Fleur essaie sur son mari une « micro cage à barreaux » américaine …

J’ai commandé une micro cage sur le site recommandé par Marie Séverine.

Ce sont mes premiers essais avec ce type de dispositif de chasteté, mon mari est fermé depuis 2007 et depuis dix ans dans une cage sur mesure également à barreaux, je voulais voir ce que donne une micro cage sur son petit robinet.

La cage m’est arrivée au bout d’une vingtaine de jours dans une enveloppe bulles banalisée, rien à dire donc sur l’envoi, je déballe pour découvrir cette nouvelle cage, le métal est légèrement plus terne que les cages artisanales que je possède déjà, l’espace entre la cage et l’anneau me parait un peu faible… Mais bon, le but étant de savoir si ce genre de micro cage est efficace et vu que cette dernière est relativement bon marché comparativement à un modèle sur mesure, c’est un bon moyen de faire ses premières armes en matière de dispositif Extra Small.

La cage est vraiment extra courte : à peine 3 cm contre les 8 cm de sa mini cage habituelle, c’est sûr que la contrainte va être réelle. Le truc qui je pense risque de poser problème, c’est la pression qui vas s’exercer dans un modèle aussi restrictif.

La cage extra small est LA

Je n’avais pas fait attention à ce genre de soucis avant d’avoir la chose en mains, les essais vont me permettre de me faire une idée plus précise sur ce type de dispositif de chasteté…

Première mise en place : je préviens mon mari de se présenter tel jour à une heure précise, pour une surprise, j’aime bien créer des interrogations dans sa tête, il sait que le mot : « surprise » sous-entend beaucoup de choses chez moi… Le jour J. à l’heure H. : je lui demande de s’allonger sur la table et je l’attache poignets et chevilles écartés, je lui occulte la vue avec un masque, je m’assieds face à la table au niveau du sexe, installée de la sorte j’ai tout mon temps pour lui ôter sa cage actuelle et lui installer la nouvelle. Il ne sait rien de ce qui l’attend mais en bon mari soumis il obéit sagement…

Je lui enlève sa cage, je suis positionnée de sorte que je n’ai pas à enlever ma chaîne qui maintient la clef entre mes seins, Je place le nouvel anneau de 4,5 cm de diamètre à la place de l’ancien qui est lui aussi de 4,5 cm de diamètre, sa bistouquette est demie molle, peut-être qu’il s’imagine qu’il va avoir droit à une branlette dirigée ?

Je place la micro cage sur le gland et j’appuie pour faire entrer la zigounette dans le ventre, cela fonctionne bien, malgré sa semi rigidité… A présent seul le gland en cage dépasse. Je tente de placer la cage sur l’anneau pour le fermé à clef, c’est un peu galère à mettre en place, car l’espace cage anneau est trop faible environ 5 mm au lieu du centimètre nécessaire à mon mari, ce qui pince la peau de ses couilles de chaque côté et lui vaut quelques manipulations douloureuses, pauvre amour !

Il est donc compliqué de fermer, surtout que ce système de fermeture demande une grande précision d’alignement. Il y a un coup de main à prendre… Une foi le tout en place, je lui enlève ses liens et son masque, il se redresse et stupéfait il regarde cette nouvelle cage… il est dépité et trouve que cette cage est très hard ! d’après ces propres mots…

Je lui explique que mon intention est de lui imposer une nouvelle contrainte et qu’en bon petit mari soumis il doit me remercier !…

Pour moi c’est très amusant de le voir privé de sa bistouquette et de ne voir pendre que ses deux couilles bien dégagées, avec sur la partie haute ce petit bijou de métal… Rien que pour ce spectacle, ce type de cage vaut son pesant d’or…

D‘après mon mari la contention est trop forte, il sent son robinet bloqué en permanence au bout, impossible de détendre cette sensation, d’après lui c’est excessivement pénible, il ne s’y habitue pas vraiment, pauvre chochotte…

J’interprète tout ceci comme de simples jérémiades pour susciter de la pitié de ma part, afin que je lui la retire, mais pour moi, il n’en est pas question, car cette micro cage extra Small à beaucoup d’avantages et surtout représente un nouveau départ dans son état de soumis.

Il est possible d’installer un plug urétral sur ce modèle mais le diamètre de celui que je possède est très gros, impossible de l’enfilé sur mon petit mari, qui est encore vierge de ce côté là… Heureusement ce tube est parfaitement amovible.

Un petit inconvénient sur cette micro cage : c’est que la fente du gland se retrouve toujours partager par un des barreaux, c’est d’après lui gênant pour son confort, pour moi cela ne représente pas un réel souci, encore des jérémiades…

Peut-être que la forme dé à coudre perforé choisie par Marie Séverine est préférable aux barreaux pour une micro cage, mais elle ne correspond pas à mes critères esthétiques…

J’ai choisi cette cage à barreaux pour le coté bijoux qu’elle représente.

Par choix personnel, je lui décalotte toujours le gland, j’aime qu’il soit bien visible pour plusieurs raisons : 

J’aime bien le voir remplir la cage, avec les barreaux bien plaqués sur toute sa circonférence, cela ressemble à une pierre de couleur rose, violette, ou cramoisie sertie de métal, c’est très joli…

Le gland décalotté est pour moi plus hygiénique, c’est aussi un moyen de connaître ses états d’excitations, j’aime bien le voir se comprimer et les changements de colorations sont de bon indicateurs…

Mon mari est sous clé depuis 2007 et ce n’est pas prêt de changer, car j’en tire énormément d’avantages…

En effet j’oblige mon mari à rester nu à la maison pour des raisons de santé physique, puisqu’un corps qui reste nu, brûle en permanence ses graisses et vous savez combien j’attache de l’importance à son physique, sa bonne tenue, son hygiène, son épilation parfaite et aussi pour le côté pratique, puisque nu il ne risque pas de détériorer ses vêtements lors de ses tâches quotidiennes ? Quelles soient ménagères ou de bricolages divers pour l’entretien de la maison.

Ainsi que pour ses séances de gymnastique quotidiennes, que je dirige moi-même, pour le maintenir en bonne forme physique, il n’est pas question pour moi qu’il se laisse aller, je mets un point d’honneur à son allure, je dois être fière de lui, car j’adore le montrer c’est un peu mon « œuvre » puisque je l’ai façonné depuis sa soumission…

Sa cage / ses cages sont donc sans cesse visibles, donc elles doivent être jolies…

Depuis 10 ans je le photographie régulièrement dans les mêmes positions, ce qui me permet de bien voir où en est son corps, ainsi tout relâchement est vite repéré…

D’après ses dires… (encore des jérémiades) : les nuits sont de nouveau pénibles, ce qui n’était plus le cas depuis ces dix dernières années, dans sa mini cage précédente.

Avec cette micro cage à la moindre tentative de rigidification nocturne, la forte buttée sur le gland projette les testicules loin du corps, il y à donc un léger tiraillement, mais cela ne représente pas un souci à mes yeux, c’est plutôt positif puisque cela représente un bon nouveau départ, c’est rajeunissant : cela lui rappelle ces débuts d’encagé en 2007, donc pour moi c’est plutôt positif.

L’évasion n’est pas à craindre, contrairement à ce que j’appréhendais, donc là encore un bon point.

Donc à part la fermeture, c’est une excellente micro cage qui est très jolie, car le robinet se limite au gland, c’est très humiliant pour le soumis, qui ne voit plus sa bistouquette, en cas de début d’érection, le pubis gonfle un peut et c’est tout…

Pour uriner, d’après lui, cela demande un effort, c’est ce qui m’ennuie le plus, car si je n’accorde aucun crédit aux autres petits désagréments qu’il me décrit, je ne veux pas nuire à sa santé urinaire, c’est donc un point négatif à suivre de prêt…

Peut-être que la sonde urétrale permettrait d’éliminer ces soucis urinaires, mais impossible de l’utiliser à l’heure actuelle, car le passage est trop étroit, peut être un futur travail à envisager, sur cet orifice ?

D’autre part, puisque la quequette est réduite au gland qui se fend sur un barreau, en pissant ils aspergent un peu ses couilles, mais ça c’est son problème…

Peut-être que là encore le dispositif urétral serait le bienvenu ?

Outre cela, cette cage est très discrète, puisqu’il n’y a plus la partie pénis qui dépasse, elle ne gêne absolument pas pour faire des activités ou du sport, même sous un pantalon près du corps elle passe inaperçue, je n’ai plus à lui l’ôter pour aller en piscine car même sous un slip on ne voit rien…

Pour ce qui est de supprimer l’inconvénient du gland refendu par un des barreaux, j’ai vu sur le site marchand : qu’il existe des micros cages plus ouvragées en forme de fleur.

Un petit détail rigolo : Quand je retire la cage après plusieurs jours de port permanent, je me retrouve devant un micro pénis… En effet le robinet est tellement confiné, qu’il reste totalement rabougri, comme engourdi, anesthésié, pendant plusieurs minutes, c’est trop mignon ! de plus le gland est marqué de striures plus claires par la contrainte des barreaux, dessinant une fleur, surement en hommage à mon prénom, c’est adorable !

Les points positifs :

Esthétique / Très discrète / Rigolote / Bon exercice d’humiliation, de recadrage à la foi physique et psychologique.

Les points négatifs :

Fermeture peu pratique / Espace entre anneau et cage beaucoup trop faible / Quelques doutes sur le plan urinaire.

Conclusions : C’est un bon compromis par rapport à des cages beaucoup plus chères… Ce qui est regrettable, c’est que cette cage pourrait être parfaite en augmentant l’espace anneaux / cage.

Voilà donc mes premiers commentaires, à revoir sur le long terme, ce qui lui fait peur, mais bon cela n’est pas le propos, il faut bien les faire progresser nos petits soumis ? Non ?

62 Commentaires

  1. mon soucis et que je suis tellement excité a l’idée de devoir porter la cage et que je bande de suite et avec une petite cage comme la votre sa doit être galère a mettre.

    • Albin, bien sur l’âge intervient de manière très significative sur la bandaison mâle, mais quelque soi cet âge, il existe des moyens forts simples, pour mettre tous pénis, même dans un dès à coudre, les commentaires de Marie Séverine et mon témoignage le confirme, n’est ce pas ?…

  2. Faire disparaître le zizi ! Jusqu’où va aller la perversité de nos maîtresses ?
    Je me demande comment il se fait que le pénis ne puisse pas sortir de cette trop petite cage (par le côté).
    Sinon, comme je l’ai déjà dit une fois, la frustration me paraîtrait plus grande si les périodes de chasteté n’étaient pas permanentes. De petites libérations (contrôlées certes) remettraient de la pression dans la machine sexuelle du mari soumis.

    • Bonjour Ben B, bien oui il faut bien diminuer autant que cela est possible tout signe physique qui tant à signifié une quelconque phallocratie…
      C’est étonnant j’en convient mais l’échappatoire sur cette cage est encore plus difficile que sur une cage sur mesure…
      Moi je souhaite l’enfermement permanent même si bien entendu des pauses sont obligatoire, il faut gérer, car sans cette frustration il retombe comme beaucoup dans ces faiblesse masculines que nous connaissons toutes…

  3. Je porte une cage personnalisée de 1 pouce (Jail Bird de Mature Metal). Il est confortable et je le porte depuis 3 ans. https://malechastityjournal.com/wp-content/uploads/2019/12/smalljailbird.png

  4. très belle histoire maîtresse on a lu ça avec ma femme et on vous remercie pour votre témoignage

  5. j’ai la meme! je la porte pour des périodes de 12-13 jours . Elle est plutôt comfortable et invisible sous les vêtements.. Elle n’est pas bien par contre pour faire pipi car souvent la fente n’est pas bien alignée et il arrive de se mouiller les testicules… Elle empêche entièrement toutes erections, aussi celles spontanées , matinales, ce qui fait ainsi que les testicules sont moins tiraillées par l’anneaux , ce tiraillement étant le douleur et l’inconvenient plus fort que je ressentais avec une cage comme la CB 6000 S

    • Bonjour Pier
      C’est bien ce que j’ai constaté moi aussi, le soucis pour moi c’est la difficulté urinaire qu’il ne faut pas négliger, mais qui je pense est inérante à tous modèles micro…

  6. Mes félicitations Madame. Votre mari est très beau.
    L’espace entre l’anneau des cougnettes et la cage peut être de 8 à 10 mm. C’est serré, et il faut s’y faire. Par contre, j’ai quand même un doute sur la longueur de la cage.
    Si la précédente, la « mini », me paraissait plutôt longue, celle-ci mériterait quand même 1 cm de plus en longueur.
    Le gland décalotté, c’est parfait pour l’hygiène. Mais sa couleur, aussi décorative soit-elle, pourrait être inquiétante. Comme si le sang circule mal…
    Par ailleurs, oubliez la sonde urétrale. C’est connu pour provoquer des inflammations des voies urinaires à long terme. Déjà que la miction ne doit pas être facile.
    Point extrêmement positif: la réduction de la taille de son pénis.
    Mes hommages.

    • Bonjour, je ne sais où répondre à votre écrit qui flatte ma réponse à Fleur. Mais, je suis dans ma 7ème année. Et je m’en mords les doigts….

  7. Merci Jean First,
    Pour moi l’esthétique du soumis est primordial, c’est un travail important qui ne supporte aucun relâchement et sans une soumission sincère ne serait pas possible ni peut être même supportable pour lui, la frustration imposée par le dénis d’orgasme aidant bien entendu de façon notoire tout souhait de la Maîtresse…

  8. Madame, Je pense que bon nombre d’entre nous aimeraient être à la place de votre mari-soumis. Son apparence esthétique fait des envieux et vous veillez sur son look avec une rigueur sans faiblesse. On sent derrière tout ça un amour profond dans votre couple. Même si je ne suis pas encore prêt pour le port d’une telle cage, n’ayant plus de Maîtresse pour veiller à mon éducation, je ne peux qu’envier le sort de votre mari soumis. Merci de nous avoir dévoilé un peu de votre intimité.

    • Merci Joel Docile
      Oui pour lui, sont plus grand bonheur est de veillez au mien, le mien et donc de prendre soin de lui, car au-delà de son apparence physique, c’est de sa santé dont il s’agit, un peu d’exercice physique, une alimentation saine et équilibré, sans alcool ni tabac. Pour arriver à de bon résultat sur la durée, le dénis d’orgasme est un excellent moteur qui lui permet de garder toute sa motivation.
      Ensuite rien n’empêche de joindre l’utile à l’agréable, en testant de nouveaux appareillage de chasteté, là encore pour moi ce n’est que du bonheur, puisque cela lui permet d’orienter sa libido, vers mes propres goûts en la matière.
      C’est donc une véritable relation amoureuse, moins conventionnelle certes mais tellement plus intéressantes et plus amusante.

  9. Que de chemin parcouru pour une soumissions sincère et la transformation du corps, associée à celle de l’esprit! Il faut des années. Et un accompagnement rigoureux de la partenaire sans laquelle rien n’est possible.
    Je suis marié depuis 20 ans, et en cage depuis 2007 aussi. J’ai le même âge que votre mari. Que d’échec au début de l’histoire. Cages mal adaptées, douleurs réelles (et souvent feintes). Plaintes diverses et variées. Une chochotte. Elle a tenu bon. Elle avait raison. J’admire beaucoup sa détermination.
    Chaque jour, je suis amoureux d’elle comme aux premiers jours. Elle m’a appris à découvrir le plaisir de l’amour sans mon sexe désormais réduit à sa plus simple expression utilitaire: la miction.
    Tendresse, caresse, respect, obéissance. J’ai trouvé mon équilibre dans cette forme de relation amoureuse.
    Certes, tout n’est pas vanille. Le régime est sévère. Le développement de mes mamelons, comme votre mari, a pris trois longues années avec des séances de diverses pompes. Ils sont devenus sensibles et érectibles (seules érections qui me sont accordées…).
    Mes seins sont désormais ma seule source plaisir, quand mon épouse décide de me remercier pour la qualité de mes caresse et de mon comportement.
    Macho dans une vie antérieure, je n’aurais jamais imaginé vivre une telle aventure. Comme vous l’écrivez: « la frustration imposée par le dénis d’orgasme aidant bien entendu de façon notoire tout souhait de la Maîtresse… ».
    Je réitère mon admiration pour la qualité de vos interventions sur ce site et le parcours extraordinaire accompli avec votre mari. Mes respects à lui aussi.

    • Bonjour Jean First
      Votre récit est des plus intéressant et je voie beaucoup de similitude avec mon mari, je ne sais pas si votre épouse pratique la même rigueur que moi quand à votre épanouissement physique, mais pour ce qui est de l’apprentissage d’une sexualité sans cet attribut relativement inutile pour le plaisir des femmes, je suis entièrement du même avis. Le travail des seins pour un mâle soumis est une pratique également essentiel, aussi importante que la chasteté, trop souvent les seins mâles sont délaissés et c’est bien dommage, car ils peuvent être transformés si on prend la peine de s’astreindre de manière assidu à leurs étirements, ensuite on peut obtenir des tétons fermes et érectiles, sans porter atteinte à leurs érogénéités, bien au contraire, ensuite il est fort aisé de les saisir, de les faire rouler entre les doigts, de les mordillés, j’use de cela pendants de longues séances ce qui agit comme un très bon stimuli pour recharger les batteries d’un soumis, qui mouille abondamment pendant de telles taquineries, pour les vidanges complètes, un travail très intenses des mamelons est toujours associer, ce qui engendre un véritable effet Pavlovien. Un corps bien préparé et pleins d’atouts, c’est pour moi l’essence même de rapport dominante, dominé.
      Merci pour vos compliments.

      • Vous avez tout dit et tout compris du fonctionnement de l’homme maintenu en chasteté et de l’importance érogène des mamelons. Une addiction. Mon Amour m’offre une séance de « traite » une fois par mois en général. Tout dépend de mon attitude, mes humeurs, et de la qualité du plaisir que j’ai appris à lui offrir avec mes lèvres et ma langue. Quel bonheur de l’entendre et de la sentir s’envoler très haut. Comme vous l’écrivez je « mouille » un peu. Bonheur de percevoir quelques gouttes couler au bout de ma cage. « Ah que je l’aime » disait l’autre à ce moment – là. Ca me donne plein d’énergie et j’avoue avoir parfois de la difficulté à trouver le sommeil après de telles vibrations.
        Suite à votre essai de micro-cage nous avons commandé un modèle similaire chinois envoyé depuis les Hauts de France en deux jours par une vendeuse fiable déjà testée. Sur eBay chercher « cage de chasteté xxs » . Moins de 30€ port compris.
        Bien évidemment j’ai été prié de la mettre à l’insu de mon plein gré. Pas facile d’autant qu’on a tendance à pincer les peaux sensibles quand on tente d’entrer les ergots dans les trous de l’anneau du scrotum. Mais une fois en place c’est impressionnant. Tout ce qu’il reste du pénis c’est le gland décalotté. Mais où est passé le reste? Cette queue qui fait la fierté des machos qui la mesurent et la comparent? On la retrouve à la première érection nocturne. La « racine » du pénis gonfle sous le pubis. Si j’ose je trouve très féminin ce pubis rebondi…
        Paradoxalement c’est très excitant de ne plus avoir qu’un micro-pénis comprimé dans une petite grille. J’ai voulu faire le malin en disant à mon Amour: « ben voilà, cette fois ton marri n’a plus de zizi »… Réplique cinglante de ma Reine. « Aucun intérêt pour un homme sans pénis. Comment pourrais-je contrôler ta sexualité? « .
        Comme d »hab elle a parfaitement raison. J’ai encore beaucoup à apprendre dans ma micro-cage pour un test qui doit durer 3 semaines. Elle m »a offert un flacon d’huile d’amande douce comme cadeau de bienvenue. Trop forte. Je m’incline.

      • Un dernier mot. Après 3 jours nous avons constaté que la peau du gland retroussée derrière la grille de la cage gonflait, genre œdème. Ne sachant pas si ce phénomène allait se résorber par lui même nous avons ouvert la cage pour recouvrir le gland.
        J’ai été stupéfait en constatant la taille du pénis après 3 jours seulement. Pov petite chose…
        Et agréablement surpris de constater qu’il a été très facile de refermer le dispositif. On verra à l’usage. Mon amour a prévu un mois d’essai. Après si tout va bien je conserverai cette cage plutôt estivale ou alors je retrouverai ma ceinture. Oui ceinture. Modèle chinois avec des câbles très contraignante mais agréable à porter car il n’y a pas d’anneau autour du scrotum source d’irritations. Après trois mois de test, je suis étonné de son efficacité. Même si c’est un harnachement moins discret que la micro-cage. Mais je m’égare. Le propos n’est pas la ceinture, mais bel et bien la cage short. Mes respects.

        • Bonjour Jean First
          Pouvez-vous SVP m’indiquer où l’on peut se procurer votre ceinture ?
          Merci de votre réponse
          Cordialement

        • Re bonjour Jean First
          En relisant votre commentaire, je voie que vous parlez de ceinture à câbles, pourriez vous écrire un comparatif entre cage et ceinture, si possible décrire le modèle que vous devez porter (pourquoi pas des photos) et les avantages ou contraintes que cela pose au quotidien, car c’est rare d’avoir de réels retour sur le port d’une ceinture. Cela m’intéresse pour mon soumis…
          Merci par avance…

          • Bonjour. J’ai testé deux ceintures « chinoises » depuis 3-4 mois. Avec des fortunes diverses. C’est un peu tôt pour faire un compte-rendu public d’autant que j’attends un 3e modèle.
            J’ai envoyé un résumé de mes essais à contact@jedominemonmari.com. Aux bons soins de Mme Marie-Séverine en lui demandant de vous transmettre mon message.

  10. Bonjour maidame Fleur

    Ma maitresse se demande comment elle pourtait vous parler. Elle est prete a donner son numero de portqble en prive pour que vous puissiez verifier sa demande. Elle aimerait avoir de la guidance

    Comment peux ton faire?

    David

    • David
      Je ne donne pas de conseil ou « guidage », autre que ceux mentionnés ici, d’ailleurs dans ma présentation ainsi que dans ce test de matériel tout est dit. Qui suis je pour guider une autre personne ? chaque cheminement doit être personnel, les idées et autres conseils sont à glaner ici sur ce site. Bonne route à vous.

  11. Merci pour ce très beau récit, Madame Fleur, qui relate un travail d’artiste pour façonner un objet selon le désir et le goût des Femmes. La transformation est complète : visuelle, car il/on ne voit plus au bout du compte que les testicules désormais accrochées à un « bijou », mais également sémantique. Les noms changent en effet au fur et à mesure du travail de l’artiste Femme : d’un objet ramené à sa seule fonction physiologique utile pour l’homme (bistouquette, quéquette, robinet…), vous le transformez en un objet aux grandes qualités esthétiques qui méritent d’être exposées et qui vous réjouissent (bijou, pierre précieuse aux multiples couleurs, fleur…), et dont la source d’inspiration semble être directement la Nature, que la Femme sait si bien apprécier. La matière que vous remodelez ainsi à votre goût résiste bien un peu à vos transformations, mais comme c’est la nature de l’homme d’être chochotte et de s’exprimer par jérémiades, vous n’accordez pas de crédit à ces résistances et pensez d’abord à la beauté de votre œuvre. Et en plus, en toute générosité, vous lui donnez les moyens de rajeunir, en lui rappelant le début de votre histoire, à travers la sensation de ses réveils en pleine nuit et de ses élans bloqués immédiatement. Le cycle de la Nature qui se reproduit. Merci Madame pour cette belle leçon d’art.

    • Ben là chapeau! Rare de lire un commentaire de cette qualité sur ce site. Encore bravo!

    • Bonjour Petit cricri,
      Je voie que vous avez bien compris mon but, chaque femme ici présente à sa façon de voir les choses et c’est bien ce qui fait la richesse de cet art de vivre, merci pour vos commentaires.

  12. Bonjour Madame Fleur

    Je voulais également vous féliciter pour votre magnifique travail sur votre soumis. En effet, comme l’a mentionné ci-haut Joël Docile, beaucoup d’homme, moi le premier, aimerait être à sa place.

    Quel inestimable cadeau vous lui faites

    Et bravo également, Madame Fleur pour votre superbe cheminement.

    J’aimerais savoir, si vous me le permettez bien sûr: avant que votre mari vous confesse son désir de se soumettre à vous, aviez des pré-dispositions à dominer ? Aviez-vous un caractère dominant ?

    Merci beaucoup et bonne journée

    bass

  13. Bonjour bass,
    Merci pour vos compliments, en ce qui concerne mon caractère : comme je l’ai dit dans ma présentation, qui date déjà un peu, j’ai toujours (comme beaucoup de femmes) été la preneuse de décisions au sein du couple, en ayant ce tact bien féminin de laisser croire à monsieur que l’idée venait de lui, c’est par contre une fois le désir d’être dominé enfin déclaré que le reste ce met en place, Comme ce fameux travail du corps du soumis, qui vas de pair avec celui de l’esprit, qui était inenvisageable avant cette nouvelle relation D/s.

  14. Je reste admirative, ma chère Fleur, du travail réalisé sur le corps devenu sculptural de votre compagnon. Malgré tous nos efforts, celui de mon pépère me parait d’un coup beaucoup plus flasque et l’âge n’aide en rien, hélas.

    Bravo également sur la qualité de l’entretien de son système pileux et le crane rasé rajoute encore à cet effet de netteté.

    Ces micro cages, en effet, apportent quelques désagréments sur la durée et l’utilisation d’une sonde urétrale ne peut qu’entrainer des infections non souhaitables.

    Mon époux a donc du mal à se résoudre à la porter durant plusieurs jours et nous la restreignons soit à une utilisation punitive, soit à une fantaisie de ma part le temps d’un week-end car, comme vous, je la trouve très esthétique.

    Encore toutes mes félicitations

    • Merci Sylvie pour vos compliments, je m’aperçois à regrets que les femmes ne sont pas nombreuses sur ce post, je n’ose pas envisager que le choix de la cage ne les intéresse pas ? c’est à mon avis primordiale pour obtenir ce que l’on souhaite de son mâle.

  15. Bonjour Madame,

    On ne peut être qu’admiratif devant le travail accompli grâce à votre determination et votre constance dans l’application de règles d’hygiène et de vie strictes. C’est une construction à deux qui ne peut atteindre un tel niveau sans un suivi et un accompagnement rigoureux et intransigeant de votre part.

    Pour ma part j’ai 58 ans, je suis éduqué et suivi de prêt par ma compagne et Maitresse depuis bientôt 4 ans et en cage permanente depuis un an et demi, donc encore très loin de l’expérience de votre mari, cependant je me retrouve assez dans ce que vous décrivez pour l’orientation de la relation, la transformation physique et la détermination sans faille de Madame.

    Comme chaque soumis au début je me suis plains de la cage et des douleurs occasionnées, mais elle a tout de suite affirmé que ce n’était pas son problème et qu’elle ne voulait plus en entendre parler, j’ai donc tout naturellement arrêté de me plaindre pour me concentrer sur les objectifs à atteindre.

    Je peux confirmer que la cage de chasteté métallique et sur mesure est un outil d’éducation, voire de dressage très efficace et que la frustration par le contrôle strict d’orgasme au sein du couple favorise grandement la réalisation des souhaits de la Maitresse pour une fierté et un plaisir partagés. Je suis devenu plus calme, plus paisible, plus svelte aussi, beaucoup plus attentif à ses envies, ses désirs et son plaisir qui passe toujours en premier et nous sommes amoureux l’un de l’autre comme au premier jour.

    J’ai également remarqué l’apparition d’une hypersensibilté de mes seins sans qu’il y ait eu un travail spécifique à ce niveau là.

    Encore merci Madame, de nous permettre de partager votre témoignage.

    Si vous le permettez, Madame, j’aurais une question, le travail de modification corporelle sur votre mari est remarquable, mais comment obtenez vous une épilation aussi parfaite?

    Par avance merci pour votre réponse.

    Bien respectueusement
    mike

  16. bonjour mike, il ne s’agit pas d’une réelle épilation mais d’un rasage journalier qui au fil des ans c’est transformé peut à peut en rasage hebdomadaire, en effet aux cours des années les poils sont de moins en moins vigoureux, mais cela représente 20 ans de rasage assidue. Ce rasage lui incombe totalement, moi je vérifie et je puni s’il n’est pas parfait.

    • Merci Madame pour votre réponse, je vais désormais privilégier le rasage à l’épilation même si l’épilation à la longue rend aussi le poil moins vigoureux mais c’est tellement plus contraignant.
      Ma Maitresse est également très attachée au côté esthétique, en six mois je suis passé de 90k à 80k pour 1m86 avec une stabilisation à 80k en été et 81k en hiver, la méthode employée est très simple, le contrôle du poids est quotidien et en fin de semaine on fait les comptes, si besoin la punition tombe : 10 coups de cravaches par tranche de 100 gr en trop et par jour, ça peut donc monter très vite si je ne corrige pas le tir tout de suite. C’est très, très efficace et croyez moi je me contrôle parfaitement à présent.
      Comme vous le pratiquez vous-même, ma Maitresse me dit juste ce qu’elle souhaite, la mise en œuvre et le choix des moyens m’en incombent quelles que soient les contraintes que cela implique pour moi puis elle vérifie et punit sévèrement si l’objectif n’est pas ou imparfaitement atteint .

      bien respectueusement
      Mike

    • Personnellement, je procède à une inspection en règle chaque semaine et monsieur assure lui-même l’entretien quotidien de son système pileux.
      C’est bien peu de chose quand on les compare aux efforts journaliers que nous devons produire pour les charmer, voire les fasciner chaque jour un peu plus afin de s’assurer de leur totale dévotion

  17. Rebonjour Madame Fleur

    Vos cheminements, à vous et à votre mari soumis sont incroyables.

    Étant moi-même soumis à ma compagne, dans une relation qui évolue de jour en jour, je m’interroge sur ce qu’est la vie de soumis. Je ne prétend pas que notre relation sera égale à ce que vous vivez, vous et votre soumis, mais on ne sait jamais, qui sait. J’imagine que cela prend des années pour en arriver là.

    J’aimerais, si le coeur vous en dit bien sûr, en savoir plus sur l’emploi du temps de votre soumis. À ce que j’ai pu lire jusqu’à présent ses journées doivent être très chargées ( tâches ménagères, bricolages, rasages journaliers, exercices, inspections etc, ). Est-ce qu’il travail à temps plein, avez-vous des enfants à la maison? A-t-il du temps libre, des loisirs, etc ?

    Je sais que la vie idéal de soumis serait de rester à la maison, ne pas avoir d’emploi et d’être complètement entretenu par la Maîtresses mais cela ne doit pas être le cas pour tous.

    En réalité j’aimerais juste savoir dans quelle aventure je m’embarque et ce à quoi ma vie pourrait être plus tard.

    Pour être franc, des fois on dirait que j’ai peur de ne pas y arriver et de manquer de temps pour accomplir mon devoir de soumis. Nous avons des enfants et je travail du lundi au vendredi.

    Merci et bonne journée

    bass

    • Bonjour,
      pour ma part, l’ajustement vie-soumission s’est passé assez simplement.
      Lorsqu’il a été acté que j’aurais à être soumis, au début peu de choses ont changées. Une attitude, au fur et à mesure une apparence (nudité, objets, parure) se sont ajoutées. Et puis des rituels se sont mis en place. Et puis Ma Dominante a progressivement réorienté tout ça selon ses gouts. A cette phase j’ai été à la fois soulagé et sur-motivé de me rendre compte que je n’étais plus instigateur mais de plus en plus en train de m’adapter à son rythme et à ses gouts. C’est un passage assez difficile et incroyable. Une prise de conscience et un lien surpuissant qui se créent.

    • Bonjour Bass

      Son emploi du temps, c’est à lui de le gérer, il est chef de sa propre petite entreprise, mais tout ce fait depuis la maison, il n’a pas attendu le coronavirus pour faire du télétravail, le temps pour gérer son entreprise se résume la plupart du temps à 4 à 5 heures par jour, il à donc du temps pour le reste…
      Il n’est pas question pour moi de l’entretenir.

  18. J’aurais plutôt employé le terme de « perte de conscience », mon cher analpasbete du tout, mais vous avez totalement raison sur la nécessité d’une douce progression, d’une lente descente vers l’abandon de soi.
    Rien ne sert de courir, une chose après l’autre ainsi qu’un amour incommensurable et réciproque pour sceller tout cela.

  19. Bonjour Madame Fleur,
    Votre mari est effectivement encore plus beau dans cette mini cage, l’ancienne gardait un côté trop « pénis non contraint » je trouve. Et j’aime bien cette petite mention « slave » sur la photo. Est ce que vous continuez à lui appliquer une séance de dressage hebdomadaire, et utilisez toujours votre pilori à roulettes? (quelle excellente idée de pouvoir ranger votre mari en position dans le placard, ha ha!)

    • Bonjour Madame Fleur,
      Votre mari est effectivement encore plus beau dans cette mini cage, l’ancienne gardait un côté trop « pénis non contraint » je trouve. Et j’aime bien cette petite mention « slave » sur la photo. Est-ce que vous continuez à lui appliquer une séance de dressage hebdomadaire, et utilisez toujours votre pilori à roulettes ? (Quelle excellente idée de pouvoir ranger votre mari en position dans le placard, ha ha!)

      Kiniki
      Tiens donc voilà un soumis qui se rappelle bien de mes très anciennes interventions en matière de dressage, pourtant je ne me souviens pas de ce pseudo : Kiniki ? Pourriez-vous m’en dire plus sur vous ?
      Les dressages hebdomadaires ne sont plus vraiment utiles, à présent, mais cela ne veut pas dire qu’il faille y renoncer. Oui bien sûr que mon pilori à roulettes de travail et de rangement existe toujours, mais il est à présent plus dissuasif qu’effectif, mais votre commentaire m’inciterait presque à le remettre à l’ordre du jour.
      La nouvelle cage est très drôle, pour moi bien sûr, pour lui c’est une contrainte dont il a bien du mal à s’habituer.

      • Merci pour votre aimable réponse, Madame Fleur. J’avais adhéré au Château des Dames peu avant sa disparition, et j’avais beaucoup apprécié vos écrits, l’unique explication de votre mari et les photos, avec le premier exemplaire de pilori notamment. Je n’avais malheureusement pas pu voir le deuxième puisque vous aviez réservé la photo aux Dames. Vous aviez eu la gentillesse aussi de répondre brièvement à mes questions d’ailleurs à cette époque ( il me semble que vous aviez émis une envie de faire marquer et anneler votre esclave, mais vous hésitiez et je vois que cela n’a pas été fait). J’ai admiré la façon dont vous êtes passée de femme « lambda » à Maîtresse sévère (et si je dis coquine, j’espère ne pas vous vexer!) sur la demande de votre mari. On peut toujours lire vos hésitations du début sur le site de Mme Sutton d’ailleurs. Quant à moi, je suis comme beaucoup d’hommes, marié à une femme qui ne veut pas entendre parler de domination, même pas de fantaisie (je me suis fait une raison parce que j’aime aussi la liberté ) donc pas question de menottes, de chaines et de cravache… Je m’encage seul de temps en temps, mais la clef reste sur le cadenas et ma soumission n’est donc que virtuelle, ce qui n’empêche pas de rêver parfois (souvent) à des Dames comme vous!
        Voilà, vous avez au moins un admirateur (sourire).

        • Merci pour vos explications Kiniki, je suis flattée d’avoir un « fan » j’ai moi aussi la nostalgie de ces anciens forums, mais c’est ainsi les choses se passe et nous dépasse, je ne savais pas que le site de madame Sutton existait toujours et que mon récit y figurait encore ?
          Merci donc pour votre intervention.

          • Madame Fleur vous disposez d un autre fan. Je trouve votre récit très bien écrit, les photos sont belles et prouvent que vous tenez votre soumis en excellente forme. Merci pour ce texte. Docilement et respectueusement.

  20. C’est moi qui vous remercie, Madame Fleur, les expériences exceptionnelles sont toujours intéressantes pour qui s’intéresse à la psychologie humaine. Et la domination soumission en fait partie.

    • Bonjour Madame Fleur,
      Je crois me souvenir que vous avez une fille et que votre mari avait dévoilé son besoin de soumission ferme dès son départ en tant qu’adulte. Quelle a été la réaction de votre fille ensuite, car elle a bien dû voir le changement opéré dans votre couple?

  21. Bonjour
    j’ai acquis il y a un an la « micro cage » , mais avec un embout composé d’une capsule en acier, percée, plutot qu’avec les barreaux comme la vôtre.
    La base de la cage en acier également, est plate et vient se positionner contre le pubis.
    Mais, nous autres hommes savons trop comme il est possible de tricher. Ce qui n’est PAS mon but, mais que je constate à mon corps défendant, avec cette cage !
    Moi-même, porteur de cage (je pourrai vous l’illustrer, Madame si Vous le souhaitez) sais que une érection intempestive ou voulue « pousse » la cage vers l’avant, vers le gland, et libère le pubis et le début de la queue… Du coup …. il est malheureusement très simple de …..tirer le sexe hors du tube, malgré l’anneau même si celui ci est petit (un sexe est déformable et s’aplatit, se plie a volonté… croyez moi)
    Il faut donc, pour éviter cette tricherie, plaquer la base de cage contre le pubis.
    Ma Femme avisée a donc adjoint a la cage, un câble en acier qui passe derrière la taille et vient fermement s’arrimer à la base de la cage.
    Ainsi (et c’est du vécu !) en cas d’érection, la cage ne bouge pas, n’est pas « entraînée » vers l’avant, mais en revanche, le sexe se compresse douloureusement dans le tube et ne peut s’épanouir.

    C’est donc cette cage plus ce câble qui a été imposé.
    J’aurais aimé savoir si mes congénères soumis n’ont pas constaté ce même problème d’échappatoire involontaire ?

  22. Ça fait beaucoup de jérémiades… pourtant tout ce qui est petit est mignon.

  23. Chere Fleur,

    Merci pour toutes Vos explications, Votre partage d’experience et Vos belles photos de Votre esclave.

    Dans une de Vos reponses a certains commentaires, Vous insistez sur l’absolue necessite d’interdire toute jouissance sexuelle a un esclave, faute de quoi sa soumission est, au moins temporairement, moins enthousiaste. Ayant ete esclave moi-meme pendant plus de 12 ans, et a ce titre contraint a une chastete totale (mais avec une CB6000s, pas avec une micro-cage telle que celle que Vous avez imposee a Votre mari), je ne peux qu’abonder dans Votre sens, pour ce que vaut l’avis d’un esclave. Il n’est meme probablement pas souhaitable d’offrir a l’esclave des seances d’excitation le placant au bord de l’orgasme. D’une part parce qu’il est toujours risque de le faire, l’esclave pouvant parfois ejaculer de facon inopinee, et d’autre part parce que cet esclavage prend tout son sens avec la negation totale du penis en tant qu’attribut sexuel.

    Pour aller un peu plus loin, des etudes montrent que l’empechement de toute activite sexuelle a l’esclave male – c’est a dire bien sur l’interdiction d’ejaculer mais aussi, et surtout, celle de penetrer ou de se masturber – a sur lui un double impact psychique (l’abandon a autrui de la masculinite) et physiologique (notamment par la nette diminution de la production de certaines hormones males comme en particulier la testosterone), ces deux composantes s’autoalimentant au point de transformer totalement l’homme devenu esclave. De ce point de vue, lorsque certains disent, le plus souvent dans une grandiloquence fantasmatique, qu’un esclave n’est plus un homme (voire plus un etre humain), ils n’ont en realite pas totalement tort meme si c’est en general sans le savoir. Certains et Certaines sont parfois choque(e)s par ce genre d’affirmation, c’est neanmoins une realite totalement naturelle.

    L’un des Amants de mon ex-Femme etait psychiatre et endocrinologue. Il m’a beaucoup appris sur le sujet, m’expliquant ma transformation morale et physique. Il est meme alle un peu plus loin, mais ce n’est sans doute pas le moment d’en parler ici.

    En revanche, Madame, si Vous m’autorisez cette curiosite, je sais interesse a savoir comment Vous satisfaisez votre sexualite. Votre mari y joue-t-il encore un role, avez-Vous des Amants, ou le sujet est-il sans importance pour Vous?

    Merci de m’avoir lu,

    Humblement,

    o

    • Ovales dit :
      En revanche, Madame, si Vous m’autorisez cette curiosité, je sais intéresse à savoir comment Vous satisfaisiez votre sexualité. Votre mari y joue-t-il encore un rôle, avez-Vous des Amants, ou le sujet est-il sans importance pour Vous ?

      Fleur lui répond :
      Quelle drôle de question !… Le dressage que fait une femme sur son mâle n’est-il pas orienté pour une grande part vers cela ? Mon plaisir fait partie de ses attributions bien entendu, J’espère que vous ne faite pas parti de ceux qui sont encore persuadé que la pénétration est l’ultime plaisir féminin ?
      Et puis quand je dis que le dressage permet d’obtenir une grande liberté, cela est, il me semble, suffisamment explicite.

      • Marie Séverine

        Nous n’imaginez pas, Fleur, le nombre de fois qu’on m’a posé cette question, notamment sur Twitter : « comment faites vous ? » … Une grande partie des hommes ignorent tout du plaisir féminin, c’est assez stupéfiant…

        • Effectivement Marie-Séverine, il vas falloir ouvrir une rubrique spécifique sur ce sujet, pour expliquer à tous ceux qui n’on encore pas compris, l’anatomie féminine, j’ai le désagréable sentiment que beaucoup de souminateurs sont encore trop obnubilé par leur propre anatomie…

          • Maîtresse Fleur à raison. Cette rubrique est nécessaire pour l’éducation des soumis. Effectivement beaucoup de mâles sont obnibule par leur zizi. Je pense qu’une mise au point s’impose. Je tiens à vous dire maîtresse fleur toute mon admiration pour vos textes si bien écris. Je m’agenouille à vos pieds madame.

        • Bonjour
          Comme vous le savez pour ceux qui suivent nos posts de ci de là, mr est maintenant cocue puisque Madame a un amant « officiel » dirons nous.
          La principale raison physique (les raisons morales, psychologiques, cérébrales sont facile à appréhender pour qui a des affinités avec ce qui nous réunit ici) pour laquelle Madame a pris un amant c’est pour obtenir des pénétrations viriles et puissantes sans éjaculation précoce et l’amant en question est gâté par la nature (près de 20cm)
          Madame dirait que la taille compte, que la vigueur compte et qu’elle ne peut pas se passer de pénétration et dieu sait pourtant les heures que je passe à lui procurer du plaisir avec ma langue.
          Il semblerait donc bien qu’en la matière il y ai débat sur l’importance de la pénétration dans la sexualité féminine ?
          Merci

      • Chere Fleur,

        Ma question etait sans doute mal posee. Ma vie d’esclave m’a bien-sur permis d’apprendre que la penetration n’est pas necessairement l’ultime plaisir feminin, et qu’elle n’est en aucun cas autorisee a l’esclave.

        Pour autant, ma Proprietaire prenait un tres grans plaisir a etre penetree et, pour cette raison, collectionnait les Amants. C’etait bien le sens, comme vous l’avez compris, de ma question.

        Merci d’y avoir repondu.

        Humblement,

        o

  24. Bonjour mesdames. Je m excuse de vous déranger. Je souhaite suggéré à. Ma femme de me dominer mais hélas je ne sais pas comment m’y prendre. Je suis avide de vos conseils éclairé et j espère attirer votre attention sur ma requête.

  25. C’est bien ici que nous divergeons fondamentalement de cette orientation que prenne certains couples en niant définitivement le plaisir du soumis.
    Aux yeux de Mme et ce depuis le départ de notre relation Maitresse-soumis puis maintenant soumise travestie, il est important que je prenne du plaisir du moment qu’il est conditionné, sous son entier contrôle, avec des périodes de frustration….
    Je lui ai fait lecture de votre post Ovales et c’est réellement un désaccord profond à ses yeux que d’en arriver à ces extrémités.
    Ce n’est pas la frustration et la chasteté en tant que telle qui la heurte mais les conséquences physiologiques bien réelles auxquelles vous faites allusion et qui sont bien trop souvent ignorés par certains tenants de la ligne « dure ».
    Pour le dire autrement mon érection est importante pour elle car c’est le vibrant témoignage de mon désir pour elle, comme chacun le sait c’est assez facilement incontrôlable si la femme sait utiliser les bons « boutons » et avec cette réaction nul besoin d’autres preuves !!!
    Merci

  26. bonjour mesdames je suis sam et ma femme commence ma soumission
    et prend des idées sur vaux commentaire

  27. Bonjour maîtresse Marie-Séverine.
    Je suis moi aussi un soumis à temps partiel… et oui je suis paysan . J’aimerais bien vous parlez en privé mais je n’ai pas trouvé d’icône… peut-être que cela n’est pas possible. Je comprends.

  28. Bonjour maîtresse fleur. J’aimerai vous contacter en privée car j’aimerai vous transmettre mon admiration. Docile et respectueuses salutations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *