’inverse que tu dois imaginer. C’est une Femme qui te possède. C’est à Elle que tu appartiens. Elle seule peut dire « j’ai » ou « avoir un mari… ».
      Si je puis me permettre un conseil, reformule donc ton vœu de la manière suivante : « J’aimerais être le mari (soumis) d’une Femme qui… ».
      Et astique bien fort la lampe magique…!

  10. Bonjour à tous
    J’ai lue avec intérêt le récit de Gaëlle Néanmoins je vais rester à ce que je pratique
    C’est-à-dire, mon époux possède une carte de paiement standard il doit me justifier toutes ses dépenses avec récépissé si un automate ne lui délivre pas de ticket il doit me fournir un bon ou il à écrit la date le lieu le montant et l’achat effectué
    C’est moi qui contrôle les comptes et si un achat ne peut pas être justifié il à des sanctions
    A tel point qu’il est obligé de me demander pour tous les achats « extraordinaires » c’est-à-dire qu’il ne peut rien acheter en dehors des courses, plein de carburent, achats courants du ménage sans en justifier et par principe je veux voir tous les tickets de caisses
    Pour son argent liquide je contrôle son porte feuille et porte monnaie
    Il est donc dépendant de moi tout autant que le mari de Gaëlle
    Bien cordialement

    • Bonjour Dame AROMA, et bien sur Gaelle,
      Pour ma part, je me situe déjà un peu entre les deux, et je crois que je vais essayer le compte nickel. Le très gros plus, c’est l’impossibilité de faire du découvert. Ça verrouille bien, il faut avouer. Le fait que ça puisse être contrôlé ne nuit pas au fait qu’il doive justifier et expliquer, par acte de soumission.
      Il en va de même pour sa localisation. Je sais en permanence où il est, mais quand il change d’endroit, il doit me le signaler. Il a eu du mal à comprendre au début pourquoi j’exigeais des informations que je peux consulter par moi même, mais il a maintenant pigé : j’aime qu’il soit astreint à m’informer, en se soumettant. C’est le plus pénible pour lui, et c’est là qu’est l’enjeu essentiel. Ça et la dépendance… Quelles sensations agréables…

  11. Et les surprises qui font aussi le sel d’une belle vie de couple, des fleurs juste pour le plaisir d’offrir, une petite babiole, un livre… liste non exhaustive
    Cela me semble absent de votre approche ?
    Sans vouloir faire lutte de classe non plus, cela me semble réserver à ceux qui ont pas vraiment de problème de fric car pour beaucoup il y a rien à contrôler car rien à dépenser de superflus et pas le temps ni l’envie de jouer dans ce registre fusse un couple de nature BDSM me semble t’il.

    • Là, je crois que je vais pleurer !

    • Renaud, c’est normal, nous sommes sur un site dédié à un sujet bien déterminé, la domination féminine. Ça n’empêche pas le reste d’exister…
      Sur les sites dédiés au tricot, on ne parle pas de cuisine, mais les gens qui tricotent mangent quand même.
      Donc on s’offre des cadeaux, etc , on fait beaucoup de choses ensemble, et on dépense ce qu’on a … C’est la vie bien sur.
      Mais quand je donne un ordre, mon mari m’obéit ! Voilà 🙂

  12. Bonjour , la notion qui tiens le porte-monnaie, est très très importante, surtout hélas encore dans notre société, mais en faire un enjeu de domination ,cela est fort intéressant, même si Renaud à raison , mais quand on peut le pratiquer, c’est prégnant.

  13. Il est vrai que la dépendance financière est très importante.
    J’aimerais savoir si ces Dames gagnent leur vie (indépendantes) ou si elles se contentent de gérer le salaire de leur mari. Ce qui n’est pas du tout la même chose …
    Pour ma part, j’ai de gros revenus alors que ma Maîtresse (au chômage) dépend de moi. Il faut une super confiance pour donner tous pouvoirs à sa Dame sur ses comptes, surtout lorsqu’on n’est pas mariés. Je fantasme sur cet aspect de la domination qui me semble important mais ce n’est qu’un fantasme …
    Il faut être sûr que la relation dure, ce qui n’est jamais le cas ! On connait tellement de cas où des Dames en profitent à outrance et sans scrupules ! (j’ai vécu un divorce et j’en sais quelque chose).
    J’estime qu’une Dame doit être indépendante financièrement pour se permettre de dominer son mari financièrement. Qu’en pensez-vous ? Que me conseillez-vous ?
    Je vous remercie de vos retours d’expériences.

  14. Je ne suis pas trop ton raisonnement cougarillo. Pourquoi devrait elle être indépendante financièrement pour gérer le portefeuille familiale ?
    Du moment qu’elle gère correctement les finances du couple c’est suffisant. Evidemment si tous les 15 du mois vous n’avez plus un rond alors que le salaire devrait permettre de vivre confortablement, c’est un problème.
    Ne penses tu pas qu’il s’agit d’un manque de confiance lié à une mauvaise expérience passée ?

    Les conseilleurs n’étant pas les payeurs, c’est à toi de savoir où tu places ta confiance. D’autre part si tu veux juste jouer à la domination financière, rien ne t’empêche d’abandonner tes cartes, de donner un certain montant à ta compagne et de lui demander de l’argent pour la semaine …

  15. Marie Séverine
    A aucun moment dans les différents témoignages des femmes sur ce sujet il n’est mention d’une certaine autonomie du soumis, d’ou ma légitime question me semblait-il : » comment peut-il faire des surprises plus ou moins onéreuses puisqu’il est justement censé être sous contrôle financier total ? »
    Il me semble y avoir une certaine dichotomie dans ce cas ?
    Pour répondre à Cougarillo, si il y a le moindre début de doute alors ce n’est pas à envisager.
    Il faut faire la part du jeu même si cela peut-être un véritable engagement, sérieux, constant avec une espérance de durée tout en conservant libre arbitre et jugement indépendamment de qui que ce soit justement.
    Vous faites don de votre soumission, elle l’accepte et quelque part du fait même de votre autonomie financière (pour en revenir au sujet) votre don est encore plus précieux puisque dénué de notion de dépendance.
    C’est mon avis.

  16. Je reviens sur « l’enjeu de domination », c’est surtout une autre manière de rentrer dans le cerveau de votre compagnon , les petites situations de soumission quotidienne mènent vers un état de dépendance à l’autre très important, du coup un état de contrôle quasi permanent, efficace avec le sentiment « de maîtriser son sujet ». pour ces Dames

  17. Je vous remercie Madame Marie-Séverine pour votre avis raisonnable et avisé.

  18. Bonjour Mesdames, messieurs,
    Cher Renaud, je comprends Votre désarroi et Votre incompréhension. L’autonomie d’un soumis ne peut pas être dans la possession. En se dépossédant de lui-même, il renonce au plus cher : Le soi.
    Qu’importe alors le besoin matériel ?
    Il veut faire un cadeau à La Dame ? bien, il prend sur la réserve qui lui a été généreusement accordé et se privera d’un nécessaire, toujours plus restreint. Exemple, les cigarettes, il ne fumera plus ou moins pour offrir à La Dame les fleurs qu’Elle affectionne. Se priver, pour honorer, se priver afin d’être heureux d’appartenir et de voir La Reine de ses pensées heureuse des attentions qui lui sont prodiguées.
    La dépendance est indispensable, le corollaire exact du mot soumission. Sans dépendance, morale, affective, financière, comment prétendre être soumis ? Surtout soumis à son Epouse ?
    Vous verrez Renaud, si un jour Vous avez le bonheur de vivre en appartenance, que vous finirez par réclamer toutes les dépendances et même et surtout la financière, parce que vous saurez ainsi que Madame est l’astre de votre existence et qu’il n’y a qu’obscurité sans Elle.
    Pour le post précédent, la D/s, n’exige pas l’opulence. Madame n’est pas vénale, monsieur Son époux soumis n’est pas le roi du pétrole, la soumission et l’acceptation de celle-ci par Madame n’interroge pas sur la fortune, mais sur le don de soi de part et d’autre du couple.
    A chacun et surtout à lui de faire les efforts pour mieux agrémenter le quotidien en travaillant plus pour ramener plus d’argent. Ce qui est aussi un acte de soumission… C’est sans fin, mon cher Renaud, j’espère que vous saurez trouver le chemin du renoncement de soi, pour trouver celui de la renaissance en Elle.

  19. Bonjour Nada
    Mais j’ai déjà le bonheur de vivre auprès de ma compagne et Maitresse et je peux vous dire qu’elle n’est en rien demandeuse de ce genre de « délire »
    Comme dirait la chanson j’ai deux marottes, tiens je vais créer un mouvement (non je plaisante) , les excès de la cage (et il y en a) et le financier.
    Autant soumis que je puisse être (et seule ma compagne est à même de juger ma soumission envers elle) je ne suis pas un gosse.
    Je travaille, je m’assume, je suis autonome et j’en attends de même de ma compagne.
    Nos jeux, notre amour, nos connivences, la confiance en l’autre, le don de soi pour l’autre est complètement réciproque, j’en attends autant d’elle qu’elle en attend de moi.
    Je puis dire qu’au vu de la force de mon amour pour elle je ne supporterai pas une seule minute de ne pas l’imaginer autant amoureuse en retour.
    Je prône la complète égalité, serait-ce au sein d’un couple de nature Maitresse-soumis !!!

  20. Bonjour
    Ma maîtresse Isa ma pris ma carte bleu finis elle m as donné 20€ et tous les dimanche elle me donne 5€ et je dois me débrouiller pour mes besoins en journée et je dois lui envoyer un sms quand je fais une dépense.Je suis complément soumis à sa volonté

  21. Bonjour et mes respects à toutes les Maîtresses,

    Mon épouse pratique également sur moi un contrôle financier. Adolescent, j’avais tendance à faire quelques bêtises qu’elles à très vite corrigé en prenant en main nos finances. Elle contrôle toutes les dépenses et ne m’alloue également que 10 euros. Lorsque je les utilise, je dois lui rapporter la monnaie et le ticket en justificatif. Depuis, je ne sais bien évidemment plus détourner le moindre euro. J’ai cependant avec moi ma carte bancaire en cas d’urgence dont le moindre versement sera analysé par ses soins. Aucune modification bancaire n’a donc été nécessaire. Elle me permet cependant d’accéder aux mouvements du compte, curieusement, elle n’a jamais changé le mot de passe de l’interface de gestion.

    Bien humblement et très respectueusement

    Roxanne Elise

  22. Bonsoir,

    Quelle est la situation dans le cadre d’une Maîtresse vivant avec son soumis qui n’est pas son mari ?

    Comment se passe la domination financière dans ce cas ?

    Financière et je dirai même familiale ? C’est à dire, des Maîtresses donnent-elles un nombre précis de fois ou le soumis est autorisé à aller voir ces parents, sa famille, etc..?

  23. Bonjour,
    Je suis nouveau sur ce site et je sollicite votre aide pour aller plus loin dans ma soumission envers ma chère et tendre.
    Avril 2012, il a été défini que je dois lui obéir et lui verser mon salaire chaque mois sur son compte. Sur demande, elle me donne de l’argent pour me nourrir à midi (je ne mange pas à la maison la semaine). Je ne dispose pas de carte bancaire, ce qui veut dire que même pour faire le plein d’essence de ma voiture, je dois lui faire la demande. C’est une situation merveilleuse, mais je précise qu’elle tenait à ce que je dispose d’une carte de crédit pour le cas où ….
    Il y a une semaine, elle a accepté de me retirer ma carte de crédit en la remplaçant par un billet de 50 euros, que je n’ai pas le droit d’utiliser sans son accord. Je n’ai plus non plus accès à mes comptes bancaires via internet banking. Donc, maintenant je dépends totalement d’elle financièrement. Il s’agit indirectement d’une main-mise qui va bien au-delà de l’aspect financier. Je dois avouer que cette situation me convient à merveille.
    J’aimerais toutefois votre aide pour aller plus loin, sachant qu’elle refuse totalement de me mettre sous cage (j’ai une CB6000). Dernièrement, alors que je lui avais demandé l’autorisation de porter ma cage, elle m’a répondu que je pouvais faire ce que je voulais avec cet engin. Je l’ai donc portée durant un jour, mais le lendemain, elle m’a dit de la mettre à la poubelle :).
    Il est convenu que je doive lui obéir et que ce soit elle qui commande, mais elle ne me donne jamais d’ordre. J’ai alors commencé à faire un max. de travaux « de ménage » de ma propre initiative. Elle se rend compte que c’est dans un but d’avancer dans ma soumission alors qu’ellle ne veut pas admettre que je puisse lui être soumis. Il lui arrive peut-être deux fois durant l’année de me rappeler que c’est elle qui commande et j’aimerais sentir une pression plus constante de sa part. Comme je ne veux en aucun cas forcer sa domination (c’elle elle la Cheffe), pourriez-vous me donner une aide afin d’accentuer sa pression à mon égard. Je précise un dernier point : nous sommes fidèles et il n’est pas question d’introduire quoique ce soit allant dans le sens d’un amant ou d’une maîtresse hors couple.
    Je serais très honoré si l’une ou l’autre (ou plusieurs maîtresses) de votre site pouvait me donner quelques conseils.
    Un immense merci par avance et encore bravo pour votre site.
    Louis

  24. Louis, tu dis :  » elle ne me donne jamais d’ordre. » et « ’elle ne veut pas admettre que je puisse lui être soumis. »
    Cependant, la situation financière que tu décris démontre tout le contraire ! Elle te soumet bien et fortement, elle te donne des ordres et des interdictions … Mais peut-être ne souhaite-t-elle te dominer que dans le domaine financier ? …
    Et si, dans ce domaine, tu t’avisais de lui désobéir ; y aurait-il des sanctions ? Y en a-t-il déjà eu ?

    • Cougarillo et toutes les Maîtresses qui voudraient bien m’apporter leur aide :
      Merci de votre commentaire Cougarillo.
      Je ne peux pas vraiment lui désobéir puisque je n’ai plus aucun accès à mes comptes bancaires. Le seul moyen serait de me rendre personnellement au guichet de la banque pour effectuer un retrait. Les heures d’ouverture ne me conviennent pas et cela représenterait une tromperie. Le cas échéant il n’y aurait pas de sanction mais une sorte de trahison. Cette domination pourrait encore être renforcée en utilisant un compte bancaire qui nécessite la signature collective des titulaires pour tout retrait, assorti d’une procuration pour usage individuel en faveur de mon épouse seulement. Pour l’instant ce n’est pas nécessaire puisqu’elle transfère mon salaire sur son compte personnel régulièrement donc mon compte est vidé régulièrement.
      Je me suis mal exprimé, ce qu’elle ne veut pas admettre c’est plutôt mon « infériorité » par rapport à elle. Elle n’aime pas le terme « soumission » mais elle existe de fait vu ce qui précède.
      Une Maîtresse de ce site pourrait-elle me donner conseil sur la manière d’avancer s’il vous plaît ?
      Merci d’avance.
      Louis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *