Dominer son mari : le forum des punitions

Inutile de vous dire qu’on se lance ici dans un grand chantier, qui va devenir ensuite un onglet du menu et une zone très fréquentée ….
Inutile de vous dire non plus que ça nous a été mille fois réclamé, suggéré, supplié …. Mais c’est comme ça avec nous : on le fait quand on décide de le faire.
L’ambition c’est de recenser toutes les idées de punitions que l’on peut appliquer à un compagnon qui n’a pas bien fait ce qu’on attend de lui, qui a désobéi, ou qui n’a rien fait, etc …
Nous allons créer des catégories de punitions, pour démarrer, et décrire les toutes premières. Ensuite, pour chaque punition, nous ajouterons des raffinements possibles.
Beaucoup de choses (et la mise en forme finale) viendra de nous, mais notre souhait est que beaucoup d’idées puissent venir de vous, car nous l’avons souvent constaté, vous avez de l’expérience, et des idées ! Dans les commentaires, ajoutez vos idées, vos catégories, vos raffinements, et nous le reporterons progressivement dans le corps de l’article, ou directement dans les onglets que nous allons créer.
C’est aussi l’occasion de rappeler que ce qui nous intéresse, c’est la vraie vie et la domination effective. Les fantasmes ne sont pas exclus, mais si vous proposez de suspendre le soumis au plafond par les couilles de tout son poids, ou de l’enfermer un mois dans une poubelle remplie d’eau, on laissera tomber, hein ….

Alors c’est parti !
Et pour le moment nous avons 5 catégories :
Les punitions psychologiques et d’humiliation
Les punitions par frustration
Les punitions physiques
Les punitions de resserrement
Les punitions originales ou inclassables

Pour ne pas retarder la mise en route, nous ne proposons ci après qu’une ébauche, nous compléterons au fur et à mesure…

LES PUNITIONS PSYCHOLOGIQUES ET D’HUMILIATION

Mise au coin
La base.
La mise au coin consiste à positionner votre compagnon quelque part dans la maison, sans qu’il n’ait le droit de bouger, pour une durée fixée ou indéterminée.

Les modalités possibles.
On peut fixer une durée, ou bien justement le laisser dans l’ignorance.

Les complications possibles.
On peut l’obliger à être nu ou dans une tenue humiliante.
On peut lui mettre quelque chose dans son trou de balle (plug, boules, etc …)
On peut tracer un cercle à la craie duquel il n’a pas le droit de sortir, ou un torchon au sol, ou quoi que ce soit qui trace une limite.

La prière dans les yeux
La base.
La prière dans les yeux consiste à ce que votre compagnon vous demande quelque chose les yeux dans les yeux.
La chose en question doit être à l’inverse de ce qu’il souhaiterait. Par exemple alors que vous aviez décidé de le libérer de sa cage de chasteté ce jour, il devra vous supplier de le garder enfermé. Il est important que ce soit fait les yeux dans les yeux, pour que vous puissiez vérifier la sincérité. Il est intéressant de poser des questions du type « tu es bien sur que tu veux que je te garde une semaine de plus ? » pour le vérifier. Si ça n’est pas concluant, dites que vous refusez pour le moment, mais voulez que la demande soit refaite dans 1 heure (par exemple).

Les modalités possibles.
Ça peut être fait à genoux.
On peut exiger qu’il ait les mains dans le dos, c’est plus humiliant.

Les complications possibles.
On peut demander au compagnon de venir « spontanément » faire sa prière plusieurs fois dans la journée, en fixant un nombre de fois minimum. En commençant par exemple par « Ma chérie, j’ai quelque chose à te demander … »

LES PUNITIONS PAR FRUSTRATION

A venir

LES PUNITIONS PHYSIQUES

Les gifles
La base.
La punition des gifles consiste à positionner votre compagnon devant vous, en général à genoux, les mains dans le dos (et les menottes sont très pertinentes dans ce cas) et ensuite le gifler.
Vous pouvez doser le nombre et la puissance. Évitez les tempes et exigez qu’il dise merci entre chaque pour vérifier qu’il supporte bien, sinon on doit arrêter.
Par contre, exigez qu’il vous regarde bien dans les yeux avant, pendant et après, pour que la domination s’exerce bien, et prenez votre temps. On veut aller trop vite au début, mais quand on commence à apprécier l’exercice, on ralentit pour goûter l’emprise.

Les modalités possibles.
On peut fixer le nombre, mais on peut aussi faire exprès de ne fixer qu’un minimum, ou rien.
On peut mettre des gants, mais c’est moins agréable.
On peut faire des petites pauses, tourner autour de lui avant de revenir se camper devant pour continuer.

Les complications possibles.
a venir

On s’en tient là pour le moment.

142 Commentaires

  1. Bonjour
    je vous soumets une idée de punition que j’aime appliquer de temps en temps.
    Mon mari « gagne » parfois le droit de ne pas avoir à étendre le linge. Je dois donc m’en charger.
    Dans ce cas, mon mari me sert de distributeur de pinces à linge. Vous avez sans doute déjà compris.
    Je place moi même une quarantaine de pinces (voire plus, il vaut mieux avoir de la marge lol) aux endroits stratégiques (testicules, tetons, langue, lèvres, etc). Ensuite, je retire les pinces une à une selon les besoins. Inutile de dire que je prends mon temps. Les dernières pinces sont très pénibles, surtout quand je les retire.
    Audrey

  2. Bonjour, une autre idée,l’autre soir nous sommes allé au restaurant et il c’est permit de commander un verre de rosé au serveur sans mon autorisation et d’aller au toilette sans m’en demander la permission, c’est toujours moi qui commande son plat et sa boisson, je lui retire la carte quand on lui la donne et je dis au serveur qu’il n’en a pas besoin je commande pour lui, je m’efforce toujours qu’il soit inferieure a moi, en sortant du restaurant sur le parking pour le punir, je lui ai ordonné de se mettre nu a genoux les mains sur la tête en demandant pardon, il a fait le voyage dans le coffre de la voiture, quand nous sommes arrivés chez nous je l’ai laissé une heure de plus dans le coffre pour le faire réfléchir sur son acte et il a eu le droit a 10 coup de cravache et il a dormi au cahot sous l’escalier toute la nuit. ma lopette doit m’obéir aux doigts et a l’œil.
    Maitresse JOY.

    • Bonjour. Madame JOY; Votre époux a Beaucoup de Chance de v
      ous avoir. Moi aussi j’aimerais tellement / etre / soumis de cette façon. Respecteusement

      • Bonjour Govet,
        Je soutiens seuqu’ils desirent être soumis sous cette forme soyez patient je l’ai été ,j’ai trouvé ma voie et vous la trouverez aussi les dames méritent notre soumission .
        Au plaisir de souffrir pour vous.
        Chriss

    • Pour un verre de rosé et être doté d’une vessie?
      Cet heureux homme a intérêt à s’estimer heureux, s’il avait pris un carpaccio c’est empalé à la mode Vlad Tepes qu’il aurait fini;)

    • Maitresse Joy bonne idée pour le restaurant je choisirai pour lui et si il n’est pas content je ne pense pas le punir sur le parking mais une bonne fessée au orties le soir sa stimule pour la nuit

  3. Une punition que j’ai subit et qui n’apporte AUCUN plaisir:
    Lui faire apprendre une longue liste de mot a réciter dans l’ordre.
    A chaque erreurs il recommence du début et à le droit à une seconde liste de mot à apprendre par cœur. La punition cesse quand il a récité (à genoux les mains sur la tête) la (ou plus certainement les) liste de mots.

  4. Bonjour Mesdames,
    Une punition de frustration que ma Maitresse m’inflige souvent un bien sûr l’interdiction de jouir pendant une période donnée mais a cela s’ajoute plusieurs éléments:
    – ma Maitresse ne me fait pas porter de cage de chasteté car elle aime me masturber pour me frustrer encore plus
    – elle me masturbe donc tous les soirs avant de dormir pour être certaine que je sois bien gêné par ma queue toute dressée pour m’endormir
    – le matin, je vais lui préparer son petit déjeuner puis elle me masturbe encore. Après quoi je dois la regarder s’habiller a genoux devant elle.
    – devant être nu en permanence a la maison, elle s’amuse parfois a me titiller la queue ou alors elle m’ordonne de me la caresser a genoux devant elle sans bien sur avoir le droit de jouir.
    – enfin c’est elle qui s’occupe de la toilette de ma queue en s attardant de longs moments avec du savon
    Donc autant vous dire que je suis un soumis bien frustré

  5. 3 ou 4 pitons (anneau fermé) qui se vissent.
    1 piton (anneau fermé) avec un boulon.
    3 ou 4 cadenas.
    Deux manches, plutot en bois d’arbre…(balais, pioche, binette, tonfu, heu!..pardon).
    Un pour les chevilles, tenues et écartées par un piton fermé à chaque extrémité.
    Un écartement de 40 cm suffit mais si vous avez un gymnaste ou un 6ème Dan à la maison ça peut être plus.
    Au milieu de ce manche un autre piton (si possible qui se boulonne à l’extrémité).

    Un autre bout de manche à l’extrémité duquel d’un côté un plug ou un gode sera fixé et de l’autre un piton fermé. Il sera nécessaire de calculer la longueur du tout une fois inserré à la barre tenant les chevilles le sujet debout, ses jambes naturellement tendues. Le gode ou autre peut aussi être « pitonné »; ainsi « articulé » à l’extrémité haute du manche il sera plus mobile à chaque mouvement mais ce n’est qu’une option.
    Cette installation permet d’accomplir toutes sortes de taches sans surveillance et sans permettre de s’asseoir, s’en défaire ou même de s’agenouiller. Comme elle permet une position statique.
    Au delà du temps qu’il faut à chacun pour en tirer son petit plaisir c’est un instrument de posture et de contrainte tres efficace.
    C’était la modeste contribution de Castoraman…

  6. Lui faire porter des pinces sur les tétons pendant un temps imparti. Une fois le temps écouler lui retiré les pinces puis les repositionner exactement à la même place pour le même temps . Profitez-en pour lui demander de faire quelques chose (ménage, vaisselle,…) en lui informant bien que vous allez recommencer à la moindre erreurs. C’est très douloureux, très punitif et ne demande aucun efforts pour vous déesses.
    Humblement votre.

    • bonjour
      je suis soumis a mon épouse et niveau pinces elle a trouvé comment me punir elle m attache au lit conjugal et me met les pinces aux tétons ensuite elle y attache des fils qu elle tend bien ce qui fait que les pinces tirent fort sur mes tetons et elle me laisse ainsi une demie heure voire une heure ensuite elle revient et enleve les pinces douleur garantie elle me carresse les tétons les pince et me remet les pinces avec les fils tendus et c est reparti pour une heure c est vraiment une punition d enfer

  7. Bonjour à toutes,

    Une punition qui produit son effet je vous le garantis : je dépose quelques gouttes d’huile pimentée sur le bout du sexe de mon soumis, le masturbe un peu puis lui met un préservatif … et laisse agir.
    Il peut me pénétrer ainsi parfois.
    Sans danger et très efficace !
    À essayer absolument !!

    • Bonjour Maîtresse Sophie,

      Votre punition à l’air très intéressante. Cela a-t-il pour simple effet d’augmenter l’érection et donc de frustrer votre soumis d’avantage? Ou est-ce également douloureux?

      Humblement

    • On peut également déposer quelques gouttes de Tabasco. Mais attention, ne commencer que par due x ou trois gouttes…car c’est très très piquant 🙂

      • le Tabasco est tres efficace ,je vous l’assure…..
        quelques gouttes sur le gland, pose d’un preservatif …maitresse vous menottes dans le dos….petite masturbation…puis les effets commencent a se sentir ca chauffe ca pique au dela de tout es les espérances…pas moyen d’arrêter le processus une veritable torture…je finis toujours en larmes….

  8. Mes respects Maîtresses,

    Le prévenir avant l’arrivée des amis qu’il sera giflé devant eux au premier faux pas et que vous lui demanderez sèchement « Qui est-ce qui commande ici ? » et qu’il devra répondre clairement et très distinctement avec le plus grand respect ET en ayant les yeux baissés, toi ma chérie, ou Maîtresse. Ceci à l’avantage d’exercer une très grande pression psychologique sur le soumis qui va redouter cet instant qu’il sait inévitable et qu’il devra être humilié devant ses amis. Cette punition est très efficace et les amis la plupart du temps sont souvent ceux qui sont le plus mal à l’aise.

    Bien humblement et très respectueusement

  9. Mes respects Maîtresses,

    Une autre punition très difficile à subir est de lui retirer après l’avoir immobilisé sa ceinture de chasteté et de lui apprendre sur ordre à bander et à l’emmener aux portes de la jouissance en lui expliquant bien qu’en cas d’éjaculation, qu’il sera très lourdement puni (je vous laisse juge de la punition). Le but est d’obtenir de lui qu’il vous arrête juste avant le moment fatidique et de le laisser débander. Ensuite, lui remettre sa ceinture de chasteté. Faire plusieurs fois par jours cet exercice va renforcer l’obéissance de votre soumis. Choisir qu’il se branle ou vous en charger est à votre appréciation.

    Bien humblement et très respectueusement

  10. Mes respects Maîtresses,

    La punition dite « de la bitte molle » est également une punition très longue et très frustrante. Vous la connaissez sans doute, mais voici un lien expliquant bien en détail la technique :
    https://www.chastete.fr/608/bite-molle/

    La difficulté est de forcer votre soumis à l’appliquer durant plusieurs semaines (variable d’un soumis à l’autre) ce qui est très contraignant pour lui.

    Bien humblement et très respectueusement

  11. mesdames,
    bien qu’étant cataloguée de « jeune » et donc d’inexpérimentée, je tenais a vous parler d’une punition cérébrale que m’a faite subir ma Maitresse Christine il y a quelques temps.
    Mais avant cela je dois préciser que je suis une transgenre de 20 ans et que j’ai rencontre Christine il y a deux ans a peu près. Je n’avais jamais été touchée par une femme mais ce fut un coup de foudre mutuel. C’est elle qui m’a ouvert les yeux sur ce monde fascinant qu’est celui du gynarchisme, et c’est elle qui m’a fait découvrir mon masochisme.
    Et , il y a quelques mois, j’ai eu la bêtise au cours d’une soirée en boite, de trop regarder un ravissant jeune homme qui s’intéressait aussi à moi. Christine l’a bien entendu remarqué et, après un trajet de retour en voiture glacial, elle m’a faite coucher dans la lingerie comme a chaque fois qu’elle veut me punir. Malgré ma peur pour m’être mal conduite, je me suis endormie profondément pour me réveiller attachée nue aux barreaux du lit, Christine a genoux sur le lit face a moi entre mes jambes écartées… elle souriait…pas un mot…. elle a alors dévoilé de son dos un sécateur et, pris mon pénis en érection , tirer dessus pour placer les mâchoires ouvertes du sécateur a la base de celui ci….. J’ai hurlé….pleuré….supplié en sentant doucement se refermer les mâchoires…elle souriait…cette simulation effrayante a duré un bon moment , et m’a laissé des traces à mes poignets et chevilles qui sont restées longtemps visibles.. Une peur indicible mélée, il faut aussi le dire, a une sourde excitation…. depuis je ne regarde plus les beaux garçons

  12. Comme Marie Séverine a précisé que l’on était dans la vraie vie je ne peux m’empêcher de signaler à madame Joy qu’il me semble très limite de faire mettre son soumis à genoux sur un parking avec le risque de choquer des gens « innocents » voir des mineurs (je me doute ou j’ose espérer qu’au départ vous êtes seule avec lui mais le risque existe de vous faire surprendre) et plus encore dangereux et bien entendu formellement interdit de faire voyager un humain dans le coffre de sa voiture.
    S’il s’agit d’un fantasme autant le signaler si c’est vrai ce n’est certainement pas à conseiller me semble t’il.

    • D’autant plus dangereux que le coffre d’une voiture est conçu pour se plier lors d’un impact afin d’absorber l’onde de choc. Si une voiture vous percute par derrière, tout être vivant dans le coffre risque d’être… broyé.

  13. @ Erica et son sécateur
    Il faudrait quand même raison garder.
    Je veux bien que vous soyez jeune, mais gardez à l’esprit que nos jeux de soumis ne sont justement que des jeux.
    Le genre de pratique barbare que vous décrivez ne me semble pas, à l’heure ou la barbarie et l’intolérance se manifeste, du plus bel effet.
    Chacun ne fait pas ce qu’il veut à autrui sous prétexte qu’il est soumis, vous devriez prendre vos jambes à votre cou…. avant qu’elle ne les coupassent, je rigole mais recadrez quand même votre dominante 🙂

  14. Mes respects Maîtresses,

    Je vous propose de faire une soirée entre filles chez vous en n’ayant pas prévenu votre mari soumis que vous aurez pour le moment puni et mis au coins (l’idéal est sous un escalier avec un portillon pour qu’il ne puisse pas sortir, c’est facile à réaliser et à dissimuler par une petite tenture). Assurez-vous qu’il soit nu et qu’il porte sa ceinture. Lors de l’arrivée de vos copines, arrangez-vous pour que dans la conversation, vous parliez de votre mari absent qui entendra tout et arrangez-vous pour que ce dernier ne puisse qu’entendre et surtout ne rien voir ou entre apercevoir. Pour ma part, l’escalier est sur le chemin du petit coin et donc un passage obligé. A chaque passage devant ce dernier, celui-ci craindra d’être aperçu ou découvert ce qui lui infligera une très grosse pression psychologique. L’idéal est de renforcer celle-ci en faisant par exemple tomber quelque chose juste devant la tenture et de se baisser en la faisant bouger ou encore mieux vous arranger pour faire tomber quelque chose qui se glisse en dessous. Passez votre main pour le récupérer fera je vous assure monter la pression. Enfin, si vous pouvez vous le permettre avec vos amies, envoyez en une chercher quelque chose sous l’escalier. Effets garantis !

  15. bonjour a tous et surtout a toutes je vous suggere la punition suivante pour y avoir goute de temps a temps une fessee avec un e poignee d ortie ramassee par le soumis lui meme et presente a sa maitresse accompagnee de gants de facon a ce que ce madame ne se pique point bonne degustation

    • Bonjour ma mairesse ma attaché nu a un abre avec daux chardons un devant et un derriere relier a mon colier avec un petit vent au bout de 3 heures mes fesses et mon sex etait d’une rougeur parfaite

  16. Renaud, la vraie vie des autres n’est pas forcément la tienne.
    Le SM est rempli d’interdits aux yeux du commun des mortels. C’est là où tu places le curseur qui détermine ce qui est acceptable ou pas. Et la place de ce curseur n’est pas la même pour tout le monde.
    Par exemple, de nombreuses Maîtresses trompent leur mari. L’adultère étant interdit en France, Elles font comment ?
    En cas de divorce, un couple SM n’échappant pas aux règles des autres couples, Elles peuvent se retrouver dans le caca.
    Question de curseur donc.

  17. Bonjour,
    un peu de science fictive…
    Mon soumis m’a déplu. Il connait les règles. Je n’ai même pas envie de réfléchir à trouver quoi que ce soit qui pourrait être une punition déplaisante, ça serait, encore, sa petite victoire…m’imposer son temps.
    Je suis irritée. Je ne lui parlerai pas. Un temps indéfini. Rien ou le moins possible.
    Par contre tout doit rouler dans la maison. Rangement, bain préparé si c’est la règle, repas, vaisselle, lavement, par exemple….
    Le laisser en totale autonomie de soumission.
    Si quelque chose a été oublié à moi de décider si ce sont des coups de cravache ou autre, le noter sur un carnet ou une plus longue durée en cage…
    Mon soumis aime que l’on s’occupe de lui. Même lorsqu’il s’occupe de moi c’est par rapport à un désir ou une idée que j’émets, moi. Et bien, là, rien. Révision des fondamentaux et entre temps je vis ma vie. Mais s’il fait une erreur, je sanctionne.
    Ce n’est pas parce que nous partageons tous-deux une certaine idée de l’érotisme et de ses innombrables facettes que je vais devenir esclave de ses agissements. En fautant il s’éloigne de moi?
    Je le mets dans cet isolement, étroitement encadré.
    Fin de la fiction 🙂

  18. Pour les soumis qui feraient mal le ménage…
    Faites lui faire aspi, serpillère… Le reste de la journée, marchez pieds nus.
    Le soir posez vos jambes sur un coin de la table basse. Faites le venir à genoux les mains dans le dos. Ordonnez lui de lecher le dessous des pieds….

    Ben.

  19. Pour rester dans le sujet. Une punition très efficace.
    Un esclave n’a qu’une seule envie, voir sa Maîtresse. Il doit vivre pour ça à moins de ne pas être un véritable soumis.
    Le priver du moindre morceau de bas, du moindre vêtement sexy, de la moindre chose qu’il aime, est un puissant stimulant.
    Lorqu’on sort un esclave accompli de son mode de vie quotidien, on le perturbe à l’extrême. Créer le manque, car c’est bien d’un manque dont il s’agit, est plus violent que tous les coups de cravache du monde.
    Croire qu’on va perdre sa Maîtresse durant un certain temps est un excellent test pour vérifier le degré de dressage.
    Si le soumis s’en accomode vite, c’est que la Dominante n’était pas aussi efficace qu’Elle le pensait.
    C’est un jeu, nous sommes tous d’accord pour le dire, mais dans un jeu, il y un perdant et un gagnant.
    Le soumis n’est pas là pour l’emporter.

  20. Il y a des poupées gonflables complêtement transparentes. Ca se trouve sur le net assez facilement on dirait.
    C’est une image sur le net ou l’homme est dans cette poupée sous les yeux de ce que j’imagine être sa Maitresse qui m’a frappe. La situation est assez humiliante et forte je trouve.
    Cette poupée pourrait par exemple être préalablement mise au réfrigérateur. La punition serait au sortir de la cage si cage il y a d’avoir un temps donné pour se soulager et puis être remis en cage quel que soit le resultat.
    Je ne sais pas si celui qui devra s’accoupler avec sa poupée a conscience de la situation. Aussi peut-être le filmer et lui montrer les images de cette situation pourrait lui donner pleinement conscience de ce moment.
    Ou devant un miroir.

  21. @ N° 6
    Le curseur et tout ce que cela signifie je connais, cette excuse n’est pas/plus valable dans de nombreux cas dont je m’épargnerai la liste.
    Pour info l’adultère a été dépénalisée depuis un petit moment déjà même s’il peut-être retenu ou pas selon le dossier, le juge, les fautes des uns et des autres….

  22. Mes plus humble salutations Maîtresses,

    une façon d’être encore plus sous l’emprise de sa maîtresse, c’est qu’après mon travail, et après ma douche, je mets tout de suite mon collier, mais pas n’importe collier, ils sont utilisés pour dresser les chiens avec un comportement féroce, je parle bien sur du collier électrique. Comme ça, quand Maîtresse rentre, et voit qu’il y a que la télécommande sur la table, Maîtresse n’a même pas besoin de m’appeler, ou de me chercher et claquer des doigts, il suffit juste de s’installer dans le canapé, d’appuyer sur un bouton et je viens à ses pieds Lui dire bonjour. C’est beaucoup plus simple pour notre relation, je sais qu’à tout moment je peux d’être a Sa disposition.

    Jones

  23. On peut aussi l’attacher et le torturer en lui faisant des chatouilles jusqu’à ce qu’il supplie…

  24. punition simple et efficace que j’ai lue sur un site d’une domina suisse que j’ai testée et qui fonctionne très bien, quand ma lopette de mari n’obéie pas comme je le souhaite alors je profite du mauvais temps je le mets nu à l’extérieur sous la pluie le temps qu’il réfléchisse a ses désobéissances. j’exige des excuses et son pardon. Mais pour être certaine qu’il retient la leçon, il se masturber devant moi et doit mettre sa semence dans la main ensuite il doit garder le bras tendu en hauteur et l’autre dans le dos pour créer un déséquilibre. il reste dans cette position presque 30 minutes pour que la position devienne un supplice, il ne faut pas que le bras bouge et qu’il reste bien haut pour ne pas perdre le précieux liquide devenu froid et repoussant. quand j’estime que le dégoût de son propre fluide est que la positon devient difficile je lui fais lécher sa main jusqu’à la dernière goute. et je lève la punition.

    • très bonne punition le sperme
      tout soumis qui ce respecte devrait régulièrement être punis par l ingestion de sperme que ce soie direct en bouche mais aussi dans apero devant invite ou dans sa nouriture

      • Chère Maîtresse.
        Tout mon respect mais, désolé, je vais oser vous signaler une réalité souvent inconnue pour cause de préjugé.
        En dehors d’un conditionnement, au nom de quoi l’ingestion de sa production, et pas n’importe laquelle ! (Finalement la plus importante, fondamentale, la seule qui permette la perpétuation de la vie, une sorte d’essence divine pour certain(e)s, serait-elle désagréable ? !
        D’autant plus que (Votre conception laisse à penser que vous n’avez jamais goûté …!) le goût ressemble étrangement à celui du yaourt naturel ! Ni plus ni moins neutre !

  25. tres efficace cette derniere punition de maitresse joy,cela doit etre un supplice de rester ainsi 30 mn
    qui est cette maitresse suisse aux idées redoutables ,si je puis me permettre?
    une idee simple
    mettre votre compagnon nu dans les cordes, dans une position qui ne coupe pas la circulation du sang.
    le laisser ainsi et l’ignorer,ne pas hesiter a le baillonner si il est trop bavard.
    au debut cela va lui paraitre excitant, mais lorsqu il va avoir besoin de faire ses besoins et qu il se videra ne pouvant plus tenir, et que vous le laisserez ainsi macerer,autant que vous le souhaitez;cela deviendra vite très humiliant pour lui.
    si vous le laissez ainsi dehors sur votre balcon ou dans un coin du jardin, ce sera encore plus terrible…
    puis rincage a l’eau froide uniquement,le tuyau d’arrosage est le must…..

  26. Bonjour à toutes et à tous.
    Jeune Maitresse avec un soumis 24/24 7/7, depuis peut je suis encore en train de chercher mes marques et le chemin le plus efficace pour cet homme qui me dit voulai et être soumis et mon soumis. Cel homme étant assez macho au départ je commence à mettre en place un principe psychologique ou pour des actes de colère ou de violence je le punis en le féminisant. Je l’oblige en réponse à sa violence masculine à intégrer le soin de sois féminin. Ma première punition a été qu’il porte du vernis à ongles sur les ongles des pieds pendant une semaine non stop. Le vernis doit être impeccable et c’est lui qui doit choisir la couleur du vernis et surtout aller l’acheter tout seul…. Sa réaction de moqueries et de sarcasme à été très intéressante concernant sa déstabilisation je pense. Bien entendu je note tous ces comportements déplacés qui finiront la aussi en punition. Une sorte de spirale où chaque punition renvoie à une autre du même type jusqu’à l’épuisement de mon soumis…. Enfin je l’espère, comme je l’ai dit je suis novice 😉
    Donc mon idée est une forme de punition non pas physique mais émotive, psychologue, lente et assez vicieuse….

  27. En écoutant un débat dernièrement, l’un des intervenants à remis à ma mémoire le concept de servitude volontaire (je vous invite à découvrir ou re-découvrir ce texte écrit dans les années 1500 par un jeune homme de tout juste 18 ans) et cela m’a fait très indirectement penser au BDSM et cet article me semble convenir pour cette intervention.
    Soit votre mari soumis est de nature SM maso et alors les 200 coups de fouet de Petite Etoile (l’une de ces interventions) c’est de la gnognote et j’allais dire pareillement pour les autres natures de punition puisqu’il est bien dans sa nature masochiste (et donc non pas uniquement centré sur la douleur physique mais aussi sur les autres formes de « douleurs ») de souffrir pour en retirer du plaisir.
    Soit donc votre soumis est de nature D-S soumission (votre serviteur) et il n’acceptera pas de fait de se faire « torturer », « tourmenter » ni de recevoir des « sévices » au delà des limites qu’il s’est fixé, même si j’ai bien conscience que ces dernières peuvent évoluer avec le temps.
    Pour le dire autrement une maitresse sado avec un soumis optique cérébral ne « matcheront » jamais à long terme et vice versa.
    Pour le dire autrement, une maitresse qui n’écoute pas les limites de son soumis n’est plus dans un cadre consensuel (hors ce genre d’objectif était bien partie prenante de la création de ce site me semble t’il, dans l’amour de nos maris soumis) et ont peut alors légitimement s’interroger sur la partie amour de la relation ?

  28. Maitresse v
    Bonjour la punition psychologique est la plus intéressante a développer je pense, vous pouvez y intégrer la punition physique avec.
    N oubliez pas de lui rappeler lorsqu’il grogne (car un macho grogne) d une voix douce et délicate que c est lui qui a choisi la voie de la soumission et qu il doit Vous obéir en tout,comme un bon garçon et que cela est pour son bien (effet garanti selon moi, mais je peux me tromper)
    Renaud bonjour
    Je pense que tu oublies que tout soumis quelque part est un « performeur »
    Autrement dit qu il recherche sans arret à repousser ses limites de soumission ou d obéissance
    Accepter les coups de sa maitresse à sa demande sans broncher, c’est une forme de soumission cerebrale, une forme de progression que tout soumis recherche dans sa relation
    Je pense aussi qu une maitresse qui recherche les limites de son soumis ou a les lui faire dépasser devrait lui verbaliser son intention au moment voulu
    Tout est dans la tête…
    Et dans la façon de se parler et l intonation de la voix…
    Tout cela de mon point de vue…

    • Merci Groseille pour vos conseils 😉 Je les prends en note et probablement les appliquerais…

    • Voici de biens bons conseils … C’est tellement rare qu’il faut le souligner

      C’est dans ces moments de pseudo rébellion que le soumis a le plus besoin d’un renforcement de l’autorité. Mais faut il encore savoir tenir le cap comme précisé plus bas !

  29. Maitresse v
    De rien et avec joie si je peux être d une quelconque aide à une jeune maitresse en devenir
    Dominez le pour votre plaisir avant tout et non le sien
    Soyez constante pour lui montrer le cap, et non une girouette changeant d avis ou vite découragée
    Et sachez matter ses rébellions quand il a peur d avancer dans sa soumission,jeune on est encore pas tout à fait sur de ce que l on veut, ou qui on est…

    • Et bien merci pour tout ces conseils 😉
      Oui ça je garde mon cape et mon plaisir en perspective bien sûr…. Je dis souvent que je suis un vrai morpion…

  30. Groseille
    Bien d’accord avec vous et raison pour laquelle je précisais bien que les limites d’un soumis non maso peuvent (j’allais dire doivent mais ce serait une forme d’injonction) évoluer avec le temps au gré des discussions du couple, des envies de la Maitresse, du soumis…
    Bien d’accord avec vous que le cérébral est le meilleur « moteur » de la relation, de la punition…
    Après tout le sexe n’est que l’émanation des pensées parfois les plus intimes et tout comme je défends l’idée de la cage mentale (mais c’est beaucoup beaucoup plus contraignant et consommateur de temps pour la maitresse) je trouve bien plus constructif l’utilisation du verbal, du cérébral que des simples « sévices » qui n’en sont pas pour un maso (avec lui ce ne sera jamais assez hard) et qui sont très limités pour un soumis non maso puisqu’il me semble que dans un couple aimant la véritable douleur de l’un devrait automatiquement faire cesser la contrainte de la part du « donneur »

  31. Bonjour Renaud
    Je me suis défini comme maso longtemps et puis aujourd’hui je me trouve plus cérébral que maso, J ai évolué avec le temps (J ai commencé à pratiquer a 20ans et j en ai 45 aujourd’hui)
    Ma femme m a amené a mes limites de maso aussi, alors que je pensais ne pas en avoir.
    Ce n’est pas elle d ailleurs qui m’a amené aux limites mais une maitresse que je frequentai avant de connaitre ma femme. Je l ai présenté à ma femme et elles ont un temps sympathisé
    Je raconte Ca ds un but bien précis
    En fait ma femme m’a confié à elle le temps d un week-end car J etais très en demande et ma femme n avait plus d envies à ce moment là.
    Cette amie m’a emmené vraiment loin ds le masochisme au cours de ces 2jours,a mes limites que je connais désormais.
    Tt ceci pour dire que qd c’est une compagne aimante qui vous domine, il est beaucoup plus compliqué voir impossible pour elle, d amener son soumis aime aux limites, la peur d ‘abimer l etre aimé.
    Qd J inverse les rôles, c’est je pense ce que je ressentirai si je devais punir ma soumise…
    Bref
    Les femmes dominantes devraient être solidaire et pouvoir se preter leurs esclaves entre elles, qd il n’y a pas de sentiments la punition peut etre très lourde, et meme le plus grand maso pourra trouver ses limites et espérer promptement le retour de sa femme aimante.
    Mais malheureusement, les femmes se jalousent entre elle trop rapidement…
    Il faudrait un service militaire pour les femmes, leur donnant ainsi l esprit de corps et de commandement.
    Des bases solides et a même de réveiller en elle le désir de dominer….
    (il y a de l humour la dedans, pour les pisse vinaigre)

  32. Bonjour Groseille,
    Pas faux même si je partage pas totalement votre opinion puisqu’à mes yeux et même si j’ai conscience de la difficulté à « fixer » les limites du moment (puisqu’elles évoluent je n’en doute pas) la « véritable douleur » (là encore avec des pincettes) dans un couple aimant ne peut-être un objectif.
    Au final quel que soit son approche, ses pratiques, maso, pas maso, la relation est consensuel dans le sens ou chacun devrait garder son libre arbitre, la possibilité de dire stop et de refuser un acte, une pratique.
    Si l’un (la dominante) ne tient plus compte de l’autre (le soumis) alors nous ne sommes plus dans le cadre d’une relation de couple de nature « dans l’amour du mari soumis » que défend ce site.

  33. Bonjour ,

    Permettez-moi de m’immiscer sur votre magnifique site dédié à la domination de son mari! Sujet qui me tient particulièrement à cœur.
    En effet la rubrique  » Les punitions » a retenue toute mon attention.
    Je dois encore beaucoup évoluer afin de m’améliorer mon rôle d’épouse dominatrice, car malheureusement, j’ai beaucoup de difficultés pour évoluer dans ma progression, je me permets toutefois, de vous suggérer un modeste choix, encore malheureusement très retreint dans le domaine des punitions:

    – Prolongement de la période chaste
    – Immobilisation
    – La fessée au martinet
    – Le supplice des collants
    – Porter de la lingerie féminine

    Quelques explications des punitions:
    – Le supplice des collants! paradoxe de la punition!

    Le frottement du voile de son collant sur son pénis qui gonfle entre les barreaux de sa cage! le maintient dans un état d’intense excitation…!
    L’effet restrictif sévère de la cage de chasteté joliment bien cadenassée, et en plus, les mains efficacement menottées !
    Alors évidemment, gigoter dans la douceur de son collant est la seule possibilité qui lui reste, une longue soirée voluptueuse et délicieuse en perspective !
    Devant lui je me caresse langoureusement jusqu’à …..!
    Une branlette ? c’est non !! seulement en rêve …. !

    remarque: la photo ci-jointe, montre au travers du voile de son collant, le magnifique bijoux de chasteté porté par mon mari.

    En plus de celles mentionnées dans les exemple ci-dessus!
    Depuis peu de temps, j’essaie un mode de contrainte !
    J’oblige mon mari à adopter un comportement particulier la # Féminine-Attitude # et si il manque de motivation, et surtout en cas de relâchement !!! il apprend à connaître mais très étroitement la douceur et la fermeté des cordes en coton !!!
    Ainsi joliment habillé d’un cordage très seyant, et noué bien serré, lui permet de réfléchir longuement sur la bonne manière d’évoluer.
    Au plaisir de vous lire.

    Cordiales salutations.

    Jeanne
    épouse dominatrice en formation.

  34. Bonjour à tous
    Nous pratiquons la chasteté contrôlée et vivons en gynarchie avec mon époux
    Mon époux sur mon ordre à confectionné un  » vêtement de punition » une sorte de pyjama mais en toile de jute (sac à café )
    le col est fermé avec un collier en cuir cadenassé Il est bien sur nu sous le vêtement Le jute gratte et pique la peau en permanence à la façon d’un cilice des moines du moyen age
    Mon époux se rappelle de sa condition à chaque instant Je lui fait porter de une heure à un week end
    rassurer vous Nous faisons chambre à par !!
    j’ai une amie qui a demandée à son mari de confectionner un gilet en jute sans manche cadenassé dans le dos Elle lui fait porter sous un pull ou une chemise épaisse surtout l’hiver Il doit aller travailler avec ainsi habillé
    Cordialement

  35. Bonjour, une punition très facile que je pratique quand ma lopette de mari devient désobéissant, je lui fait prendre la douche matin et soir a l’eau froid pendant une semaine, croyez moi ça fait réfléchir pour le remettre dans le droit chemin de la soumission ,
    Maitresse JOY.

    • Chère Maîtresse,
      Tout mon respect.
      Il se fait que depuis des décennies, parce que c’est tonique, le matin, je commence par prendre une douche froide.
      Et le soir, parce que ça facilite le sommeil, rebelote au coucher !
      Et si votre mari avait parfaitement saisi et intégré son double jeu ? !
      Toute ma considération, ne serait-ce qu’en tant que mâle faisant partie des exploiteurs d’antan et jusqu’au 20ième siècle, que coupable gêné par l’érat d’esprit ambiant de non repentance

  36. Bonjour à tous
    Afin que mon mari, se rende compte de sa condition , je l’oblige à effectuer des tâches inutiles, exemples ;
    Refaire un puzzle plusieurs fois de suite
    Lui ordonner de porter un dictionnaire lorsque l’on sort en ville
    Recopier un livre
    Ces tâches inutiles confortent mon autorité, elles s’ajoutent aux tâches ménagères, courses, ménage, jardinage, bricolage, etc
    Je ne tape pas mon époux
    Au plaisir de vous lire
    AROMA

    • Dame AROMA : refaire un puzzle plusieurs fois de suite : j’ai ri ^^
      Il est temps que j’ouvre l’onglet « punitions insolites  » …

    • Bonjour Dame Aroma,
      Je trouve vos punitions délicieuses. Pouvez-vous nous dire plus sur la manière dont vous les imposez? Le puzzle, par exemple, il doit le refaire combien de fois? Et le dictionnaire, il le porte à la main? Longtemps? Et livre, il doit copier 1, 2, 3 pages, plus?
      Merci de nous éclairé, ma maîtresse aimerait en savoir plus.
      megot

      • Bonjour à tous
        Nous disposons de 4 puzzles d’environ 60×40 cm il peux m’arriver
        de mélanger deux boites c’est arriver une fois ou j’étais de forte mauvaise humeur et ou mon mari était insupportable le temps de refaire le puzzle est d’autant de jours ou il ne peut espérer une libération de cage de chasteté et donc de jouissance selon la sanction il me présente le jeu fini et je le mélange devant lui une seconde fois j’usqu au nombre de fois atteint cela peux durer plusieurs semaines il doit faire cela sur son temps libre
        Pour le dictionnaire il le porte dans ses mains sans sac il me suit dans les magasins avec je peux vous dire que cette punition est crainte car très pénible à la longue
        pour les copies cela peux ce faire sur n’importe quel livre c’est selon mon humeur

        • C’est fou ce qu’on peut aller potentiellement trèèèès loin à imaginer des punitions.
          En version plus physique, s’il a le cœur très solide, vous pourriez lui imposer de faire le puzzle sur la table, en ayant droit à un maximum de 10 pièces posées à côté, toutes les autres pièces devant rester par terre sous la table. Imaginez, il devrait s’accroupir des… centaines de fois pour ramasser les pièces suivantes, voire les reposer lorsque ce ne sont pas les bonnes… ou est-ce trop mauvais pour les genoux ?
          En pleine activité culinaire ce matin, j’ai aussi pensé à une punition plus… minante car le soumis ignore jusqu’à la fin quel pourcentage il a déjà accompli. Lui faire couper 4 prunes encore très fermes en deux parties égales. Puis lui dire de couper les 8 morceaux obtenus en deux. Puis couper les 16 morceaux obtenus en deux. Puis 32, 64… Il vous reste à choisir à quelle puissance de 2 il s’arrêtera. Pour le contrôle de l’exactitude du résultat, faites-lui grouper seulement à la fin les morceaux obtenus par tas de 10. Par exemple 2 à la puissance 10 = 1024 = 10 tas en horizontal x 10 tas en vertical + 2 tas de 10 + 4. 🙂

  37. magnifique blog maitresse severine je vous admire j’adorais faire votre charmante connaissance j’adore la domination

  38. Bonjour Marie Séverine En fait les punitions inutiles sont venues du fait que mon mari n’aime pas perdre son temps Il aime être efficace et je m’en félicite dans la vie courante de tous les jours et comme je le connais parfaitement Les punitions inutiles sont parfaites
    je crois que chaque soumis a ses punitions selon sont caractère
    Au plaisir de vous lire chère Marie Séverine

  39. Voici les 2 punitions qui ont été dans l’air chez nous par les temps qui courent, que ma Maîtresse n’a pas encore vraiment appliquées, heureusement:
    1) m’obliger à regarder avec elle à la TV un épisode de la série « Joséphine ange gardien »… aaaaargh non pas ça !
    2) m’arracher des poils de barbe ayant quelque peu échappé au rasage quotidien: quelle horreur, elle m’a déjà arraché juste un poil, à la hauteur de la joue, c’est hard ! Des dizaines de coup de cravache je n’attends que ça, mais un poil de barbe, non, ça fait bien trop mal !!

    • Ah, que voilà de la bonne punition !
      En tant que barbu et amateur de séries télé, dans les deux cas, je compatis !

    • Bonjour,
      je suggère à votre Maitresse, si elle envisage un jour un homicide maquillé en accident fortuit et involontaire, la salade de celeri rave et pour être certain que le boulot soit bien fait, pendant que le poison se distillera dans l’organisme du sujet, 50’s shades of grey.
      Peut-être serai-je considéré comme complice voire instigateur de cette atrocité à venir… L’avenir, j’ai nommé Madame Marie Sevenine, le dira.
      Toutes mes gondoléances

  40. Je vous propose ce classement de punitions que j’avais réalisé il y a quelque temps :

    PUNITIONS

    Châtiments physiques
    – gifles
    – fessées
    – martinet, cravache, canne, fouet
    – pinces
    – cire
    – correction des parties génitales

    Tâches imposées
    – devoir écrit (lignes, rédaction)
    – tâche ménagère avec contrainte particulière
    – exercices de gymnastique

    Humiliations
    – examen physique (nudité)
    – paroles et jugement dévalorisant
    – montrer la soumission à une tierce personne
    – masturbation imposée sous direction
    – cocufiage
    – lavement et sodomie

    Contraintes
    – menottes de poignets, de chevilles
    – bondages (cordes)
    – attaches (contre un mur, poteau, chevalet)
    – barres d’écartement
    – étau ou lien des parties génitales

    Privations
    – de liberté (mise en cage, au placard, au coin)
    – de distraction (télé, lecture, activité)
    – de jouissance (cage de chasteté ou déni d’orgasme)
    – de confort (manger, dormir, s’asseoir)
    – de parole

    • Voila une liste de punitions qui vas éclairer les nouvelle Maitresse qui sont en recherche de solution pour soumettre leurs MALE
      Moi j’ajoute les corrections disciplinaire qui sons très efficace (que tous MALE redoute )
      Parachute a testicule (avec poids )
      Carcans pour testicules
      Fists
      En séance plus ou moins longue
      IZABELLE

  41. Merci Madame Izabelle,
    Bien sûr les attirails pour testicules sont à développer dans la partie « correction des parties génitales ». Ce n’est qu’une liste générale dans laquelle on peut développer et détailler chaque punition précise.
    J’ajouterai qu’une punition n’est pas faite pour plaire au soumis. Il convient de choisir le genre de punition qui donne envie de ne plus refaire d’erreur et qui plaît à la Dominante. Une Dominante n’aimant pas spécialement frapper son soumis mais le faisant car lui aime cela, ce n’est pas de la punition, c’est une séance SM pour le plaisir des deux.

  42. Bonjour à toutes,

    Me nourrissant régulièrement du contenu du site pour prendre des idées, j’apporte ma modeste contribution à ce topic ô combien important.
    Voici quelques pratiques quotidiennes et punitions qui se sont progressivement mises en place avec mon mari soumis.

    Déjà, commençons par quelques règles qui ont été posées, et qui naturellement donnent lieu à punition s’il ne les applique pas de façon stricte :
    – il doit en toute situation être totalement respectueux, courtois, ne jamais me couper la parole, marcher à mon rythme et toujours un peu en retrait, m’ouvrir les portes, me demander discrètement l’autorisation de sortir de table…
    – le matin avant de s’habiller (ou la veille), il me demande quel sous vêtement il devra porter durant la journée ou m’en soumettre un
    – tout ordre doit être immédiatement exécuté sans contestation
    – Il doit me rappeler oralement au moins une fois par jour qu’il est à mon service et qu’il doit me rendre la vie meilleure
    – Dans l’intimité il ne jouit jamais, ceci m’est réservé exclusivement, sauf autorisation de ma part (mais c’est très rare)
    – Au moins deux fois par semaine il doit me demander de lui offrir un verre de champagne doré, chose que j’accepte systématiquement ^^
    – Il doit toujours être parfaitement lisse, sexe et pubis
    – Et depuis peu, j’ai maintenant exigé quand nous sommes seuls qu’il me vouvoie ! En public, il doit éviter le tutoiement en trouvant les formules adaptées. L’impact psychologique du vouvoiement est très positif.

    Et bien évidemment, j’ai toujours à l’esprit les 5 règles de base de la D/s :
    exciter, promettre, dénier, contrôler, et punir.

    • Exciter : vous obtenez sa plus grande obéissance lorsque vous l’excitez sexuellement. Lorsqu’il est au maximum de sa frustration sexuelle, son niveau d’attention envers vous sera au summum.
    • Promettre : Promettez lui de le laisser jouir s’il réalise telle ou telle tache, si son comportement évolue positivement… faites le grandir par les promesses, que vous n’êtes bien évidemment pas tenue de toujours respecter.
    • Dénier : déniez-lui le droit de jouir sauf exception très rare.
    • Contrôler : contrôler que toutes les règles sont bien appliquées, que son comportement est irréprochable
    • Punir : s’il n’est pas parfait utilisez la punition pour renforcer votre déception.

    Les Punitions ou pratiques, maintenant :

    Tenues :
    – Subtiliser tous ses sous vêtements et lui imposer des sous vêtements exclusivement féminins ou en latex pendant une période donnée (une semaine, un mois…)
    – Lui imposer le port d’un collant comme unique sous vêtement jusqu’à nouvel ordre. Le frottement du collant chez un homme le maintien dans un état d’excitation permanent.

    Comportement
    – Si ce n’est pas systématique comme dans notre cas maintenant, vouvoiement exigé pendant une semaine / un mois. En présence de tiers il devra éviter le tutoiement en trouvant les bonnes formules
    – Imposer un grand verre de champagne doré tous les soirs pendant une période établie
    – Orgasme ruiné pendant un mois, semence dans un verre avec obligation de boire

    Physique
    – Imposer un lavement puis longue sodomie au gode ceinture
    – Entre 15 et 30 minutes de cravache selon la faute
    – Une goutte de tabasco sur le bout du sexe, mains attachées dans le dos, suivi d’une petite masturbation afin de mixer plaisir et douleur
    – Nu, à genou, 30mn, mains attachées dans le dos
    – Port d’un plug pendant une durée donnée (en général une journée)

    Mtrs Sophie

    • Bravo, Madame ! Quel programme !
      Juste une petite précision, si Vous le voulez bien. Comment Votre mari soumis doit-il Vous appeler ?
      Par Votre prénom : « Sophie » ? Ou bien, « Mon amour » ? « Ma chérie » ? « Maîtresse chérie » ? « Maîtresse Sophie » ? « Maîtresse » tout court ? « Madame » ?
      Je brûle de le savoir ! Merci d’avance, Madame, de bien vouloir mettre fin à mon supplice.

  43. Bonjour Maitresse Sophie, je suis heureuse de voir que je ne suis pas la seule a appliquer des règles de vie que je nommerais discipline conjugale, les règles lui sont obligatoires sous peine de sévères punitions, mon mari me doit le respecte et l’obéissance 7/7, il me vouvoie en tout temps, marche toujours un pas derrière moi, il est intégralement épilé, porte ballstretching pour allonger son scotome qui mesure maintenant 11 cm, la nudité lui est obligatoire été comme hiver, quand je reçois il doit immédiatement aller dans le placard sous l’escalier, il tresse quand je l’ouvre pour mettre les vêtements de mes invités, je le ferais sortir un jour pour nous servir le thé ou le diner dans la tenu qu’il lui va le mieux nu et a mes pieds, je lui donne sont argent de poche tous les dimanches soir et doit me justifier ses dépenses, je lui impose également mon champagne le plus souvent possible, il est vidangé une fois par mois avec obligation de boire sa semence ou de la congeler pour utilisation ultérieure pour accompagner son café du matin, l’idée du tabasco est très interessante, je vais l’essayer des ce soir par une masturbation sans jouissance.
    Maitresse JOY.

    • Bonjour sera t il possible de connaître le résultat de cette maturation au tabasco.

    • Maitresse JOY, Bonjour, permettez moi de Vous adresser hommages et respects. Je suis moi aussi grand amateur de gynarchie et de candaulisme. Pour moi c’est indéniable : la FEMME est supérieure en tous points…. J’aimerai vos conseils et l’ensemble des conseils que des MAITRESSE pourraient me donner sur une pose de chasteté longue durée (voir définitive) sous contrôle bien sur…. Je possède une cage qui atant la permission d’être posé….

      J’adore vos intervention sur ce site et vous remercie de vos nombreux témoignages d’expérience

    • Bonne idée Maitresse JOY pour le port du ballstretching ( un MALE est plus joli a regarder lorsqu’il a les couilles bien descendue et bien rempli moi lorsque je présente le mien a mes amies elle se régal
      Nous avons beaucoup de point commun sauf que moi je le vidange 2 a 3 fois par semaine de différente façon (que vous connaissez bien)
      Le plus souvent a la maison il est en collant ouvert et pour sortir au jardin il met un tilt (le slip est banni )il doit ètre accessible a tous moment
      IZABELLE

    • Bonsoir Maitresse JOY juste une petite question (le port du ballstretching est biens )vous lui le laisser combiens de temps environs . 11cm c’est le scotome et les testicules comprise ou le scotome seul
      Vous ète comme moi j’aime les MALES qui on les couilles bien descendue et volumineuse
      IZABELLE

  44. Maîtresse Sophie et Maîtresse Joy (et d’autres Dames), j’admire votre maîtrise de vos maris, votre intransigeance et vos règles de discipline conjugale. Je n’ai pas la chance de les connaître avec ma Maîtresse qui est beaucoup plus soft et plus demandeuse sexuellement (à mon grand plaisir).
    Je souhaite vous demander, avec mon plus grand respect, trois choses :
    1) Je ne sais quel est votre âge ni celui de vos maris soumis mais appliquez-vous cette discipline depuis le début de votre relation ? Avez-vous d’abord vécu une relation vanille ?
    2) Les relations sexuelles « normales » (vanilles) ne vous manquent-elles pas ? Etes-vous satisfaites ainsi ou envisagez-vous un/des amants pour combler vos besoins ?
    3) Vos maris soumis et encagés tiennent-ils le coup sur le long terme ? L’habitude de l’encagement ne leur procure-t-il pas une certaine lassitude/impuissance/réduction du désir/ résignation et finalement moins d’attention à la longue ?
    Je vous remercie pour vos réponses Mesdames.

  45. cher dominatrices
    La lecture de toutes ces idées de punissions, est des plus excitante, pour le soumis que je suis.Cependant pour moi la seule punition qui en est vraiment une, est quand ma maitresse adorée n’exige plus rien de moi, et m’ignore pendant quelque jour, c’est sa façon de me punir quand je le mérite. car elle sais pertinemment que tout autre châtiment m’excite très fort,même les punissions corporel très fortes martinet, badine, orties etc, qu’elle m’inflige régulièrement sont la uniquement pour me rappeler mon statut et non pas comme punitions pour une faute. Heureusement comme je suis un soumis bien éduqué, j’essaye toujours de prévenir tout ses besoins sans qu’elle doive n’en faire la demande. Un veritable soumis n’a qu’une idée en tête celle de plaire a sa dominatrice, sachant la chance qu’il a de pouvoir la servir, et n’a qu’une peur celle de perdre le plus grand Amour de sa vie. René

    • Vous avez de la chance votre Maitresse est gentil
      Si vous aviez passé entre les mains de beaucoup de Maitresse ex Petite Etoile et autres (les corrections vous aurais calmé )
      Moi et mes amies aucun de nos soumis s’exprime comme vous (il craigne les corrections disciplinaire )c’est peut ètre le fait que c’est souvent une collègue qui exécute la punition
      Autrement nous formons des couples solidaire
      IZABELLE

  46. Bonjour,

    Toujours aussi fervente lectrice de votre site, mais surtout soucieuse d’affirmer ma volonté à pouvoir imposer une domination totale de mon mari soumis, qu’il fasse preuve de courtoisie et d’attention à mon égard, d’une grande motivation aux courses et tâches ménagères ! Mais surtout discipline et obéissance spontanée !

    Je suis toujours attentive afin de trouver les idées me permettant d’évoluer et progresser efficacement dans mon rôle d’épouse dominatrice.

    En tant que dominatrice néophyte, j’ai encore malheureusement un choix restreint dans mes pratiques! Permettez- moi de vous suggérer une pratique de domination que j’applique tout récemment, « Le Divin Supplice »
    Cela consiste à lui faire porter un harnais avec gode, mais sans qu’il soit libéré de sa cage de chasteté pour une frustration maximum ! Vu, qu’il espère à une future libération, c’est avec une remarquable motivation qu’il me fait atteindre un voluptueux orgasme, pendant qu’il bénéficie d’une efficace chasteté.
    Je dois franchement avouer, ce qui est appréciable et jouissif, c’est que le gode-ceinture dispose d’un gode de très généreuses dimensions, qui remplace fort avantageusement la quéquette de mon mari soumis ! C’est en restant bien cadenassé dans sa cage que sa quéquette est la plus performante et efficace.

    Je partage parfaitement l’excellente idée de Maîtresse Sophie, comme elle l’a admirablement dis dans son précédent commentaire « imposer le port d’un collant comme unique sous vêtement, car le frottement du collant chez un homme le maintien dans un état d’excitation permanent, c’est génial.
    Si j’ose compléter cette pratique ! J’ajouterais que le frottement du voile de son collant sur son pénis qui gonfle entre les barreaux de sa cage! le maintien dans un état d’intense excitation…! Délicieuse situation….
    Que j’appelle le supplice du collant, et qui fait partie de la nouvelle méthode de punition que j’essaie d’appliquer en obligeant mon mari à adopter un comportement particulier la # Féminine-Attitude # complété à la chasteté c’est parfait.

    Au plaisir de vous lire.
    Cordiales salutations.
    Jeanne
    épouse dominatrice en formation.

    • Bonjour Jeanne,
      Avec ma compagne nous avons aussi expérimenté le gode ceinture sur la cage de chasteté et comme vous, la dimension du jouet est nettement supérieure à la dimension de l’appendice dont la nature a bien voulue me doter.
      Par contre, chez nous le résultat fut un peu différent, ma chérie « Darling Mistress » a trouvé que mes assauts motivés par ma frustration, étaient un peu trop « virulents » aux vues de la taille de ma prothèse temporaire. Du coup, nous devons réaliser une empreinte de mon kiki pour mouler un double en silicone qui pourra combler Darling Mistress même si je suis en période de chasteté.

    • Bonjour Jeanne,

      Je débute dans ce monde des dominatrices et le peu que j’ai pu tester avec mon compagnon est un véritable délice et plaisir personnel.
      Je viens donc régulièrement sur ce site afin de trouver des idées (ce n’est pas ce qui manquent) et comment les mettre en application. Ceci dans la douceur car mon compagnon n’est pas, à l’origine, partant pour ce genre de relation mais petit à petit je progresse et commence à avoir de l’emprise sur lui.
      Tout ça pour dire que votre récit ci-dessus est délicieux, ne serait ce qu’à lire. On sent à travers vos mots, à quel point vous jouissez de cette domination. Un vrai plaisir à lire et je vais m’empresser de le tester sur mon compagnon.

      A très vite pour d’autres récits
      Clara

      • Bonsoir Clara,
        Vous débutez avec une envie bien perceptible de vous épanouir sur ce terrain-là. Et vous allez initier votre compagnon en tant que soumis tout neuf (par opposition à la plupart, qui arrivent avec leur bagage de fantasmes).
        Bravo, c’est rare de lire une telle situation où les deux débutent et où c’est la femme qui a une longueur d’avance sur l’homme qui, lui, aura tout à apprendre.
        Mes vœux les plus sincères pour un apprentissage long et exquis !

        • Vous oubliez un truc phil et Clara…. le compagnon de Clara est-il soumis, aime-t-il cela ? et est donc vraiment consentant

          • Monsieur,
            mais combien de facettes avez-vous?
            Sans vous lire jusqu’au bout bien souvent, là, j’en profite que c’est court, on dirait cette voix dans les jeux télévisée qui plane au dessus du sélectionné, la mine concentrée et humble; tout le monde s’arrête, le temps est suspendu. La Voix sentance une définition complémentaire et définitive (sortie du dictionnaire) pour clore la réponse de l’heureux gagnant.
            Sauf que là on gagne pas grand chose.
            Ou alors vous faites le tamanoir… titillant du nez les soumis fourmis. Des fois ça marche et ça grouille…
            Peut-être avez vous connu Macha Berranger…et sa voix à rendre éjaculateur précoce un Rocco Sifredi; sa présence nocturne et chaleureuse vous a t-elle si profondément marqué que vous endossez son rôle?
            Quoi qu’il en soit, tant de personnes dans un seul homme…
            J’espère que votre propre protégée le percevra comme un gang band dominatoire. Oui je sais…ça n’existe pas.

  47. Bonjour Clara,

    Merci à vous Clara pour votre appréciation, ainsi que le compliment. Je suis vraiment ravie d’apprendre que la lecture de mon récit vous ait plu.

    Vous savez Clara , en lisant votre commentaire je pense que j’ai les mêmes objectifs que vous, c’est-à-dire évoluer et progresser par le biais de conseil d’expérience d’épouses dominatrices expertes. Ceci afin d’atteindre la maitrise de pouvoir jouer mon rôle d’épouse dominatrice à la perfection.

    Tout comme vous, c’est aussi dans la douceur que j’applique mes méthodes de domination et de punition !

    Si j’ose me permettre de vous demander, qu’elles sont les méthodes que vous mettez en pratique pour la domination de votre compagnon ?

    En tant que dominatrice en progression, j’ai encore malheureusement un choix restreint dans mes pratiques, ainsi que dans les accessoires de contrainte. Assortiment composé de : une cage de chasteté, harnais gode, sous-vêtement féminin, martinet, badine, menottes, chaines, bâillon à boule gonflable, assortiment de corde en coton.

    Actuellement, je m’applique à lui imposer la # féminine attitude # ainsi indirectement par lui-même il participe à atténuer sa virilité, et simultanément il accentue son statut de mari soumis, ainsi il me facilite avantageusement de progresser dans sa soumission!

    Pour le taquiner lorsque je lui impose l’immobilisation combinée avec le supplice des collants, je lui fait bien remarquer qu’il a un point en commun avec moi !
    « Eh bien, nous sommes tous les deux serrés !
    Moi je suis serrée très joliment dans ma guêpière provocante et taquine !
    Lui aussi est aussi serré, mais étroitement dans ses cordes en coton nouées bien solidement de partout ! avec seulement tout juste un peu de place pour lui permettre de pouvoir gigoter !

    Ensuite très taquine ! Devant lui je me caresse langoureusement jusqu’à …..!
    Avec en plus le crissement de mes bas en croisant et décroisant mes jambes !

    Son pénis joliment confiné dans sa magnifique et confortable cage confectionnée sur mesure au millimètre (les mensurations prises personnellement)
    ne peut que gonfler entre les barreaux de sa cage, et frotter subtilement contre le voile de son collant, en plus l’effet du frottement complété par le mouvement que mon mari fait en gigotant dans ses cordes lui procure et le maintien dans état d’intense excitation…!

    Alors évidemment, me supplier de le libérer de sa cage est la seule possibilité qui lui reste.

    Je lui rappelle que l’ouverture pour la gâterie est prévue seulement dans 3 semaines ! vu qu’il n’a pas donné satisfaction dans l’accomplissement de ses tâches, une longue soirée voluptueuse et délicieuse en perspective ! Je l’avais pourtant bien averti (si tu ne cesses pas tes supplications avec insistance je punis plus sévèrement tout simplement !) Eh bien, ce qui devait arriver arriva: d’abord je
    lui pose le jeux de pointes de discipline à sa cage ! et ensuite je pompe le ballon gonflable de son bâillon ! Voilà, monsieur est maintenant bien servi, quelque mmhpf, mmhpf de contestation, mais surtout il comprend qui décide et qui commande ! Chaque tentative d’érection le rappelle très sévèrement à l’ordre, pointes de discipline oblige. Comme j’ai l’intention de le laisser mijoter quelques heures, il doit faire preuve de discipline en évitant toute érection, et surtout d’une grande patience pour supporter la punition.
    remarque: la photo ci-jointe, montre au travers du voile de son collant, le magnifique bijoux de chasteté porté par mon mari.

    Effectivement, Clara, comme vous l’avez cité dans votre remarquable commentaire, je m’applique par le biais de mes mots, les voluptueuses sensations ressenties par la pratique de la domination.

    J’aurais grand plaisir de connaitre votre appréciation et vos impressions, à la suite des testes que vous avez réalisés avec votre compagnon.

    Au plaisir de vous lire.
    Cordiales salutations.
    Jeanne
    épouse dominatrice en formation.

    • Bonsoir Jeanne,

      Je ne vous arrive pas à la cheville et ne j’en suis qu’aux préliminaires de la domination avec très peu de matériels à ma disposition et des moyens limités pour l’acquisition de ceux-ci ; ce que je regrette !

      Je voulais vous informer de la suite du récit après essai du port du collant sans dessous après 2 semaines de chasteté et un état d’excitation de M. très avancé : expérience moins concluante que ce que j’attendais. Ca l’a maintenu dans un état d’excitation mais sans +. Dommage car votre récit m’avait laissé entrevoir un état d’excitation bien plus élevé.

      A un prochain récit pour d’autres expériences.

      Clara

      • Bonjour Mesdames Jeanne et Clara,

        Dommage pour la photo de Jeanne qui ne passe pas ici!
        Quel type collant pour vos maris. Voile ou lycra ?
        Une idée de punition serait de donner une fessée si votre mari file son collant! Et le voile est plus fragile donc il doit faire attention.

        • Bonjour Madame Esthete,
          Vraiment désolée de ne pouvoir vous transmettre mes photos! je n’ai malheureusement pas trouvé comment faire afin de pouvoir les intégrer avec mes messages?
          Concernant votre idée de punition! une fessée ou il aurait filé son collant: -> excellent idée à retenir.
          au plaisir de vous lire.
          Cordiales salutations.
          Jeanne

      • Bonjour Clara,

        Après lecture de vos informations suite à l’essai du port du collant par votre compagnon, je suis bien franchement désolée que le résultat de l’expérience ne soit pas concluant.

        Dites voir Mme Clara, qu’elle type de cage de chasteté faites-vous porter à votre compagnon ? Quel collant faites lui porter ? Attaché ? Et ressent-il de l’excitation le simple fait qu’il soit revêtu d’un collant féminin (même sans cage de chasteté) ?
        (Dommage, j’arrive pas à joindre la photo de mon mari encagé! en collant)
        Pour l’instant je n’ai malheureusement pas de nouvelles méthodes à appliquer ! Comme depuis quelque temps, j’impose à mon mari, un comportement particulier la # Féminine Attitude# que je complète avantageusement avec le divin supplice (gode ceinture + cage) et dans cette situation-là, je dois avouer que le résultat est bien surprenant …!!

        Au plaisir de vous lire.
        Cordiales salutations.

        Jeanne
        épouse dominatrice en formation.

  48. Dans le genre Victorien, comme petit tourment, que pensez-vous de ça : http://malechastitynow.com/index.php?route=product/product&product_id=55 ?

  49. Une punition qui rend dingue.
    L’arme ? Un lecteur mp3.
    Maîtresse enregistre ce qu’elle désire, une boucle de quelques secondes, et fixe les écouteurs dans les oreilles de son esclave pour la durée qu’Elle désire.
    Sur une nuit enfermé en cage, c’est extrêmement lourd à subir. Des heures à entendre la même chose encore et encore, ça calme. On peut trouver un demi-sommeil malgré tout mais ça use.
    On peut également faire des sessions quotidiennes d’une ou deux heures. Le niveau « d’impression psychologique » par rapport à la phrase enregistrée est très élevé si ça dure plusieurs semaines.
    Attention ! Ca fatigue énormément. Ca n’a l’air de rien mais c’est de la torture.
    Ma Maîtresse m’avait demandé d’aboyer et de m’enregistrer la dernière fois qu’Elle a pratiqué ce supplice sur moi. Je me suis entendu faire waf-waf pendant 8 heures.
    A vous d’imaginer comment j’en suis sorti…

  50. Est ce que certaine parmi nous utilise des colliers électriques pour chien pour contrôler et punir leur mari soumis car cela me tente.
    Merci de vos réponses

  51. Oui Lucie. Ma Maîtresse dispose d’un collier électrique. Les prix sont très variables, de 30€ à plus de 200€. La puissance est différente selon les modèles.
    Fixé sur la nuque, les décharges remontent jusque dans le crâne. C’est très destabilisant. On peut aussi l’utiliser sur les parties génitales en changeant le système d’attache. Avec une cage de chasteté conductrice, le résultat est rapide et le contrôle total.
    Ma Maîtresse à acheté un modèle étanche. Elle peut ajouter du lubrifiant ou de l’eau pour augmenter la puissance des décharges.
    Des séances électriques d’une heure sont dures à supporter et Elle me tire souvent des larmes en me faisant rentrer ses ordres dans la tête.
    C’est moyen de dressage qui fonctionne parfaitement.

    • Nous avons laissé passer le commentaire, mais nous (gestionnaires du site) précisons que nous ne préconisons pas du tout l’usage d’appareils electriques, bien au contraire. C’est l’occasion de le dire.

      • Merci de votre réponse Marie-Séverine et vais suivre vos préconisations. Je vais me laisser tenter par une petite chose tout de même… J’ai repérée depuis quelque temps que ma lopette soumise lorgnait de manière insistante en direction de quelque chose que je n’avais pu identifier jusque alors. Or c’est chose faite: il s’agit de la raquette électrique contre les mouches. Je ne résiste pas. Avez vous déjà essayée?
        Merci de votre réponse.

  52. Disons qu’il y a une énorme différence entre une box branchée sur le secteur et un appareil à batterie Marie-Séverine.
    Tout à fait d’accord avec vous pour la première. C’est potentiellement très dangereux en cas de pépin ou de court-jus et la puissance du courant peut être trop élevée si on la maîtrise mal.
    Pour le second, c’est douloureux mais il n’y a aucun risque de blessure grave (ou pire). De petites brûlures tout au plus si ça tourne mal. Une cage de chasteté peut faire plus de mal à la longue.
    Une powerbox de chez Erostek et un collier pour chien, c’est pas du tout la même histoire.

  53. Bonjour N°6,
    je ne répondrai pas pour MI16verine.
    Moneypenny et moi-même pensons que la sécurité n’est pas pas le seul point. . Il manque quelque chose avec cet objet. Modestement, disons « état d’esprit ».
    « Q » avait conçu un collier muni d’un capteur qui analysait la tension et le rythme cardiaque sur la fréquence de l’excitation sexuelle. Lorsque le soumis se laissait aller à son désir, le capteur bippait progressivement; mais s’il avait la mauvaise idée de se laisser aller à être en érection le collier envoyait des décharges de plus en plus fortes et rapprochées jusqu’à que l’érection cesse.
    Le département d’Etat n’a pas validé cette invention. Une parmi tant d’autres.
    Moneypenny résume bien la chose. Il s’agit de ne pas automatiser et se déshumaniser en tant que dominante.
    Ce service donne une très grande importance à l’amour, la proximité et la complicité. La main est importante, le geste. L’attention. La présence. La décision.
    Ceci dit je me souviens avoir chippé à « Q » ce fameux collier pour une mission de surveillance ou je faisais équipe avec N°9. Lui portait un collier à la cheville en mode vibreur.
    J’étais posté à 600m et devait prendre en photo et enregistrer des méchantes soumises qui mettaient en danger l’équilibre du monde libre. Je lui envoyais un signal avec la télécommande qui émet etonnament loin et lui recevait une vibration et faisait diversion afin de créer un mouvement de panique. J’avoue que ce collier s’est montré bien utile.
    Mais maintenant les choses ont changées. On remet en cause la pertinence des agents 00. Le terrain est en train de céder sur une prétendue vision globale et immatérielle. Londres est truffé de caméras et d’opérateurs derrière leurs écrans se plaignant de douleurs lombaires en se frottant les yeux…
    Je suis old school et préfèrerai, toujours, l’implication physique et morale dans l’action. Car prendre la responsabilité de punir c’est aussi prendre la décision de ne pas punir.
    Comment ressentez-vous cette responsabilité avec juste un petit bouton dans la main?
    Damned! J’ai rayé mon Oméga. Je vais encore me faire appeler Arthur…

  54. Bonjour,
    je rappelle seulement l’existence d’un système qui s’appelle le dreamlover 2000 . cher mais apparemment très performant . ça permet non seulement de punir par des chocs électriques mais aussi de traquer et surveiller grâce à un téléphone portable.

  55. Bonjour Audrey,
    Merci de votre réponse mais pour le moment je vais me limiter à la raquette électrique. J’ai pu l’essayer hier soir après qu’il ait cassé un verre. Et cela m’a beaucoup plus et je pense lui aussi. Surtout pour lui au regard de ma tenue car je revenais du travail (jupe+ collant noir et louboutin de 10cm au pieds)
    J’ai bien préparé ma surprise car je ne lui ai montré qu’au dernier moment. Dans un premier temps, il semblait rigoler car il pensait juste recevoir des coups comme avec ma brosse à cheveux mais lorsque je lui ai assénée la première petite décharge , les choses n’étaient plus les mêmes. Au final, je pense que c’est un très bon complément de punition mais je reste une fervente praticienne du martinet et de la cravache.
    Je n’ai pas utilisée le fouet pour le moment, cela me tenterait avez vous de conseils à me donner.
    Lucie

  56. Oui Analpasbete. Je connais ce point de vue.
    Il me semble totalement à l’ouest dans un mode de vie où une Maîtresse fait boire son champagne à son esclave (c’est comment ça moralement ?), le sodomise avec un sexe en plastique (une Femme qui s’affuble d’un faux pénis ! C’est comment ça aussi ?) ou encore lui fait porter un collier pour chien (où est le respect des animaux là-dedans bordel ?!).
    J’ai entendu l’avis de Jane Bond 0069 et elle est d’accord avec moi.

  57. Merci Marie Séverine pour votre intervention…même si j’en souhaiterai parfois d’avantage 🙂
    Comme quoi il serait parfois urgent de se souvenir que ce n’est pas pour rien qu’il faut avoir des limites au risque de débordement !!
    C’est la vraie vie dont nous parlons. Dans un couple aimant. Pas d’un couple avec une esclavagiste et un animal 🙂

  58. Renaud, mes messages n’étant parfois pas validés par la modération (et la liberté d’expression les filles, vous la mettez où ?) alors qu’ils me semblent parfaitement anodins, je me demande à quoi bon toujours lire ce qu’on a envie de lire.
    Si certaines approches vous hérissent le poil, faîtes un blog privé genre « Mon SM à moi que j’aime, le vrai, le seul ».

    « Je ne suis pas un animal… je suis… un être humain ! »
    (A prononcer avec un baillon dans la bouche pour bien imiter la voix de John Merrick.)

  59. Merci pour la validation des messages les filles ! C’est cool.

    Renaud, tu dois comprendre qu’en parlant de « vraie vie » tu exprimes qu’il en existes des « fausses ». Ta Maîtresse, qui j’espère ne s’appelle pas Mégane, et toi-même avez des limites et il en est de même pour mon couple.
    Puisque nous parlons de puntions, tu dois savoir qu’il existe des approches très différentes dans ce domaine.
    Pour nous, une punition est une chose non-consensuelle ayant pour but unique de ne pas vouloir qu’elle se reproduise. C’est pour corriger une erreur et viser l’efficacité en terme de dressage et d’obéissance. Il est indispensable que ce soit désagréable et marquant car nous sommes dans un cadre TPE où l’esclave n’a pas le choix.
    Pour vous, c’est une démarche très ponctuelle qui implique le consentement total des deux parties et qui n’a aucun effet durable. Tu es soumis quand tu en as envie. Quand ça te saoûle, ou quand ça saoûle ta Maîtresse, c’est terminé. Ca repart quand ça repart.

    Aucune des deux visions n’est critiquable. C’est un choix de vie.
    L »état d’esprit », la « morale », « l’acceptable et l’inacceptable » sont des notions trop subjectives pour avoir valeur d’argument.
    Dans un pays où 90% de la population ferait interner Marie-Séverine et moi-même si elle savait ce qui se déroule chez nous, il n’est pas judicieux de parler de « vraie vie ».

    Le bonjour à Mégane (?), Renaud.

  60. N°6, Je parle d’état d’esprit, d’un choix librement consenti, sans crainte ni peur de représailles d’une quelconque autorité auto-proclamé.
    Après je suis contre le fameux adage que l’on nous ressort à chaque discussion de ce genre : » entre adultes consentants »
    Car à lire justement certains de tes propos et d’autres du même acabit on se demande ou est le consentement dans les descriptions faites.
    Les perversions sont sans limites (c’est un fait que nul n’oserait nier) et il faut donc bien des gardes fous étant donné que certaines personnes soumises seraient prêtes à subir tout et n’importe quoi y compris des dégradations physiques notables.

  61. Tu sais Renaud, la non-consensualité, tu la trouves dans bien des domaines. Un gars qui va laisser sa santé sur des chantiers pendant 40 ans et finir avec une hanche en plastique, je suis certain qu’il ne voulait pas de cette vie.
    Idem pour de nombreux couples qui continuent à vivre ensemble alors qu’ils auraient du se séparer depuis 20 ans. La pauvre femme fait la tambouille et le mari se gratte les couilles devant un match de foot. C’est le quotidien de bien des gens.
    Alors pourquoi ne pas vouloir lâcher l’affaire et s’abandonner à une femme sans se poser de question ? Les garde-fous dont tu parles sont là sont là pour faire rentrer le brave peuple dans le rang. J’estime qu’il faut se livrer sans retenue et advienne que pourra. Nous n’avons qu’une vie.

    Et merci pour ton post courtois l’ami alors que je t’ai un peu tapé dessus.
    Mes excuses Marie-Séverine. Je voulais me coller une carapace sur ce blog vu que je ne savais pas trop où je foutais les pieds (enfin si mais pas trop… bref…). Vous m’avez recadré et c’est très bien.

    Pour rester dans le topic, je hais les HS, une punition qui va faire bondir Renaud.
    L’esclave s’injecte un petit lavement, met son harnais-plug, prend son sac à dos, et va faire quelques courses… sur son vélo.
    Il a intérêt à se dépêcher…

    • Bonjour,
      c’est peut-être la bonne rubrique pour sortir de la cave ce good old vélo d’appartement qui a fait le bonheur de son acheteur… neuf jours en tout et pour tout.
      S’il est équipé d’un compte tour cela peut servir à determiner et transposer les kms parcourus (ou non parcourus) en durée de punition.
      Je ne parlerais pas des customisation possibles…

  62. Pour tout manquement aux désirs de Maîtresse les punitions se lances avec un dé il y en 6
    Douche froide,fessé d’orties ou slip remplie d’orties ,faire ménages et corvées avec pinces à linges seins et testicules,au coin ou sellier nu plug pendant le temps que madame désire,dormir nu plug soit au pieds du lit ou dans le sellier et a genou pour une série de gifles
    voila pour moi mais on est attends d’autre idées aussi

  63. Lorsque Mme n’était pas contente de moi, elle me punissait en divulguant ma situation de soumis encagé aux amis et à la famille, la toute première au courant ayant été sa soeur.
    Maintenant que nous partageons notre vie avec son homme, nos connaissances savent non seulement pour mon côté soumis et encagé, mais en plus pour mon côté cocu.

  64. ma femme me fesse tous les jours

  65. Quand il commence à cailler, ma Maîtresse utilise très souvent la douche froide comme punition.
    C’est basique mais très efficace. Elle me menotte, m’enchaîne les pieds et les relie aux poignets puis administre la sentence dans la baignoire.
    C’est vraiment un tourment que j’ai du mal à supporter. Je redoute ce moment à chaque fois et Elle le sait. Je souffre pour Elle mais parfois, Elle me douche simplement pour son plaisir sadique, sans raison.
    Elle m’explique que le confort n’est pas pour moi, que la servir est la seule chose dont je dois me soucier, et que sans contraintes permanentes, mon niveau de service baissera.

    Ma Maîtresse a raison.
    Mais la douche froide, c’est vraiment dur !

  66. A l’époque où je partageais encore le lit de Mme, elle utilisait le supplice du pyjama, c’est à dire que je la voyais plus nue, puisqu’elle mettait son pyjama dans la salle de bain, et donc en plus elle dormait avec son pyjama pour que je ne puisse pas toucher sa peau durant la nuit.

  67. Je choisie la rubrique des punitions pour souhaiter un beau Noël à toutes et à tous, en culottes courtes, skai, cuir, dentelle, à poil, sans…, couchés, debout, sur le côté, sur tabouret, du cul, ou pas, bref…
    Amusez-vous bien en ces temps incertains, bravo Marie Séverine pour votre présence bienveillante et irréverencieuse; et votre compagnon-inspirateur d’une aussi joyeuse attitude.
    Je vois un renne, faut que je vérifie si c’est du mammifère ou du sm.
    Bon Noël à tous!!!

  68. bonjour je voudrai savoir s il y a des risques la punition du tabasco sur le glan et masturbation?
    merci

    • Bonjour Didiisa, non pas de problèmes sauf peut-être quelques échauffements et des picotements pendant quelques heures. Vous souhaitez faire ça avec votre mari?

  69. Bonjour à tous,

    Je suis nouvelle sur ce site mais cela fait 3 ans que j’ai instauré au sein de notre couple une autorité sans faille. Evidemment mon homme est sous cage de chasteté et libéré pour mon plus pur plaisir. Mais ses moindres erreurs le conduisent à des libérations plus espacées et des punitions toujours plus cruelles. Je cherche en effet une certaine forme de machiavélisme dans mes punitions. Par exemple, j’aime bien celle qui consiste à l’attacher les bras en l’air retenus au plafond, dans notre cave ainsi que les pieds reliés entre eux, sa cage de chasteté en place, baillonné. Mais le plus cruel est la chose suivante : j’ai confectionné très simplement un petit tube (type pompe à pénis) dont l’extrémité est relié à une tube en plastique souple qui mène à une poche en plastique, elle même rattachée à son scrotum. Ensuite dans cette position, je l’oblige à boire 1 litre d’eau et 1 litre de bière. Vous l’aurez compris, soit il se retient et c’est très désagréable pour lui, soit il urine et tout retombe sans le sac en plastique suspendu à son sexe, ce qui l’étire.
    Plus cruel encore (oui oui, on peut toujours être plus inventif), j’ai acheté un dispositif qui envoie une décharge électrique sur son sexe, dès lors qu’un capteur détecte un son. Bien que baillonné, s’il gémit (je mets le capteur relativement proche de sa bouche avec un scotch), une petite décharge est envoyé pour bien lui rappeler qu’il va falloir être très mais très sage. Croyez-moi c’est radical, il devient très très sage et après tout, c’est comme ça qu’on aime les voir nos mâles, disciplinés.
    Je réfléchis à d’autres idées bien entendu et je suis près à tout lire, mais les plus machiavéliques sont celles qui ont le plus d’effet.

    • Encore une qui n’a rien compris…Il ne s’agit pas de faire mal (au corps ou a l’esprit) mais d’aimer la personne, de partager ensemble le Ds

      • Je vous prie de rester aimable avec moi. Croyez-bien qu’il y trouve son compte. Cessez de juger sans réfléchir. Il m’aime , je l’aime.

        • Francis de Joa

          Bien répondu Luna, et avec la courtoisie nécessaire… Il faut sans doute excuser les propos de luca, qui n’est qu’un homme après tout, comme moi, et donc pourvu d’un cerveau qui ne permet pas de saisir toutes les subtilités des propos féminins…

    • la place ou le soumis est l artisan de son propre malheur a cause d un son ou de son envie d uriner est diabolique et digne d une maitresse envers son soumis

    • maitresse Christelle

      bonjour je me permets de vous envoyer un message car je vis avec un homme depuis plusieurs années qui m’a fait part de vouloir être mon esclave à temps complet il n’a aucune limite j’aurais aimé savoir s’il y avait moyen d’avoir des conseils de votre part cordialement maitresse Christelle merci d’avance

      • Marie Séverine

        Bien sur ! Et même des conseils de tout le monde …
        Le premier serait de lui expliquer que c’est vous qui allez décider, le second serait de vous auto-demander si vous en avez envie, en dehors de ce qu’il souhaite …

        • maitresse Christelle

          j’aimerais trouver des idées sadique pour plus lui milliers et le rabaisser je sais qu’il aime ça ça le rend encore plus soumis

  70. oui oui on dit çà on dit çà….Que votre compagnon vienne le dire librement ici qu’il y trouve son compte et je commencerai à croire que vous ne satisfassiez pas que votre simple sadisme personnel.

  71. Chère Luna, j’apprécie la subtilité du dilemme : soulager une douleur pour en trouver une autre ! Avec ce système, il aura finalement les deux !
    Luca, n’oublie pas qu’il s’agit d’une punition d’une part et d’une relation D/s librement acceptée d’autre part.

  72. Ce serait un grand pas en avant si certaines Maitresses venaient un peu contrebalancer la tendance générale à la pensée unique !!!
    Aucun homme non maso dans une relation d’amour accepterait de réel souffrance tel que bien trop souvent décrites ici.
    La réalité c’est qu’on en vient à douter de la réalité de tout cela.
    Si je devais parler en % ma compagne n’adhère pas à plus de 75% aux contenus et témoignages et de manière très laconique trouve tout cela « trop extrême », « exagéré »…
    Mais bon…

  73. Et quel intérêt Sylvie ?^^

    • Désolée, mon cher luca, mon post précédent a disparu, sans doute suite au petit bug que nous avons constaté récemment mais toutefois, nous sommes dans le forum des punitions et la frustration peut être considérée comme telle, il me semble ……

      • Marie Séverine

        Sylvie désolée, en effet il y a eu une coupure chez l’hébergeur et 99,99% a été récupéré sauf … 1 ou 2 commentaires postés juste avant …

        • Aucune importance, Marie Séverine, ce n’est pas très grave.

          J’expliquais donc une petite punition infligée récemment à mon époux : une punition aux allures de récompense….

          Le lundi est le jour de la semaine où ni l’un ni l’autre ne travaillons et les matinées de ces jours là sont le plus souvent consacrées à l’entretien de la maison ainsi que de nos personnes. J’avoue être assez vigilante sur l’hygiène de monsieur et l’autorise à demeurer sans cage sous ma surveillance, bien entendu. Il profite de ces instants pour effectuer, comme il se doit, une toilette en règle, et j’assure ensuite un contrôle strict de son épilation et préviens d’éventuelles irritations dues au port de la cage par l’application de quelques produits antiseptiques ou apaisants.

          Nous avons la chance de posséder une salle de bain aux dimensions respectables qui nous permet d’évoluer tous les deux sans gêne aucune et il peut se tenir ainsi nu, à mes cotés, pendant que je m’occupe de ma petite personne. Il m’assiste même dans différents services tel que ceux de me sécher au sortir de la douche, par exemple.

          Lundi dernier, donc, alors que je terminais de me maquiller, Pépère afficha une belle érection qui ne manqua pas de m’émouvoir au travers du miroir. Je dois bien avouer que j’avais tout fait dans mes postures pour arriver à un tel résultat et je lui ai proposé, dans ma grande bonté, d’aller dans la douche pour se soulager, s’il en avait envie. Après deux semaines non stop de chasteté totale, vous pensez bien qu’il se précipita à l’endroit indiqué pour entamer une masturbation relativement frénétique, je dois dire.

          Il est pourtant bien établi entre nous que son éjaculation ne doit intervenir qu’une fois que je lui en ai donné l’autorisation et c’est tant par la parole et par le regard que j’ai piloté son attouchement pour qu’il se maintienne au bord de l’expulsion. Nous sommes mariés depuis pas mal de temps et je connais bien ses mimiques même si nous savons toutes qu’il arrive un moment où faire machine arrière est tout simplement impossible pour nos compagnons.

          C’est exactement à cet instant là que j’ai lancé sur son bas ventre une petite cuvette remplie de glaçons fondus…. J’avais effectivement prévu mon effet et je n’ai pas été déçue !!

          Je vous laisse imaginer la tête de bichon quand j’ai remis en cage son petit oiseau, tout frustré qu’il était de ne pas avoir pu aboutir dans sa course folle vers la jouissance.

  74. Contre balancer la tendance à la pensée unique… Qu’entendez-vous par là ? Car sur ce blog, je n’ai pas l’impression qu’une pensée unique s’impose. Au contraire, il y a plusieurs degrés qui sont abordés par plusieurs Maîtresses traitant leurs soumis de façons différentes et ce, de sorte à ce que toutes les Dames y trouvent leur compte en matière de conseils, de partage d’information ou même de découverte pourquoi pas.
    Est-ce à dire que le côté Maso ne devrait pas être abordé car il ne rentre pas dans la majorité des cas où les épouses dominent leurs maris ? Il faut de tout pour faire un monde…

    • Je plussoie de tout coeur, Lhezys. Le plaisir de la D/s, c’est aussi l’ouverture d’esprit et la possibilité de confronter les expériences des uns et des autres, sans jugement. La D/s a ceci de remarquable sur ce site qu’elle se vie au sein de couples amoureux, comme une extension du rapport amoureux, quel que soit le niveau de Domination pratiqué, entre gens consentants qui construisent leur une relation….
      Jerhek

      • Je suis là aussi tout à fait d’accord avec Jerhek. Désolé mais là aussi, il s’agit là d’une question d’ouverture d’esprit (il semble qu’il faille davantage l’exprimer de la sorte et ne pas parler de « manque d’ouverture d’esprit » , car trop choquant et pouvant engendrer quelques susceptibilités).

  75. J’apporte mon témoignage. J’ai vécu en soumission permanente pendant un peu plus d’une année. Les évènements de la vie m’ont poussé vers une relation vanille n’ayant rien à voir avec notre univers. Regrets. Au sujet des punitions, je pense que la plus redoutable aura été pour moi les modalités d’enfermement. Je portais une cage sur des périodes de moyennes durées. Cette cage en métal était dotée d’un anneau de cerclage. Plusieurs diamètres étaient prévus afin d’assurer une adaptation fonction des morphologies. Le choix initial d’anneau avait été fait par Isabelle ma Maitresse. Suite à un retard important un soir, alors que j’avais été envoyé en courses, Isabelle décida de me punir . Je livre ici le scenario :  » puisque tu as décidé de te moquer de moi tu vas le payer cher. Tu files immédiatement au premier et tu retires ta cage ». Isabelle m’équipa avec un anneau beaucoup plus étroit en m’imposant cette mesure pendant 10 jours afin de me faire réfléchir.

  76. Pour maîtresse Christelle :
    Il faut demander à Marie Séverine de figurer dans la rubrique coaching laquelle organise une sorte de discussion entre la maîtresse qui veut progresser et les conseils provenant de l’ensemble de la communauté.
    Pour ce qui est des idées « sadiques » la lecture complète du site en apporte déjà beaucoup mais nul doute que si vous relatez, dans la rubrique coaching vos expériences, vous aurez beaucoup d’autres suggestions en retour.

  77. Si vous ne voyez pas la pensée unique nous sommes dans l’impasse, c’est de l’humour.
    Je n’ai pas vu d’article vantant la soumission sans cage, pas vu d’article mettant en avant un soumis qui bande librement, pas vu d’article qui soutienne que malgré la prise de pouvoir de l’un sur l’autre la maitresse et le soumis sont égaux et que c’est justement dans cette subtilité que réside l’intérêt de ce type de relation (sans vouloir imposer notre vision à qui que ce soit, juste noter qu’il y a d’autres formes de relations) et je pourrais égrener une longue liste encore.
    A l’inverse les articles sur la cage, la manière de sans cesse resserrer la domination et restreindre les libertés du soumis, la traite sans jouissance et là aussi la liste est longue me semble être les fondamentaux du site.
    Enfin et pour finir mon propos du jour et pour reprendre une formule convenue, la fameuse « je préfère dresser un tigre qu’un agneau » il ne me semble pas utile de préciser qu’aucune personne douée d’un minimum d’empathie ne peut imaginer une minute que le dit tigre est heureux de son sort ???
    La boucle est bouclée avec le début de mon propos, malgré l’apparente prise de pouvoir de l’un sur l’autre ne faudrait-il pas que chacun conserve son libre arbitre et son pouvoir de dire non
    Non maitresse, pas ce soir j’ai pas envie
    ….

    • Bonsoir chères dominatrice alors moi je suis assez sadique hihihi…j’aime punir mon soumis de mari en lui crachant dessus ou dans la bouche, quand on mange, il mange a mes et il doit me demander de lui cracher dans son plat, il n’a pas de couvert, mes pieds sont ses couverts et aussi quelques fois je mets de la nourriture dans ma chatte et je lui donne ensuite a manger.
      Si l’une d’entre vous essaye ma punition faites moi signe pour me dire sa reaction et ce que vous avez ressenti pendant ce moment.
      Maitresse Adina

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *