Le facteur : un gode qui passe toujours deux fois !

A la fin de l’été, nous avions pris quelques jours de congés avant le retour définitif à la maison. Avec un peu de frustration de mon coté, pour une fois : les conditions de proximité ces derniers jours ne me permettaient pas de sodomiser mon mari, qui fait beaucoup de bruit, même bâillonné, quand je le travaille en profondeur.

De plus, je me doutais que mon nouveau joujou m’attendait dans la boite aux lettres. Un gode un peu particulier que j’avais commandé sur internet depuis chez des amis, que j’avais hâte d’essayer : Le Facteur

Regardez le bien, parce qu’il ne paie pas forcément de mine quand on le voit pour la première fois. Il n’est ni gros ni très long. Et son prix est dans la moyenne basse (j’ai appris à me méfier des petits prix, godes chinois trop durs, qui finissent à la poubelle…).

Si on regarde plus attentivement les photos de la boutique, on voit des petits picots juste où il faut et on comprend très vite, quand on est une femme, que l’intérêt n’est pas tout à fait dans la taille de l’engin, même si ça reste une jolie bête. Il y a un autre point qui se remarque tout de suite, pour des habituées, comme je le suis, des « godes ceintures » : pas de ceinture … J’en ai déjà essayé, mais pas de cette forme, et franchement, j’étais vraiment impatiente de l’essayer. J’ai attendu le premier samedi soir après notre retour, pour avoir le temps de bien savourer, mais aussi de l’utiliser de toutes les façons possibles.

Pour commencer, comme d’habitude, une prise de photo avec « les anciens » (que j’utilise assez fréquemment, ce sont mes compagnons de tiroir de table de nuit !). On voit bien les proportions (cliquez sur le surnom du gode pour voir l’article d’essai associé). Le « Facteur » est plus court que DORA ou que LE LORD, mais aussi plus fin. Votre compagnon le sentira passer, ne vous inquiétez pas, mais ce n’est pas un « défonceur ».

dscn1270Pour juger de la longueur, il faut bien mesurer la longueur « insérable », et ma photo est un peu trompeuse, à la réflexion. Sur la photo suivante, j’ai corrigé le tir, et on voit que le diamètre est assez proche nonobstant de Dora dont ce n’est pas la spécialité, mais que mon mari sent bien passer ^^

dscn1273Par rapport au Lord, c’est plus net, mais le Lord est vraiment un monstre.

dscn1274

Le facteur a une autre particularité, il est très souple et lisse. Autant dire qu’au moment de le rentrer dans le trou de balle de votre compagnon, même sans préparation, il n’y a pas vraiment moyen pour lui d’échapper à ce que vous décidez : ça rentre, et ça rentre !

Passons à l’action ! Yoohoo ! Il y a 2 façons de procéder, et les deux sont intéressantes ! Vous pouvez placer le Facteur dans le trou de balle de votre mari ou compagnon d’abord :

dscn0473Une fois en place, la partie qui vous est destinée est très souple, vous pouvez la basculer en arrière pour y entrer très facilement en avançant le bassin. Et là, ho magie : vous êtes directement plaquée contre ses fesses ! Ça donne un sentiment de rapprochement et d’intimité très agréable. Là ou d’habitude il faut attendre tout le processus préliminaire pour se coller, ici, on y est direct avec cette façon de procéder. Personnellement, j’ai commencé par rester ainsi quelques minutes, pour bien goûter, et lui faire sentir ma présence de la façon la plus « lourde » possible. L’autre méthode consiste à positionner le Facteur en soi d’abord, pour en faire un gode plus classique, qui tient parfaitement sans harnais soi dit en passant… :

dscn0480Il est pas fier mon facteur ? Comme il rentre très facilement on peut rejoindre assez rapidement la position de départ : complètement enfoncé. Position de départ ? Parce que c’est mon conseil ! Commencez par vous mettre dans cette position toute enfoncée en lui, et goûtez l’instant, car après ça va aller très vite, si vous êtes constituée comme moi … Vous allez comprendre.
Vous allez ensuite faire des mouvements de va et viens sur une très courte distance, et sans trop aller vite, en vous appuyant bien sur lui. Et ce sont les petits picots qui vont agir … Ceux qu’on voit sur la photo qui suit …

dscn0484Ils sont diaboliques …. Je vous assure que 2 minutes après avoir commencé, j’avais un premier orgasme ! Un orgasme de surface, purement clitoridien, dans la version bref et … trop bref !
Pour l’édification des foules masculines, je précise que les femmes ont plusieurs types d’orgasmes, dont celui ci, et que ce dernier, chez moi (et il y a aussi autant de façons de jouir que de femmes) en appelle un autre !

Après la petite pause, je me remets en mouvement et ça devient assez vite frénétique …. Mon mari commence à couiner mais je sens le second orgasme qui pointe et je ne peux plus m’arrêter …. Il vient après 5 autres minutes et le surnom de ce gode maléfique est gravé ! Le temps de me remettre éffondrée sur lui, et on reprend …

dscn0481dscn1264Ces 2 orgasmes m’avaient donné envie d’un autre plus profond, et pour l’obtenir, il fallait autre chose. J’ai pris alors les choses autrement, les grands mouvements amples que j’affectionne, et dont je sais que mon mari les craint particulièrement. Malgré les dimensions très raisonnables, il a rapidement commencé à se trémousser. Il faut dire que le gode comporte un relief pour le gland qui « rape » comme disent les anglais …

dscn1268Quand je vois que ça devient insupportable pour mon mari, qu’il en a des tremblements incontrôlables, mon excitation en est décuplée, on ne se refait pas. Et le troisième orgasme, bien plus profond, est parvenu assez rapidement.

Un bel outil à avoir dans la table de chevet, voire sous l’oreiller, qui s’utilise sans préambule, y compris au milieu de la nuit, histoire de se rendormir plus facilement….
Une belle idée de cadeau également pour des hommes qui auraient envie que leur femme prennent goût à cette activité : en voyant ce joli petit jouet, elles peuvent vite voir ce qu’elle peuvent en retirer, ce qui n’est pas toujours le cas …

22 Commentaires

  1. Bonjour Madame, magnifique la façon vous décrivez votre ressenti,
    Une belle promo pour cet article le « facteur ».

  2. Bonjour chère Marie-Séverine,
    Nous n’en sommes pas encore là avec mon épouse, car cela ne fait que 4 mois qu’elle est devenue ma Maîtresse, et moi son soumis. Nous avons encore beaucoup d’étapes à franchir avant d’en arriver à l’usage de ce merveilleux jouet, mais votre description donne vraiment envie ! Merci ! Et surtout continuez à tester pour notre plus grand plaisir tous les jouets et situations imaginables…

  3. Commande effectuée,

  4. Bonsoir Madame ,

    A la lecture de votre récit, authentique et passionné, le trouble m’envahit une nouvelle fois.
    Je ne sais que penser alors permettez-moi une ou deux questions, je vous prie.
    Hormis celui de vous être tout entier dévoué,.obéissant et surtout de vous emmener vers le plaisir, votre mari aimant peut-il jouir dans ces moments, sous votre contrôle, bien entendu ?

    • AH non pas du tout … Il est en cage.

      • Bonjour Madame,
        Dans ce cas, puis-je vous demander si retenir la jouissance de votre mari augmente la vôtre?
        Mais, il est vrai que se soumettre à vous est déjà un vrai plaisir et incontestablement une preuve d’amour manifeste.
        Tout est là, je pense. Sinon, comment un tel abandon serait-il possible ?

        Sentiments admiratifs ,
        Mon respect vous accompagne, Madame.

  5. Marie et paul (SMS)

    Comme Valérie… commande effectuée.

  6. Hummmm, mon petit homme l’a commandé…je l’attends avec impatience !!!

  7. Objet du délice reçu…
    Hâte de le découvrir !

    • il faudra nous dire, hein !

    • Bonjour Marie. Comme vous je suis relativement novice dans cette façon de vivre. J’admire chez vous votre implication dans cette aventure avec votre conjoint. J’ai bien plus de mal de mon côté à ne pas laisser revenir chez moi d’anciennes façon de faire et du coup nous sortons tous deux de notre rôle. Ce qui nous rend tres vite mal. Il faut alors que de mon côté je reprenne ma position ce qui est difficile pour moi. Vivez vous aussi ce genre de situation?

  8. Bonjour madame Marie-Severine , je vous ai envoyé plusieurs mails concernant la publication de mon roman et vous ne m’avez pas répondu et vous ne l’avez pas publié non plus.
    Pourquoi diable ?
    Y-a-t-il un problème avec ce roman ?
    Je vous remercie.

  9. Merci Séverine, ca donne vraiment envie d’acheter ce modele !

  10. interréssant…….ma compagne se plaint de ne rien avoir entre les jambes quand elle me sodomise, je crois que le problème va etre vite réglé…….commande en cours………

  11. Bonjour, je suis Cerise .Je suis de Lille.
    Je cherche une femme pouvant aidé ma femme dans cet art du gode ceinture.Merci de votre aide Mesdames , messieurs les soumis.

  12. Bonsoir!

    Petite question : vous dites qu’il est souple mais est-il mou ou dur?

    Merci par avance de votre réponse

    • Bonjour Elodie,
      Je partage tout à fait cette préoccupation. Pour le mien il faut un mix entre les deux, car si trop dur, ça le blesse (et du coup ça me prive), si trop mou c’est pas agréable pour moi.
      S’il s’agit du « facteur », comme pour « Dora », c’est juste bien, souple mais assez rigide. On peut le lâcher presque depuis le début, et ensuite aller d’avant en arrière en se tenant à notre compagnon, de façon très proche et intime, sans avoir à se préoccuper du gode.
      Par contre, lui, il s’en préoccupe, je vous le garantis … D’autant que ce confort fait que cela peut durer, s’arrêter un moment, reprendre …

      • C’est ce qu’aurait dit Mireille Darc au sujet de Pierre Richard dans « le grand blond…. » ou « le distrait » mais ca fait plus desinvolte.

  13. Bonsoir à toutes et tous…
    Une question pour vous, Marie Séverine: Votre mari éprouve t-il du plaisir à être sodomisé, ou n’est-ce finalement pour vous qu’un plaisir purement égoïste? A la façon dont vous en parlez, on ne sait pas trop, en fait…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *