La technique de domination de Fleur, basée sur la cage de chasteté

Etant relativement nouvelle ici, je pense qu’une petite présentation sur ma manière de dominer mon mari est la moindre des choses.
En fait, je pense l’avoir toujours dominé, sans qu’il le sache, de cette manière tendre dont fait preuve la plupart des femmes, c’est-à-dire lui laisser croire que la plupart des décisions viennent de lui, pour ne pas froisser sa « virilité » il est important pour beaucoup d’hommes de croire qu’il sont les chefs de famille, même si je reste persuadée que dans beaucoup de couple c’est le contraire.
Bref notre couple ne marchait pas trop mal ainsi, même si le quotidien avait émoussé la passion des premières années.
Jusqu’à ce mois de juillet 2007 où il m’a fait découvrir un site de Domination Féminine, au début, j’ai trouvé ça un peu  ridicule, je dois bien l’avouer, mais il a su être persuasif, il m’a fait part de son souhait de « chasteté » et des bienfaits de cette manière de vivre, il m’a montré le truc sur le net, là encore cet instrument m’a paru barbare et je tombais des nues en le découvrant.
Mais quelque part je voyais dans tout cela un érotisme évident, qui réveillerait peut être notre libido quelque peu endormie. Je lui ai donc laissé commander la chose et nos premiers essais ont commencé.
J’avais lu sur certains sites qu’un homme à qui l’on ordonne de faire la vaisselle ou tout autres tâches ménagères sous cage de chasteté, pouvait avoir une érection, j’étais on ne peut plus dubitative, mais si cela était vrai cette perspective m’ouvrait une foule de possibilités….
Si heureux de faire ces premiers pas de soumis chaste, mon homme était aux anges et se pliait aux moindres de mes désirs, je devais me rendre à l’évidence le truc marchait bien et qu’il était effectivement possible d’obtenir des érections encagées juste en faisant des corvées ménagères … La sexualité masculine m’étonnera toujours, il était redevenu l’amoureux transi de notre jeunesse, mais son humeur n’était pas stable parfois il retombait dans son machisme et il redevenait insupportable, j’ai vite compris que malgré cet accessoire de discipline il arrivait dans mon dos à tricher, décidée à m’en assurée, je l’ai surpris une nuit alors qu’il avait déserté notre lit depuis plusieurs heures, il était devant l’ordinateur casque sur les oreilles en train de mater « you-porn » je le regardais de dos, il ne pouvait m’entendre, son bras droit ne laissait aucun doute sur son activité, mais je ne comprenais pas vraiment comment cela était possible puisqu’il portait sa cage ?
« Que fais-tu ? » j’ai lancé cette phrase comme un cri d’horreur en lui arrachant le casque audio, il se retourna, devin rouge, hébété il ne savais quoi dire.
J’ai découvert qu’il avait commandé cette cage trop lâche et qu’il pouvait s’en extraire,

fleur1

On voit bien ici que la cage est trop grande, mal ajustée, les anneaux trop lâches laissent descendre l’ensemble sur le sexe, le soumis peut s’en extraire trop facilement.

Fleur2

Même cage, cuisses serrées, malgré tout l’ensemble semple pendre,elle tombe trop bas sous le pubis, une bonne cage doit restée plaqué au bas ventre, le tube pénien est trop large, cette cage n’a aucun intérêt disciplinaire …

Fleur3De toute évidence il avait pris les mesures en se ménageant un certain confort et surtout une possible liberté, j’ai donc vite remédié à cela, en prenant moi-même les mesures, pour la prochaine, et oui c’est une erreur de ma part et je vous le
confirme Mesdames ne faites jamais confiance à un soumis pour le choix de sa cage, j’ai d’ailleurs ma méthode pour celles que cela intéresse.
Depuis il est enfermé dans cette nouvelle cage à barreaux en acier inoxydable très stricte, sur la plupart des cages standards un emplacement plus large est prévu pour le gland, sur celle-ci c’est le contraire de plus l’anneau d’entrée du
pénis est très juste, la cage à la taille de sa verge après un bain froid et  l’espacement entre les deux anneaux à lui aussi été volontairement réduit. l’anneau principal ne fait plus que 4 cm de diamètre, au lieu des 5,5 cm pour la précédente de cette manière tous débuts d’érection se soldent par un échec :

Fleur4J’ai constaté que souvent les soumis porte des cages pendantes, ce qui est inefficace une bonne cage doit être bien en place sur le pubis elle doit plaquer au bas ventre et faire partie intégrante de la morphologie du soumis.
Forte de cette expérience ; je pourrais de toute façon savoir à son humeur et à sa bonne servitude s’il a pu ou non tricher et oui j’apprenais à devenir une vraie Maîtresse, je devais mettre fin à ces démons masturbatoires et à partir de là les premières punitions avec châtiments corporel ont commencées.

Lors de ces punitions j’ai vu mon mari sous une autre facette de sa personnalité que j’ignorais, il a un coté maso et de ce fait mes coups de martinet devenait plus du plaisir que des punitions, je suis donc passé à la cravache, puis au fouet, mais cet animal s’habitue vite et il me fallait trouver des méthodes plus fermes encore.
Je lui ai donc ordonné de construire sur mon cahier des charges des instruments disciplinaires et peu à peu ma panoplie c’est agrandie d’accessoires de plus en plus sophistiqués que je réalise à présent moi-même, ( voir futures photos ) là enfin mes punitions portent vraiment et le fait de simplement évoquer tel ou tel appareil le rend tout à fait doux, et de mon côté j’avoue pouvoir développer mon petit penchant sadique, les rôles de domination et de soumission nous mettent finalement devant nos vraies natures.
Mais outre sa parfaite obéissance, cette domination m’a permis beaucoup de chose et notamment celle de remodeler son corps, Je l’ai en effet rendu plus regardable, car des années de laisser aller, de repas trop copieux et de bières, l’avait fait ressemblé à un gros vers blanc velu et avachi, alors par une alimentation très stricte et équilibrée, par l’interdiction de boire de la bière et par mes exercices physiques imposés et souvent dirigés, j’ai remodelé son corps et sa santé, je lui impose aussi un corps glabre, il ne peut garder que ces cils et sourcils tout autre poil est banni, j’y veille très régulièrement, à présent c’est un autre homme et la cage m’y a énormément aidé :

Fleur5

Voici l’allure de mon soumis au début de ma prise en main en 2007, j’ai beaucoup de travail.

Fleur6

Le voici à présent avec sa nouvelle cage parfaitement ajustée et son corps remodelé, notez le travail sur le ventre les bras et l’étirement des tétons tous ceci m’a demandé des années de travail, sans sa soumission totale et une bonne cage, cela n’aurais jamais été possible.

Je lui ai bien sur aussi appris à me donner de vrais orgasmes et à comprendre l’inutilité de son appendice, pour cela en tout cas.
Grâce à cette domination je suis toujours mariée et pourtant libre comme l’air, il n’y a plus de non-dit, de mensonges  possibles ni de contradictions, je lui impose ce que je veux, lui ne peut plus rien m’imposer.
Il doit tenir un compte rendu d’éducation journalier sur son cahier, qui me permet de connaître ses ressentis ses souhaits secrets, il doit y noter ses actes et ses mauvaises pensées et juger par lui-même lesquels méritent une punition, je supervise cela chaque semaine et je lui commente mes appréciations ou critiques avant d’appliquer ou non mes punitions suivant mes propres jugements.
Aujourd’hui je suis fière du travail que j’ai pu accomplir et qui était inenvisageable avant cette nouvelle forme de domination.
J’aime l’ exhiber seulement vêtu de sa cage, comme je le fais ici, c’est une bonne humiliation pour lui et une fierté pour moi.
C’est ce qui me plait d’ailleurs ici puisqu’on peut montrer nos soumis en images, si j’en juge par le concours photos.
Ma méthode peut paraître stricte, mais elle n’exclut pas la légèreté et l’humour, même si c’est lui qui est au départ de notre vie actuelle, j’en tire de véritables avantages et lui vit une frustration permanente qui le fait avancer et me servir avec une sincérité amoureuse sans précédent, que demander de plus …
Voilà en résumé notre méthode de vie, je serai bien entendu très heureuse de partager ici nos expériences respectives.

73 Commentaires

  1. Récit très intéressant.

    Question toute bête : comment pratiquez vous l’épilation de votre mari : institut ou à la maison ?

  2. Bonsoir Fleur,
    Moi aussi, Mojo, compagne de Sam, je suis tombée des nues quand Sam m’a parlé, il y a quelques années, des cages de chasteté et de tout ce qui va avec….. En plus, j’avais une vision du sexe quelque peu négative… Notre couple marchait comme le vôtre, pas trop mal, mais quand même, il y avait un « hic » quand il s’agissait de ce sujet. Sam m’a proposé d’essayer cette « chose » et moi aussi, je me suis dit… pourquoi pas…et j’ai bien fait car depuis, notre amour s’est renforcé et le fait d’être la Maitresse avec un grand M et lui soumis avec un petit s, me donne énormément de satisfaction et Sam y trouve aussi beaucoup de de plaisir. Je ne suis pas aussi téméraire que vous et pourtant, Sam comme votre mari, est épicurien et a aussi profité d’années de bonnes choses et j’aimerai prendre son corps et sa santé en main. Quel est le régime que vous lui avez fait subir ??? Quels sont les exercices sportifs que vous lui imposez ???? Le résultat est impressionnant, mais au bout de combien d’années ???
    Bien à vous,
    Mojo

    • Bonjour Mojo

      Pour le régime c’est surtout au niveau des rations que je surveille à son âge (presque 60 ans)
      inutile de manger comme à 20, j’ai supprimer le trop de sucre, alcool bière, pas de plats ni de biscuits industriels, pas de soda, moins de pain, de charcuterie et de viande rouge pour privilégié les poissons maigre, des légumes, moins de pâte, plus de riz, je m’inspire de livre de recettes diététiques pour lui faire réaliser des repas équilibrés.

      Pour les exercices c’est simple moins de voiture plus de marche à pieds, des abdos., des flexions, des pompes, des altères, c’est des bons exercices à faire réalisé sous la cravache, hi ! hi ! du vélo la cage n’empêche rien, attention aux fausses excuses des hommes sur ce sujet, de la natation, pour la piscine j’ai réalisée une cage encore plus discrète et très courte vue que sa queue devient minuscule lors de la baignade.

      En 2013 déjà il était déjà plus acceptable alors que j’ai commencé en 2007. Mais il faut être très vigilante et ne rien lâcher.

      Voilà si vous avez d’autre question n’hésité pas.

      Fleur

      • Bonjour,
        mais euhhh … vous voulez donner des vilaines idées à certaine(s) ou quoi avec ces photos « avant-après » mi-weight-watcher mi-muscu en libre accès. Vos résultats sont certes indiscutables mais justement !!! Il y a comme une petite différence entre nous mener par le bout du nez ou par cet autre appendice. Et puis on attend pas tous 60 ans pour se laisser un peu « pousser le ventre » (un peu moins tout de même). Alors oui, la santé n’a pas de prix, mais on prendrait quand même un peu cher nous avant l’andropause ?!! Ok, on est assez grand pour refuser mais j’ai quelques exemples : vous parliez épilation justement. Pfff, jamais au grand jamais ! Il y a peu j’ai pourtant moi aussi découvert que les esthéticiens ne sont pas légion dans les instituts. Je ne sais même pas si ça me rassurerait en plus. Autre exemple : pas question de prêter ma voiture de sport, encore moins à une femme ! Bilan au bout de deux mois : deux ailes et un pare-choc. Tout ça pour dire que, à l’usure, en minaudant, ou que sais-je, vous arrivez toujours à vos fins … sauf pour l’instant sur le régime et le sport. Bref, ce qui me gêne c’est la dernière photo ainsi que la comparaisons avec les trois du dessus. Je reconnais juste que je suis un peu jaloux, surtout à cet âge. Cordialement.
        Yves.

        • Yves, juste un témoignage : je suis un homme et je me fais épiler le maillot et les jambes régulièrement en institut (sur le torse je suis imberbe), dans 2 instituts différents, à chaque fois des femmes très professionnelles. C’est très humiliant et douloureux, mais comme disent les femmes, il faut souffrir pour être belle !

  3. Coucou, Fleur

    Belle présentation.
    Je peut témoigner du travail remarquable que tu as fait sur ton soumis.
    Sa présentation est très esthétique, sa peau soignée est douce, la cage que tu lui fait porté lui vas très bien son ajustement est impeccable, son service est parfait ainsi que son obéissance.
    Chaque foi que tu me le prête, je ne peut qu’approuvé tes méthodes, vraiment je te félicite.

    Nitouchka

    • Merci Nitouchka, pour tous ces compliments

      Je suis heureuse de te voir ici présente et te souhaite de bientôt trouvé ton propre soumis
      en attendant tu peut compter sur moi pour te prêter le mien et faire tes premières armes,
      mais je sais que tu te débrouille déjà admirablement bien.
      Biz

      Fleur

  4. Je me permet à mon tour de me prendre mon clavier, pour vous conter mon expérience de dominatrice aujourd’hui totalement assumée.
    Tout d’abord merci énormément pour ce site, qui sort enfin des préjugés, des idées préconçues et surtout des clichés affligeants et usants inondant la toile.
    Je me retrouve absolument dans l’idée générale véhiculée à travers tous les textes de votre site, sur le fait que domination peut rimer avec vie amoureuse épanouie et même très certainement à mon sens la magnifier..
    J’aurai dans quelques jours 51ans, mariée depuis 22ans, deux beaux enfants que je pense accomplis et heureux dans la vie et pour ma part à ce jour je me ressent comme étant la plus heureuse des femmes, ce bonheur de tous les jours je le vis depuis que je suis une Maîtresse accomplit et surtout assumée.
    Mon mari à 44ans, il est devenu mon esclave, je le nommerai ainsi ici car c’est le titre principale qui a aujourd’hui dans ma vie, il est mon mari, mon seul et unique amour, mon plus fidèle soutien, le père de mes enfants, une épaule forte sur laquelle je peux m’appuyer et bien d’autre chose mais désormais et avant tout cela il est mon esclave, et non plus mon soumis, qui selon moi relève plus de l’aspect sexuel que du sacerdoce que relève véritablement cet engagement.
    Je m’explique.
    Mon caractère fort, déterminé, et notre écart d’age m’ont toujours amené à avoir le dessus sur notre couple, ceci ayant été facilité par le fait qu’envers moi il a toujours été de nature soumise.
    Mais cela se traduisait essentiellement par des désir sexuel que je ne développerai pas car inutile et les sites poubelles sont remplis de récits à cet effet.
    Nous avons donc développé au fil des ans par le biais de ces demandes répétées une sexualité de type « sm » plus ou moins soft, moins avec le temps!
    Je ne m’en suis jamais cachée j’y ai très souvent pris du plaisir mais au fond je n’étais que le jouet de mon soumis que j’étais censé dominé, et cela je l’ai compris par diverse recherche dont le site d’Elise Sutton.
    Mon mari, mon soumis était un « souminateur » en puissance (je tiens à vous féliciter d’ailleurs à ce sujet de l’article traitant de ce thème parfaitement explicite et je pense pouvant éclairer bon nombre de femme) , désirant sexuellement quand monsieur l’avait et comme monsieur en avait envie se faire dominer et une fois le « coïte » atteint, face à moi je me retrouvai avec un être somme toute mâle égocentrique primate ni plus ni moins, ayant perdu toute notion de soumission et pire n’assumant même plus ses demandes répétées et pourtant bien présentes en lui sur sa soumission.
    J’ai tout simplement attendu mon heure en me documentant ( la découverte de ce site à cette époque m’aurait bien aidé!), en me posant les bonnes questions car au fil des lectures je me suis découverte seule et j’ai pu comprendre exactement ce que je souhaitais vivre et la manière dont je souhaitais le vivre: une domination totale, accès sur ma personne supérieure uniquement.
    Après tant d’années de service bien que désirées et assumées et sans aucun regret, tant de d’effort pour m’occuper de ma famille et les rendre épanouis et heureux, j’ai choisis par ce biais là de profiter de toutes ces nouvelles années pour régner en reine sur mon petit royaume, et je l’assume totalement.

    Mais pour vivre cela il faut que cela le soit totalement, car si j’ai vite compris une chose c’est que dans ce choix de vie là c’est tout ou c’est rien,pas de juste milieu, et même le tout n’est pas à un gage de réussite,
    Mais avec deux enfants à la maison le tout n’était donc pas possible, c’est en cela que j’ai attendu mon heure.
    Peu après le départ de ma dernière fille pour poursuivre ses études à l’étranger, j’ai établis les nouvelles bases de notre vie de couple.
    Ma fille a pris l’avion un jeudi matin il y a 3ans maintenant, nous étions seule dans cette maison et mon heure était arrivée, très rapidement même, j’avais décidé d’attendre son premier appel du pied de souminateur aguerrit désireux de passer « du bon temps ».
    Elle arriva le samedi après midi.
    Mon esclave est très fétichiste de mes pieds, particulièrement de leurs odeurs, il n’avait de cesse d’user d’allusions plus ou moins fines à ce sujet pour avoir la chance de pouvoir les humer… une fois de plus j’étais le jouet sexuel d’un soumis… même si je suis moi même très fétichiste et que j’adore littéralement qu’il me les vénère, mais cela doit être à mes conditions et uniquement selon ma volonté.

    Cette demande de venir respirer les mi bas que je portais volontairement depuis toute la matinée, m’a servis de détonateur à une très longue discussion qui dura un peu plus de 3 heures et par la même au début de ma vie d’Impératrice sur le Royaume qui est le mien à ce jour.

    Je lui ai exposé à quelques chose près la même trame lors de mon argumentaire, le mettant sans cesse, et explicité par des cas concrets, des exemples précis, face à ses contradictions et à sa totale incapacité d’assumer ce qu’il était véritablement au fond de lui.

    Je lui ai donc dis que désormais nous allons évolué à temps complet selon mon mode de fonctionnement, après avoir usé et subit le sien pendant de longues années, que cela était mon choix, qu’il pouvait le refuser mais qu’il n’était pas négociable et que je ne m’accorderai plus aucun compromis à l’avenir.
    Je ne peux pas trop m’étendre sur la qualité de ce échange que nous avons eu ce jour là, nous parlions enfin sans frein et en totale transparence, il m’a avoué effectivement que ses pulsions sexuelles révélées sa vrai nature ( il a toujours eu ce véritable esclave en lui, mais son caractère torturé et non canalisé l’annihilé dès le désir sexuel disparu, et il l’a admis) et en tant que couple plus unis que jamais ce jour, ayant la même volonté commune de suivre ce chemin nous avons commencé notre nouvelle vie, moi de femme supérieure ou tu m’es due sans exception possible et lui en tant qu ‘esclave n’ayant que pour seul droit que celui de me servir toujours le mieux possible.

    La formalisation a été longue et complexe, elle est d’ailleurs toujours en mouvement, mais elle est tellement passionnante.

    Je vous rejoins toute sur l’idée que la cage de chasteté est le premier assistant de la véritable Dominatrice

    Le temps de la traite des hommes étant révolus ( et forte heureusement ) la notion d’acception de l’état d’esclavage ne peut être que volontaire de la part de l’homme ou la femme désirant devenir un esclave, mais comme je l’ai déjà indiqué cet état doit être permanent, plus de machine arrière, plus de porte de sortie, le choix est irrévocable et doit être compris comme tel pour que l’impact soit total, sinon à tout moment le château que l’on s’évertue a bâtir peut s’écrouler par la faiblesse ses fondations.
    Et comme les hommes sont hommes une fois le désir sexuel passé, la meilleure des volontés affichée ne suffit plus à garantir cet état d’esclavage, c’est ici que ce petit bout de plastique ou de métal selon, prend toute sa valeur, il est le pied virtuel plaquant l’esclave au sol aux pieds de sa Maitresse constamment même contre sa volonté.
    Ma première cage, car c’est ma cage et non la sienne, comme tout ce qui lui appartenait, à donc était introduite ce jour, j’aurai beaucoup à dire à ce sujet mais j’ai développé l’essentiel et le reste pourra être l’objet d’autre commentaires de votre site.

    S’en est suivit l’édiction de nos nouvelles règles de vie.

    Malgré mes recherches, jusqu’alors je n’avais que des envies et peu de certitudes, cette vie là se vit ou se fantasme mais il est illusoire de d’essayer de la planifier totalement.

    J’avais cependant quelques certitudes:

    -je serai l’être supérieur
    -j’aurai toute puissance et tout pouvoir sans aucune limite
    -j’aurai le dernier mot si je le souhaitais
    -je n’accepterai plus aucun compromis, plus aucune contrainte et plus aucun refus
    -j’exigerai un respect et une obéissance sans faille

    Bien loin des clichés et des stéréotypes, ce fut ma charte qui allait régir notre vie, et même si elle peut paraitre concise par rapport au flot de détail qui peut ici ou là fleurir sur toile, si vous y prêter une lecture minutieuse et surtout si elle est respectée à la lettre, elle ne laisse aucune part de hasard ni de zone sombre.

    De là tout le reste à pu aisément en découler même si la mise en pratique c’est révélée parfois laborieuse, la charte qui a été accepté sans contrainte garantit le parfait fonctionnement de notre vie.

    Un exemple concret: le respect verbale ou la contradiction.

    Mon esclave est un mâle de caractère et j’aime et j’ai besoin de cela, il a donc ses propres idées, ses propres raisonnement, ses propres aspirations, mais il n’a plus son libre arbitre, je le suis désormais.
    Il peut et doit me faire part de tout ce qu’il souhaite, je refusais et refuse strictement l’idée de perte de complicité au contraire je la voulais accrue, décuplée, poussée à son paroxysme, donc nos échanges sont ceux de monsieur et Madame tout le monde à quelques détails prêt, il ne doit jamais exprimer le moindre manque de respect à mon égard, il ne doit jamais s’énerver, exprimer une quelconque contrariété à mon égard.
    Il peut tout me dire mais ce doit toujours être avec le plus profond respect du à mon état face au sien. Et au fond ceci peut prévaloir dans tous les couples, on peut tout exprimer avec des mots choisis et pesés et le choix de la forme ne dépend que de nous.
    Ce qui vaut aussi pour ma part sauf que mon rang me permet tout, et donc j’en use et en abuse, j’aime passer de la tendresse à la pire vulgarité en une phrase, j’aime ordonné sèchement sans aucune une mise en forme, juste pour le déstabiliser, pour ma part je pense que la domination verbale est la plus percutante qu’il soit, une fois maitrisé l’on peut fêler n’importe quel caractère avec une phrase bien mieux qu’en usant du fouet (même si j’affectionne cette pratique!), j’y reviendrai.

    Dans le même registre et sur le même principe, nous débattons de tout, jusqu’au moment ou je décide que le débat prend fin et alors ma parole est d’or, la charte toujours la charte est la cadre de vie.
    Je ne tolère alors plus aucun argumentaire, plus aucune contradiction, ne serais que même un furtif « mais », ces « mais » là j’ai mis quasi une année à les effacer de sa bouche, et ce n’est pas encore totalement gagné, je le teste souvent mais je me peux dire que j’y suis pratiquement totalement parvenue.
    La domination s’érige dans les moindre détails je suis d’accord, il faut selon moi s’appliquer à s’arrêter et à corriger le plus petit de ces détails si l’on veut parvenir à de vrai résultat, à cette forme d’excellence que je recherchais et que je tend encore aujourd’hui à mettre en place.

    Cela peut paraitre très fastidieux mais c’est si passionnant de voir porter les fruit de ce travail.

    Toujours dans cette lignée là, mes ordres ne doivent jamais être discuté, pas le moindre mot, pas le moindre « mais », si j’ordonne c’est que l’ai décidé, que cela est mon souhait, je n’attend rien d’autre que de la part de mon esclave qu’il exécute, le plus rapidement et de la meilleure façon qu’il soit.
    Cela a été aussi long à mettre en place, ma solution a été assez simple, j’ordonne ou demande quelques chose selon, je n’attend que l’exécution pure et simple, c’est pourtant très simple!
    Si ce n est pas le cas, si un geste, une phrase, le moindre détail trahit la non exécution de cette demande, une punition de mon choix sera appliquée, et cela de manière irrévocable, punition de toute nature mais lorsque l’on emploi le terme punition un souminateur y voit comme cela est indiqué plaisir, et non…punition = non plaisir total
    Pas forcement souffrance, même si j’aime lui faire mal, avec le temps j’ai su apprendre quels châtiments relevaient pour lui du plaisir et ceux relevant de la punition qu’il redoute, qu’il craint littéralement et j’en use car en plus de l’efficacité, la capacité de pouvoir choisir de faire mal à ma propriété, exerce en moi une jouissance cérébrale intense, je fais donc d’une pierre deux coups!

    Mais ce peut être aussi beaucoup plus cérébrale, je pratique aussi la mise a l’isolement par exemple, les privations diverses.
    Il est passionné de voiture, il s’est offert un modelè de collection il y a quelques années, la privation du « joujou de monsieur » à souvent été vocation de sanctions plus ou mins longues suivant la faute commise.
    La rédaction de confessions ou de lignes aussi est très efficace particulièrement de ligne inutile et répétée, il déteste cela, cela transpire, et c’est compréhensible, quelle perte de temps, mais comme une de vous l’a indiqué, son temps ne lui appartient plus, son temps m’appartient, alors cette punition qui est l’une que j’affectionne le plus, tombe en générale dés qu’il essai d’argumenter lorsque que j’ai demande quelques chose.
    Exemple concret, en cette période estivale, supposons que nous sommes au bord de notre piscine et je lui demande de mettre de la crème pour protéger sa peau, ordre simple, j’attends de lui qu’il prenne la crème et obéisse, (et qu’il se propose de m’en mettre bien sur si ce n’est pas déjà fait, il a aussi des devoir du à son rang qu’il doit exercer de son propre chef en anticipant mes envies ou mes besoins, qui seront bien évidemment aussi punis en cas non réalisation, mais ceci pourrait être aussi longuement développé ultérieurement) .
    Si alors il prononce par exemple une phrase du style « non ça va le soleil n’est pas trop fort » c’est qu’il déroge de la place qui est la sienne, une sanction doit donc tomber.
    Si j’avais souhaité son avis je lui aurais dis  » mon chérie tu n’as pas trop chaud, fais attention à ta peau » ou  » tu devrais mettre un peu de crème le soleil est fort », bref j’aurai employé l’affirmatif et non l’impératif.
    C’est très simple, il ne doit qu’obéir, il l’a accepté et la charte est clair.
    Donc sanction, dans ce cas par exemple, je pourrai lui ordonné de rentrer et à genou par terre de copier 100 fois la phrase responsable de son erreur.
    Il doit alors si conformer, et même principe si j’entends ou vois autre chose que cela, un mot, un comportement d’exaspération, de 100 nous passons à 200, et ainsi de suite jusqu’à ce que l’obéissance absolue règne.
    Une fois la sanction effectuée, il me porte son travail, j’attends alors des excuses simples et sincères m’exprimant la compréhension de la faute commise et ses remerciements pour lui avoir accorder mon intérêt et mon temps afin de parfaire son éducation ( je peux théâtralise tout cela selon mon humeur en lui faisant embrasser mes pieds par exemple ) et sans un regard car je ne porte aucune considération a un esclave désobéissant je déchire le fruit de son labeur sans même prendre soin de contrôler.
    Le connaissant tellement maintenant, je sais que le travail a été fait et qu’il boue d’énervement de mon attitude mais rien ne parait car je peux vous assurer qu’une fois des centaines ou milliers de lignes copier l’envie de ne pas y retourner est bien plus forte que la contrariété de son petit ego…

    Oups, je suis confuse de cette longue prose, je me suis laissée déborder par la passion qui anime ma vie aujourd’hui.

    L’objet de ce message était en fait juste de vous signaler à mon tour que la pratique de la véritable domination a fait de moi une femme épanouie, comblée, jouissant d’une qualité de vie inégalable, et par la même de mon esclave un être épanoui et le plus heureux qu’il soit car même si il reconnait la dureté de certains instants il en admet la nécessité et savoure notre bonheur dans cette vie de couple d’une complicité inégalable.

    Anne Marie

    • Merci Anne Marie de ce très intéressant récit, qui mériterait un article à part entière du reste ?
      Car votre méthode est très spécifique, avec cette « bascule » nette, et les principes mis en avant.

    • Merci pour votre témoignage
      Mon mari étais souminateur et très macho au départ j’ai employé votre méthode j’ai du ètre très sévère deux années
      J’ai rencontré le problème des CAGES mal adapté
      Je le punissais très sévèrement (fouet martinet cravache )il ne cédais pas j’ai du passer a la vitesse supérieur
      Comme il adorais ètre sodomisé je lui est fait des dilatation (jusqu’au moment qu’il pleurais je lui mettais un gros plug avec anneau pénien (je lui le laissais la nuit complète )évidemment il étais menotté malgrès cela j’ai du le punir plus sévèrement je lui posais un hambler (il en avais horreur )c’est une punition extrème
      Au bout de deux ans il est devenu totalement soumis
      Aujourd’hui nous somme un couple soudé voila cinq ans
      Bien entendu je suis toujours en veille (s’il désobéie immédiatement
      c’est le crochet annal ou le hambert)il me supplie de ne pas lui mettre (il l’a d’office )il est important de ne pas succomber a leurs caprices
      MAITRESSE IZABELLE

    • Merci Madame Anne Marie. Vous avez réussi à faire de votre homme ce qu’il doit être. Merci pour votre récit.

  5. Bonsoir Madame Fleur,

    Bien sûr, je connais Votre histoire du moins par les récits et les partages que Vous avez eu l’amabilité de dévoilé, ici ou là, mais à chaque fois, je lis Votre prose avec plaisir et j’espère que kunue se rend compte du bonheur qu’il a de Vous appartenir.

    Madame Anne Marie, merci de Votre long récit, il permet de comprendre que la domination Féminine est multiple et que l’homme quelqu’il soit se doit d’y répondre avec la même passion que mettent Les Dame à nous éduquer.

  6. Bonjour, Anne Marie,

    J’ai lu d’un trait votre texte Anne marie et je suis en adéquation avec ce que vous écrivez,
    sauf peut être sur la supériorité de la femme, pour ma part, je ne me sens pas supérieure à mon soumis, nous avons simplement choisie d’un commun accords nos statuts respectifs.

    Je suis peut être supérieure sur certains points, lui l’est sur d’autres,
    enfin c’est ma vision des choses.

    Nous avons toutes et c’est heureux notre manière de dominer.

    En tout cas très belle domination que vous exercer là.

    Fleur

    • Bonsoir Fleur, merci, votre récit est passionnant et me conforte dans mes convictions, ce site est extraordinaire à cet effet, nous permettant de découvrir et de confronter nos expériences et méthodes.
      Concernant la notion de supériorité, elle est dans mon cas bien plus qu’un ressentit, mais est désirée, assumée, imposée et surtout totale. Je vous rejoins tout à fait sur le fait que ceci a été décidé d’un comme à accord en tout connaissance de cause.
      Anne Marie

  7. Bonsoir Fleur,
    J’ai une autre question : pour que votre soumis accepte depuis toutes ces années ces restrictions, ces exercices, que sais-je.. toutes ces choses… que lui avez vous fait ou imposé ? Avait-il droit à des jouissances , à du plaisir contrôlé, à des récompenses pour accepter tant de sacrifices ?
    Bien à vous,
    Mojo

    • Bonjour Mojo

      Oui il à droit à des récompenses, je ne vais pas les énumérer toutes ici se serait un peut long
      pour la » jouissance » ou plus précisément la vidange spermatique,
      je ne pratique pas de traite mais plutôt ce que j’appelle les branlettes dirigées.
      Ce qui lui plait c’est la frustration, et les séances ou je m’amuse avec son corps,
      mais ce qui l’aime par dessus tout c’est mener sa Maîtresse à l’orgasme.

      Fleur

      • Bonjour Fleur, si ce n’est pas trop indiscret quelles durées permettent une chasteté efficace et une frustration suffisante du soumis pour avoir des effets ?
        Elsa

        • Bonjour Elsa
          Il n’y à pas de durée bien défini cela dépends de chaque homme et aussi d’autres facteurs comme sa propre libido et aussi son age.
          Mais pour moi aujourd’hui, il faut que je compte un minimum de 10 jours, pour avoir des résultats, alors que lorsqu’il était plus jeune cinq étaient suffisant, donc il faut adapter.

  8. Bonsoir Anne-Marie,
    Très beau récit effectivement !
    J’aime beaucoup la punition qui consiste à lui faire copier 100 ou 200 fois la phrase qui fâche, un bon soumis ou esclave ne doit pas froisser sa Maitresse ou sa Reine….
    Mojo

    • Bonsoir Mojo,

      Et oui vous avez tout compris, aucune permissivité couplé à un choix « léché » de la punition la plus « pénible » possible et à terme le « froissage » se lisse tout seul.

      Anne Marie

  9. Bonjour et merci pour ce récit très clair.

    Je pense être pour l’instant le seul homme à commenter ici, mais ayant découvert ce blog en recherchant des informations sur la chasteté, je souhaitais donner un avis masculin.

    Tout d’abord et pour qu’il n’y ait pas de sous-entendus sur ma prise de position, je précise que je considère la chasteté imposée et contrôlée par une femme à son compagnon, est plus que souvent une nécessité voir même une obligation. Si on agit dans le domaine de la soumission, c’est une évidence pour un contrôle total. Mais dans la vie de tous les jours, l’accessoire de chasteté peut aussi devenir un obstacle à la tentation d’aller batifoler et peut donc rassurer Madame.
    J’ai entendu dire que si la chasteté était rendu obligatoire pour tous les hommes, on diminuerait de plus de 50% les tentatives de viol.

    La chasteté masculine peut être dure à subir et très frustrante. Le soumis devra faire face à des excitations quelques fois non contrôlées, mais surtout, sans la récompense finale. C’est une privation assez cruelle. Il ne faut pas pour autant, baisser les bras trop vite. Il faut user d’une petite part de sadisme pour que Madame puisse tenir bon et parfaire l’éducation sexuelle de son compagnon soumis. Mais il faut aussi savoir faire corps et apporter un soutien moral.

    Quand la chasteté est bien ancrée dans les coutumes du couple, il n’en reste pas moins un sentiment global de honte du soumis qui remonte de temps en temps, en pensant qu’il a sa dignité et sa fierté d’homme bafouer d’avoir sa sexualité contrôlée par sa femme.

    Les punitions, évoquées dans ce récit, sont aussi nécessaires et sont une continuité à l’éducation, malgré la sévérité. Mais le soumis ne doit surtout pas les aimer, mais les craindre. La femme dominatrice ne doit pas faire trop de sentiments et se montrer stricte, sinon, ça reste dans le domaine du jeu sans intérêt.

    Pour conclure, je dirais que la soumission bien organisé dans un couple ne compromet pas l’amour, la tendresse, la complicité et les bonnes intentions, bien au contraire !

    Emma,
    un homme soumis.

    • Bonsoir Emma,

      Libre à vous de vous lancer dans un plaidoyer de la chasteté imposée « dans un couple », ce site ne m’a jamais semblé sectaire et offre une tribune à tous. La cage de chasteté pour rassurer madame et juguler les tentatives d’infidélité de monsieur? Pourquoi pas. Cependant ne mélangez pas tout.

       » J’ai entendu dire que si la chasteté était rendue obligatoire pour tous les hommes, on diminuerait de plus de 50% les tentatives de viol.  »

      Le viol est une chose abjecte et son combat un sujet sérieux. Ne vous en servez pas pour justifier une idée aussi inepte que saugrenue : )

      Voir ce genre de « perle » fleurir sur ce site aurait tendance à m’inquiéter.

      Mais j’ai entendu dire que si l’on rendait obligatoire la lobotomie pour toutes les personnes qui parlent trop vite, on lirait moins d’âneries sur le net : )

      Bien à vous, Loh.

  10. Emma, je suis aussi un homme…tres attentif à ce que je lis ici 🙂

    • Désolé Xuan, pour cette méprise.
      Je profite pour dire aux femmes que la réelle soumission d’un homme envers sa compagne n’est pas toujours facile à vivre tous les jours et surtout sur du long terme.
      Mais que ce soit pratiqué dans le milieu SM ou dans un contexte purement disciplinaire du couple, ces pratiques bien contrôlées et respectées ne sont que bénéfiques même si l’homme doit ravaler sa fierté.
      Ceci dit, c’est vrai aussi dans l’autre sens !
      Sans rentrer dans le rôle du macho, certains hommes doivent recourir aussi à la domination pour réguler les dérives des femmes ou les manquements.

      Petit aveu pour les femmes :
      Je suis un homme soumis, je sais que j’en ai besoin. Mais j’ai honte d’aborder le sujet dans mon entourage ou en public. Mon égo en prend un coup mais ça renforce mon admiration et mon respect envers les personnes dominantes. Un soumis n’est pas un faible, mais un serviteur, un compagnon, un amoureux, un homme heureux et épanoui.

      • Bonjour Emma,

        Moi c’est chriss le mari de Natkat comme vous avez pu le lire dans notre histoire ma femme ne me domine pas mais me laisse vivre ma soumission auprès d’autres Maitresses.
        C’est effectivement le cas pour moi je me suis jamais senti faible mais très amoureux de mon épouse et son serviteur ,j’ai mon rôle de protecteur et sachez que je suis un tigre épanouis et heureux ,quelques personnes de notre entourage et mon frére connaissent notre vie et personnes ne c’est permis de nous critiquez,tous le monde à ces petits secrets mais moi je suis fiére de ma condition de soumis assumé, comme vous j’en ai besoin pour être heureux.
        Chriss

  11. Bonjour à toutes et à tous,

    je me permet de porter ce message qui je m’en excuse est un peu long, mais il l’est volontairement car afin de vous exprimer notre problématique, je me dois d’être le plus précis possible.
    Je suis âgé de 34ans, je suis le soumis d’une femme d’une femme d’une dizaine d’années mon ainée et nous sommes confrontés à de très sérieuses difficultés dont je suis pour partie principale responsable et sur lesquelles nous souhaiterions avoir vos avis respectifs, sans détour et peut-être vos suggestions voir solutions.
    En avant propos je me dois de vous dépeindre notre cadre de vie, car il est décalé par rapport notamment à tout ceux dépeint sur ce site et je pense essentiel dans la compréhension de nos difficultés d’aujourd’hui.
    Nous nous sommes rencontrés il y a 3ans, tous les deux mariés, elle une vie de famille et professionnelle accomplit, prenante, moi un mariage sur le déclin, mais tous les deux ans en couple avec une vie maritale.
    Nous sommes très rapidement tombés amoureux, et avons développé une magnifique histoire d’amour, passionnée et passionnante du fait de l’interdit et de la difficulté de la relation.
    Grâce à elle j’ai découvert la signification du mot aimé, je suis convaincu que c’est la femme de ma vie, je lui voue un Amour sans limite, j’ai découvert aussi le vrai plaisir sexuel, et la vrai vie de couple même si le cadre qui nous était autorisé nous laissait que peu de liberté de vie à 2.
    Malgré ma volonté, nous n’avons pu concrétiser notre vie commune, par choix de son coté dû essentiellement à notre écart d’âge et à sa vie de professionnelle et familiale, je ne peux développer plus.
    Il a fallu accepter et digérer ce choix et à partir de là, le temps passant le peu qui nous été accordé par des choix de vie de son coté s’est encore réduit, et les problèmes sont apparus, provoquant en moi un vrai mal être, une souffrance de son absence, engendrant des crises à répétitions, dû à une frustration et une jalousie de son couple et du peu qui m’était accordé.
    Courant 2014, les crises étaient de plus en plus aiguës, se traduisant par des méchancetés verbales, insultes, cries, limites violence physique par moment, mais nous étions incapable de nous séparer.
    Je souffrais d’un réel manque de présence de sa part et surtout d’un manque de contrôle, d’une main mise sur moi, que j’aurai connu automatiquement si j’avais pu vivre avec elle, tout simplement je souffrais de ne pas être assez à elle.
    Elle de son côté étant moteur de ce cadre de vie, elle jonglait entre ses différentes casquettes et selon moi cela lui convenait bien, selon elle s’était une obligation pesante…
    Elle a toujours porté la culotte dans notre couple, elle a toujours été à sa façon dominatrice, elle a toujours tenue notre histoire à bout de bras, nous nous voyons quand elle le peut ou l’a décidé, et çà a toujours été comme elle le voulait ou pouvait à tout niveau dont sexuel, mais nous n’avions pas de rapport dit sm.

    A l’été 2014, doucement par le biais de quelques allusions à ce sujet nous avons lentement glissé vers une sexualité vraiment basé sur la domination, jeu sm, un vrai rapport dominant dominé, verbale, insulte, humiliation, et nous avons aimé et moi j’y ai tout de suite vu ma place, j’ai trouvé ma voie quasi instantanément et j’ai compris que je pourrai enfin ainsi me sentir totalement à elle.
    Donc depuis nous avons essayé d’évoluer sur la base de ce type de rapport, elle ayant toute puissance et moi une totale transparence et une totale obéissance. Non sans mal, car je me suis attelé à essayer de lui faire passer des messages par le biais de multiples recherches sur internet, et malheureusement je n’ai pas découvert à ce moment là votre site, et j’ai essayé consciemment ou inconsciemment de l’amener à me dominer selon ma volonté.
    Grossière erreur car elle a au départ assimilé domination à la perversité, ne devant se limiter qu’à l’aspect sexuel de nos rapports. Et je n’ai jamais réussis à lui transmettre le message figurant au sein de votre site, à savoir que domination dans un couple peut-être synonyme d’amour décuplé, de complicité inégalable, de partage infini.
    En parallèle de mon côté, je me suis séparé et je vis donc seul en phase de divorce, donc j’étais et je suis totalement à elle.
    Nous avons introduit la cage de chasteté non sans mal, proposée de mon fait, au départ ce fût un non catégorique, puis l’idée à fait son chemin et depuis quelques mois maintenant je la porte constamment.
    Malgré ses réticences nous avons progressé dans nos pratiques et agrémenté les règles régissant notre vie, surtout la mienne, plus aucune décision ne m’incombe de toute nature que se soit, tout doit passer par elle, elle me contrôle totalement, à tout niveau, des caméras ont même été installé chez moi et dans mon bureau pour un flicage à tout instant,…
    Mais tout ceci restait précaire avec toujours ces crises à répétitions, remettant à chaque fois tout en cause.

    Et dans notre processus d’évolution, il y a eu la découverte de votre site il y a quelques semaines, qui de son coté a fait tomber toutes les idées préconçues au sujet de la domination et de mon coté m’a d’abord rassuré sur la possibilité de vivre pleinement cette vie dans un Amour total et dans un second temps à malheureusement accru ma frustration car la vie que pour la plupart vous possédez est la vie à laquelle j’aspire. Étant très voir trop cérébrale je parle du fond et non de la forme, j’envie et je me rêve de cette vie là.

    Nous avons donc main dans la main acté que nous souhaitions vivre certes dans notre cadre de vie à part à nous de cette manière là, afin de connaitre la quintessence du rapport de couple, moi totalement transit d’amour, offert, soumis, à elle, étant sa propriété totale, ne vivant que par et pour elle, et elle jouissant de tous les avantages d’une position de reine et m’éduquant à devenir un esclave accomplit.
    Mais malgré cette volonté affichée, les mêmes problèmes suscitent toujours et après cette longue mais nécessaire explication, c’est l’objet de ce message.
    Je fais ici mon mea culpa et ma totale confession sur mes fautes.

    Je pense avoir mal expliqué ce que pouvait être ce type de rapport, même si indirectement elle est à la genèse de l’introduction de la domination entre nous, c’est moi derrière qui a été fasciné par cela.
    Je pense avoir été et être encore par moment ce que vous qualifiez de souminateur, en essayant de lui imposé ma vision de la domination, engendrant peut être un blocage en elle sur certains point, je ne sais pas.
    Mais surtout mes plus grosses fautes aujourd’hui sont par moment mon irrespect total, se traduisant par des mots durs, insultants, piquants, blessant, sur elle, sur sa vie, son travail, même sa famille, une forme de violence aussi, lorsque je n’arrive plus à contenir ma frustration et dernièrement elle est née de l’attente que je ne peux vivre tel que vous le décrivez dans vos articles.

    J’ai fais amende honorable sur mon erreur de vouloir lui imposer une méthode de domination, je me plie désormais à ses exigences, la seule chose qui aujourd’hui me pose problème et que je suis convaincu que compte tenue de notre passé, des crises habituelles surtout, une intransigeance totale doit l’animer afin de juguler toute tentative de nouvelle crise mais nous ne sommes pas d’accord, elle n’en voit pas l’utilité et ne veux pas se priver de débat entre nous. Le souci est que pour l’heure quand la machine se met en route je deviens incontrôlable. Pourtant j’ai la totale volonté d’y arriver, et de me soumettre, la preuve en est par l’écriture de cet article et votre sollicitation.
    Je désire plus que tout aujourd’hui briser ce caractère qui est le mien, enfin cette noirceur dans ce caractère qui est le mien, afin de ne plus jamais à avoir à faire ce genre de dérapage, mais malgré toute la meilleure volonté du monde je n y parviens pas.

    Voila donc plusieurs questions non exhaustives:

    – notre cadre de vie rend il impossible ce type de vie, par la frustration qu’il impose et le peu de temps dont nous disposons
    – le salut passe t’il comme le pense par une vrai intransigeance totale
    – comment puis-je passer outre cette colère qui monte en moi
    – j’ai rédigé un commentaire il y a peu indiquant que peut être une vrai correction servirait de garde fou en vu de future crise
    – comment puis-je me prémunir de nouvelle crise et me soumettre encore plus et surtout totalement sans avoir recours à elle
    – comment peut elle au mieux prévenir ces moments invivables au pire les stopper
    ….

    Voila, désolé pour la longueur du propos, mais je me devais d’être complet, tout ceci est très sérieux et nous comptons véritablement sur vos avis sur tout ceci et mon comportement et vos conseils. Ce propos a été validé par ma Maitresse, elle participera certainement aux échanges qui j’espère en découleront.
    Rien n’est fantasmé, tout ceci est réel, nous sommes bien un couple, comme l’attestera notre participation à votre concours photo, photo qui aurait du être prise ce matin mais qui n’a pu l’être car nous avons de nouveau vécu une de nos plus fortes crises dans laquelle j’ai tenu des propos particulièrement horribles, d’où ce message à cette heure.

    Merci par avance de l’attention porté à ce message.
    Cordialement

    • Bonjour Charles,

      J’ai une idée qui pourrais vous interressez,
      pour commencer écrivez chaqun se que vous recentez l’un pour l’autre vos désires et envie en laissant de côtè vos vies familiale .
      Vous comme esclave avalez votre égoisme
      penssez comme un soumis qui n’a aucun droit vous devez écrire une vrai lettre de dévotion et laissez l’amour de côtèécrivez lui une lettre d’excuse et donné la lui a genou en prometent de ne pas recommencer jurez le.
      Elle doit écrire se quelle attend de vous comme esclave avec franchise et autorité ensuite de ça vous faite une sorte de contrat sur la base de vos écrits ,obligation et régle de vie , engagez vous et respecter le contract ensuite rajouter petit a petit d’autre chose .
      Trouvez aussi un nom d’esclave et un nom de Maitresse pour ne pas m’élanger vos vies privée et cette vie paraléle ,faite aussi le bilan chaque mois du bon et du moins bon de l’évolution et des choses à améliorer .
      N’oublier pas une chose Charles si vous continuez vos crises elle vous quitera et vous aurez tous perdu ,elle devrait vous menacez de le faire, vous foutre la trouille et je suis sur que vous changerez de comportement .
      Si vous êtes son esclave vous n’avez aucun droit le seul et de vous taire et de lui obéir même si cela vous dérange penssez comme un esclave et pas comme un homme.
      Chriss

    • Salut,

      Je n ai pas le savoir de ces Dames n’etant qu’un faible soumis mais je ne me permettrais en aucune facon de tels ecarts. Elles ont raison toutes deux, tu n’es pas pret et tu n’as aucune autre question a te poser qu obeir, nos Dames ont la toute puissance, tu n es rien face a ses decisions, tu devrais t estimer heureux qu elle ne t ai pas congedier alors si c est ce que tu veux etre dans ta vie fais en sorte de l etre et arrete de te plaindre, beaucoup de soumis recherche desesperement leur deesse alors venere la

  12. Bonjour Charles

    Difficile de vous aidé à partir d’un simple texte,
    a vous lire il me semble que vous n’êtes pas prêt à une véritable soumission
    même si vous la souhaité, car sinon pourquoi employer des mots durs envers cette Dame
    qui plus est sur un ton qui ne l’est pas moins.

    Si vous avez des désaccords commencer à mon avis par les mettre à plat
    créer vos bases, une foi que celle ci serons solides,
    vous pourrez tenter une approche D/s de votre relation
    ne chercher pas à brûler les étapes sinon vous aller droit au mur.

    Etes vous réellement prêt à mettre votre ego et votre phallocratie dans votre proche ?
    Peut être êtes vous encore trop jeune pour renoncer à une sexualité active ?
    Peut être que la frustration sexuelle n’est pas encore envisageable ?

    Bref je ne fait que vous poser des questions pour mieux appréhender vos problèmes,
    je ne peut bien sur pas les résoudre.

    Cordialement

    Fleur

    • Madame Fleur bonjour, merci d’avoir pris le soin de lire et de nous répondre.

      En réponse à vos interrogations, je ne crois pas que ma frustration sexuelle liée à mon âge soit le problème. En effet, pour l’instant le port de la cage de chasteté est très limité dans le temps, même si je la porte non stop, je jouis au moins une fois par semaine, la plus longue période d’abstinence a été de 12jours. Et bien avant tout cela j’étais chaste dans notre relation n’ayant aucun autre rapport avec quiconque, j’ai simplement perdu la possibilité de la masturbation, car je me réservais entièrement à elle malgré ma liberté. Ensuite, suis je prêt? Effectivement je ne sais pas. Ma volonté est intangible donc je pense que oui, mon vrai problème à mon sens est effectivement mon incapacité à me défaire des habitudes de vie qui prévalaient jusqu’à maintenant, et à ne pas prendre réellement conscience de ce qui m’est aujourd’hui autorisé.

      Pour illustrer ceci ma Maitresse me demande de vous expliquer brièvement ce qui s’est passé hier

      C’est un nouveau weekend ou nous sommes séparés car son mari est présent. Elle m’avait autorisé a diner avec un ami de passage et en fin d’après lorsqu’elle m’a annoncé qu’elle allait au cinéma puis au restaurant avec son mari, j’ai craqué par jalousie
      Elle m a laisse deux minutes pour m excuser mais j’ai persisté
      J’ai dérapé et en réponse elle m a privé de ma soirée à la dernière minute. Je n’explique pas mon comportement j’ai obéis, j ai annule ma soirée en trouvant une excuse mais en même temps j’étais tellement en colère après elle que je lui envoyé plus de 250sms méchants, violents, insultants,blessants.

      • Et bien je ne sais pas ce qu’elle va pouvoir faire de toi

        Si tu ne réussis pas à te mettre dans la tête que tu n’es rien face à ses décisions, que comme le dis Chris, ton seul devoir est de te plier à ses exigences alors tu ne peux prétendre à cette place devant elle.

        Tu n’as en aucun cas à être jaloux et surtout pas de son mari!!! Par définition il a à la base plus de valeur que toi dans sa vie, alors intégres le,et respectes le, il a une place certes que tu envies mais elle n’est pas pour toi. Toi tu es son serviteur, tu n’es là que parce qu’elle le tolére, lui sa place est éminemment supérieure à la tienne dans sa vie, alors même si tu ne le sers pas c’est le mari de ta Maitresse donc indirectement ton Maitre à qui tu dois respect et me même si tu le jalouses tu ne dois pas l’exprimer. J’espère d’ailleurs qu’elle t’impose ce respect et elle devrait même te mettre à l’épreuve de cette jalousie vis à vis de lui jusqu’à parvenir à te la faire ravaler.

        250sms? C’est maladif à ce niveau! Je les convertirais en 250 coups de cravache, tu réfléchiras comme ça un peu avant d’avoir l’envie de reprendre ton téléphone la fois suivante.

        Es tu au moins conscient de ton comportement? Je n’en ai pas l’impression à travers ton écrit. Un tel comportement mérites le châtiment ultime, elle devrait effectivement te congédier sur le champ, tu es inexcusable.

        Et si par le plus grand des miracles, elle a le courage et la bonté de bien vouloir te garder, je rajouterai même la patience, alors j’espère que tu vas en baver. Dans ton cas je ne vois qu’un régime disciplinaire carcérale voir militaire à t’appliquer afin te casser.

        Une peine jusqu’à nouvel ordre de privation de tout confort, remplacé par la réalisation uniquement de corvée devrait avoir l’effet recherché. Plus aucun plaisir, ni confort, télévision, radio, ordinateur, jeu supprimé, pour t’apprendre l’ennuie, la patience, l’attente, et meubler ce temps en t’obligeant à n’effectuer que des corvées longues, dures et fastidieuses afin que tu ne cesses de te rappeler tes fautes pour te les faire regretter. Lit et fauteuil interdit, douche froide, régime littéralement au pain sec et à l’eau, voir nourriture pour chien, avec rationnement pour t’apprendre la faim et la soif, tout comme le sommeil sans confort et restreint, t’obliger à aller faire tes besoins dehors si tu le peux sans papier, te priver comme elle l’a fais de tes amis, et activités, etc…

        Dans ce cas, il me semble que tu aurais peut-être un espoir de devenir un agneau docile et si ce n’est pas le cas alors elle n’aura d’autre choix que te renvoyer car tu ne lui seras vraiment d’aucune utilité.

        Il serait vraiment bon de connaitre le point de vu de cette Dame si elle existe véritablement, il est en effet possible qu’elle ai deja essayé tout ceci, et que tu ne nous donnes pas tous les élements.

        • Je partage tout à fait ton point de vue Anne Marie, pour moi ce monsieur n’est absolument pas prêt pour être soumis.
          Si une Dame mariée tolère un soumis ce dernier n’a aucune exigence à avoir.
          Sinon on parle plus de soumis mais de rival .
          Mon soumis n’a aucun jugement à faire sur mes possibles rencontres,
          en se soumettant il à intégrer cette éventualité et la jalousie ne fait plus partie de son statut, s’il en éprouve il n’a rien à exiger.

          Fleur

          • Je suis également choquée par cette attitude. J’ai failli rejeter le commentaire. 250 SMS injurieux dans une soirée cela relève du harcèlement et du droit commun. On est pas là dans un dispositif consenti.
            Ce monsieur n’a rien à faire dans notre domaine.

          • Bonjour à Toutes,

            L’expression de la jalousie n’est effectivement pas du ressort du soumis, mais il faut garder tout de même à l’esprit qu’elle est interdépendante de l’amour de l’homme qui doit se cacher dans l’ombre du soumis.
            J’ai moi même la nécessité absolue de voir dans les yeux de mon esclave toute la jalousie qu’il peut éprouver envers sa Maitresse, c’est un plaisir immense de se sentir aimer à ce point et ce plaisir est décupler par son incapacité à pouvoir l’exprimer. Quelle puissance… il en meurt d’envie, elle transpire mais pas un mot ne sort sous peine de me décevoir et d’en subir les conséquences…

            Petit homme je pense que dans ton cas, ta Supérieure devrait se servir de l’expression de cette jalousie mais contre ton profit.
            Il ne m’etonnerait pas que consciemment ou inconsciemment tu recherches à les éloigner. Je ferai pour ma part l’inverse, te mettant devant le fait de tes égarements, que se soit vrai ou faux je te dirai que nous avons passé plus de temps ensemble qu’à l’accoutumée, que nos rapports sexuels ont été plus intenses, plus fréquents grâce à toi et à tes manquements et pour de dissuader d’y revenir je pense même sue je te dirai que certainement tu n’es pas jaloux de nous mais que tu dois avoir une envie caché de lui, que tu refoules ta frustration et tes désirs à son égard par cette colére que tu penses être de la jalousie, alors en tant que Maitresse bienvaillante je te ferai soulager ta conscience, en par exemple t’apportant ses chaussures à nettoyer, ou en dans un excés de bonté un de ses slips odorants que je t’obligerait à respirer et à nettoyer de ta langue, ou à méditer quelques heures avec sur le visage…peut-être même si tout ceci ne suffit pas à te faire taire définitivement lors d’un rapport je récolterai sa semence pour te la donner à avaler… Tout ceci en vu de te châtier de tes fautes tout en t’en dissuadant à jamais.
            L’aspect fantastique de notre domaine de vie est que tout nous est permis sans limite.
            Il existe toujours dont des solutions et remédes mais encore faut’il que la volonté persiste et sur la voie ou tu chemines malheureusement pour toi et certainement fort heureusement pour elle tu risques fort de finir seul…
            Tu dois de toute façon quelques que soit sa décision agir sur toi même et prenant la mesure de ce que tu es aujourd’hui.

            Anne Marie

          • Pour information Mesdames, du fait de propos insultants et d’une attitude arrogante, j’ai du bloquer le dernier commentaire de Charles et un échange de mails.
            Ce nonobstant, il vient de s’en excuser. Et indique que lui et sa Maîtresse voudraient y arriver. Je suis donc tentée de lui laisser une chance, quitte à ce que nous fassions ce travail dans un article dédié (pour ne pas polluer l’article de Fleur), et à condition bien sur que sa Maitresse participe.
            Qu’en pensez vous chères collègues ?

          • Bonsoir, echec et mat nous concernant, le couperet est tombe, vous aviez tous raisons je ne suis pas pret et suis pas fais pour ce monde.
            Desole d’avoir perturbe la vie de votre communaute et merci d’avoir tout de meme pris le temps de vous y etre interesse.
            Bonne continuation dans cette vie qui doit etre magnifique a vivre lorsque l on en a la capacite.

          • Bonjour à Toutes,

            il était probable que cela finisse comme cela jeune homme, mais Paris ne s’est pas faite en un jour, dans l’hypothèse ou tu aurais le droit à une nouvelle chance, je serai tout à fait enclin à vous apporter une aide dans la mesure de mes capacités en échangeant avec ta Maitresse si elle le souhaite et même pourquoi pas si elle le souhaite aussi directement avec toi, peut-être te faut-il un échange direct avec une personne extérieure pour que tu prennes la réelle mesure de ce que doit être ton comportement

            Anne Marie

      • Je ne c’est pas a quoi tu joues si c’est un fantasme que de recevoir nos avis et les idées de punitions que Maitresse Anne Marie donne ,pour ma part je suis très exité des réponses donnée se qui ne m ‘étonnerais pas se que tu cherches ?
        Comme je l’ai déjà dis tu ne pensse pas comme un esclave mais en homme libre si tu veux être libre ne te soumet un vrai esclave ne parle pas de ça Maitresse comme ça ,pas pour moi en tant que soumis c’est la plus belle des choses de servire une Maitresse comment peu tu faire cela alors que tant de soumis recherche a appartenir a une Maitresse.
        Je suis trés triste pour les autres, avant mon mariage j’aurais vendu mon âme au diable pour trouver une Maitresse et toi tu fais ça ?
        J’ai moi même connu une mauvaise expérience un peu comme la tienne nous avons eu une Maitresse qui c’est immissé dans notre vie privée de quel droit? moi même j’ai voulu en échange connaître certaine chose de ça vie et j’ai été traité de salaut que je faisais souffrir mon épouse alors pourquoi a telle accepter d’être ma Maitresse pour ensuite me le reprocher,j’ai commis aussi des erreurs de jugement je le reconnais après cette mauvaise expérience j’ai compris la leçon.
        Nos vie respective ne regarde personne ma Maitresse actuel et super et nous partageons aussi nos vie privées et parlons de tous mais jamais je pourrais lui dicter quoi que se sois dans ça vie je perdrais toute crédibilité a être sont esclave et je serais prêt a subir 250 coups de cravache pour sont plaisir j’aime ma Maitresse parce qu’elle me donne se que je recherche .
        Chriss

  13. Soumis charles, bonjour,

    Je trouve déjà cette démarche assez courageuse de ta part et si moi aussi à la lecture de ce texte je me questionne sur ta volonté de te soumettre réellement, cette volonté affichée d’y parvenir à mon sens montre clairement que tu le désires sincérement.
    Le jeune âge comme l’a souligné Fleur ne doit pas aider c’est certains, car il faudra plus qu’à la norme parvenir à canaliser des pulsions sexuelles accrues, mais quel challenge intéressant et surtout si vous y parvenez l’impact de la frustration sexuelle devrait un levier hors norme dans ton cas pour te dresser comme bon lui semble.

    Il me semble que vos soucis sont doubles.

    Premierement, tu dois prendre conscience pleinement de votre nouvelle relation, bien sur votre passé et votre amour existeront toujours mais les règles qui ont prévalus jusqu’alors n’existent plus.
    Tu peux être jaloux, frustré, en colére parfois de ce cadre de vie comme tu le nommes, de son mariage, de ses choix, de sa vie de maniére générale, mais tu n’as plus à l’exprimer!!!
    Il me semble que tu as choisi seul cette voie, tu te dois donc une cohérence entre ta volonté et tes actes.
    Elle ne semble pas t’y avoir contraint?

    Alors ta Maitresse décide de sa vie et tu dois l’accepter, tout comme son mariage, si elle décide de rester prêt de son mari, c’est sa décision, c’est donc la bonne décision, tu dois l’ accepter et la respecter, j’irai même encore plus loin, si un jour il lui prend le désir de te soumettre à son mari, tu devra aussi t’y contraindre.
    Comme je l’ai exposé dans mon commentaire que je t’invite à consulter, tu es certes son amant, peut-être son amour, mais désormais tu es avant tout autre chose son esclave, tu dois donc garder ceci à l’esprit à tout moment.

    Et elle doit elle aussi le garder à l’esprit, avant tout autre chose elle est désormais ta Maitresse, ta propriétaire, ton guide, ton juge, c’est ce qui va constituer le deuxiéme point.

    Il aurait été bon de pouvoir la lire, pour voir si tu dis vrai sur le cheminent de votre relation D/s, afin de savoir si elle ne lui a pas été imposé.
    Mais si c’est un choix de sa part, il est certains que je confirme que l’intransigeance totale est nécessaire, bien évidemment surout pour tout début de dressage afin d’obtenir un résultat concluant et qui plus est compte tenue de votre éloignement, de ton jeune âge, de ton caractére ou égo comme la relevé Fleur et de tes dérives à répétition.

    Concernant le garde fou de la correction, cela peut-être un levier effectivement dans ton cas, mais il n’est pas toujours simple pour toute de pouvoir corriger fortement son soumis, elle est seule juge de toute façon de savoir ce qui est bon pour vous. Tu as en tout cas de la chance de ne pas eu avoir à faire à moi, car dés le premier manque de respect ma cravache t’aurait fait réfléchir à deux fois avant d’oser recommencer.

    Souviens toi de ce que tu es désormais et déjà, vous devriez avoir beaucoup moins de problemes.
    Il n’y a pas d’animal qui ne peut s’apprivoiser, il faudra juste de la volonté et de la persévérance, en aurez vous suffisament, là est la question.

    Anne Marie

  14. Merci Mesdames Fleur et Anne Marie pour le récit de vos expériences bien vécues, cela change des récits irréels contés pour la branlette cérébrale (ou pas) masculine (dont j’en fais partie…)

    On a a un moment de notre vie (tardif pour beaucoup de nous) envie de partager avec notre moitié, de nous excuser de notre égoïsme d’adolescent. Je crois que l’on vous doit du respect en plus de l’amour, chose que l’on ne voit pas forcement auparavant. Sous prétexte que l’on vous aime on peut faire toutes les conneries possibles ( infidélités, etc…) et on est pardonné comme au confessionnal…Vers la cinquantaine (pour moi) on peut sacrifier notre plaisir au profit du vôtre …tant qu’il y a de l’amour… Ce n’est que justice. Mais je m’égare un peu !

    Mes respects Mesdames
    griffon88

  15. Ouille ouille ouille…

    A la demande de ma Maîtresse Marie je commence progressivement à porter une cage de temps en temps en journée ou soirée, afin de commencer à m’habituer progressivement.
    Mais comme je l’ai lu par ailleurs, le pire est quand même la nuit.

    Je sors d’une nuit entière sous cage, avec à plusieurs reprises des douleurs qui m’ont réveillé…
    Une question aux porteurs de cage 24/7 (mais existent t’ils vraiment…) : est ce que ces douleurs nocturnes passent au bout d’un certain temps ?

    Merci de vos réponses précieuses.

    • SOUMIS DE MAITRESSE IZABELLE
      Moi voila la huitième année que je suis presque encagé en permanence les deux première année on été pénible aujourd’hui il y a des moments pénible en fin de nuit (j’ai une libido importante )
      Ma MAITRESSE tiens que je reste très viril (elle adore voir un MALE avec des très grosse testicule et un pénis minimum 15 16 cm )c’est mon cas
      Elle fais tous pour y arriver lorsque je n’est pas ma CAGE( j’ai droit a l’extendeur a la pompe au parachute avec poids ) des que nous somme a la maison j’ai ordre d’ètre nue si je sort pour jardiner ou autre travaux je met un TILT écossais le slip ou strig est interdis je dois rester totalement dispos (souvent j’ai le parachute elle me contrôle régulièrement j’ai interdiction de me touché elle me sodomise a l’imprévu (un claquement de doits et je dois relever mon TILT et lui présenter mon ANUS
      lorsqu’elle ne souhaite pas de rapport elle me fais une traite (régulièrement si je ne suis pas punis )elle me vide la prostate presque tous les jours (elle me tiens viril )
      Elle fais parti d’un groupe de six MAITRESSE (nous subissons tous le même sort )elle organise beaucoup de rencontre (nous les soumis nous somme nue et la disposition de toute nos MAITRESSE )elle sons en tenue de DOMINATRICE (elle fons très sévère tous cuir)la crainte pour nous est de recevoir une correction sévère )elle on le fouet martinet cravache a porter de main
      Aujourd’hui je suis très heureux avec ma MAITRESSE j’accepte les recadrements très douloureux
      Soumis de MAITRESSE IZABELLE

  16. Ps : il s’agit d’une Holytrainer originale, donc de bonne qualité.

    • Je débute aussi avec la cage mais madame aime beaucoup sa donc sa va de plus en plus vite je l’ai quasiment en permanence. Pour la nuit les douleurs n’ont pas disparu mais sont plus faibles que les première nuits.
      Quand sa t’arrive lève toi marche va uriner pense à uriner avant de te coucher.
      Ensuite je pense que des conseiller plus aguerri que moi vont te répondre.
      Sinon un petit passage sous l’eau froide moi je mouille mon string a l’eau glacée sa marche aussi mais pas pour la nuit entière.

  17. Bonjour Madame,

    J’ai trouvé les photos de votre mari tellement explicites (belles?) que je les ai affichées sur mon frigo comme modèle.

    je me suis lancé comme défi d’être comme lui (enfin… la 2ième photo) car j’étais il y a quelques semaines comme la 1ère photo et cela a été un sacré déclic :

    Et çà marche !!

    Résultat, après quelques semaines et après avoir décidé de changer mon alimentation= j’ai maigi de 6 kgs et après m’être remis aux abdos, rollers … à 52 ans, je retrouve un ventre normal et compte aller vers le 6 pack …

    Je vous remercie énormément Madame et je vous prie de bien vouloir transmettre mes amitiés à votre mari qui est devenu pour moi, malgré lui, un modèle 😉

    Bien à Vous
    yves

    • Bonjour Yves

      Je viens vous répondre, un peut tardivement, je m’en excuse,
      Je voie que vous faite de gros efforts et je suis flatter que mon petit mari vous serve de modèle.
      J’espère bientôt découvrir ici les photos de votre métamorphose ?
      Juste une question: êtes vous soumis à une femme où faite vous tout cela de votre simple volonté ?
      Si c’est le cas bravo ! car pour mon soumis cela était impossible sans ma domination et le port prolongé de la CB.

      • Bonjour Madame,

        Je ne sais si cela sera possible de poster une photo ici …
        j’ai posté une annonce (adopte un soumis) et elle n’a hélàs pas été validée …. pourquoi? je ne sais pas mais je me soumets …
        Oui Madame, je fais cela à ma propre initiative car… disons que je me prépare à être le plus possible à mon avantage afin de séduire une Dame qui voudra bien me prendre sous son gant de velours? de fer? Et puis j’aime les défis !

        Bien à Vous et à votre mari
        Yves

  18. Bonjour Mesdames

    Merci beaucoup pour vos récits .
    C’est très agréable de pouvoir partagé sur du réel .

    Je souhaiterai savoir si il existe sur JDM ,où si ce n’est pas le cas, s’il serai possible que les soumis plus aguerris , puisse donner des conseils « techniques » aux moins expérimentés.
    Comme l’épilation (car pour mon cas il y a du boulot)
    Comment assurer une parfaite hygiène avec la cage.
    Comment s’épiler avec sa cage (casse tête pour pas dire autre chose….)
    Eviter les douleurs par de bonnes postures
    Des truc et astuces ….
    La boite à outils pour soumis …… J’espère ne pas avoir trop dit de bêtises.

    Bonnes journée à toutes.

  19. Bonjour Madame Fleur
    Votre mari est un homme chanceux je suis de nature soumise de part mon éducation . Hélas Madame , ma femme depuis de nombreuse années ne partage pas mon point de vue . Je porte une cage bien ajustée mais elle ne veut pas gérer la clé . Je suis aussi épilé depuis de nombreuse années en salon toutes les cinq semaines . Votre méthode est vraiment intéressante pour nous faire progresser nous petits hommes !

  20. Bonjour mesdames.
    Je suis le soumis de ma compagne depuis 12 ans.Ce jeu de rôle vient plus de mon initiative que la sienne mais j adore tellement être sous son emprise. Mais je crois que pour continuer d avancer en ce sens et que cela lui plaise plus qu a moi elle voudrait l exhiber ou me soumettre lors de réunion ou soirée. Peut etre pourriez vous lui en suggérée si je vous transmet son mail.?

  21. Bonjour à Toutes et tous. Merci à Madame Fleur pour ce superbe article.

    Question technique, selon vous, faut-il s’inquiéter ou non du à un gonflement des bourses suite à un port de cage de chasteté. Mon problème s’est manifesté depuis que j’ai commencé le port et subit des excitations d’une Maitresse. Mes testicules ont gonflées et j’ai essayé d’enlever l’anneau mais impossible. J’ai passé sous l’eau froide mais pas grand chose de mieux. Je n’ai pas forcément de douleurs mais je sens bien que j’ai un gros paquet qui se balade… C’est excitant de savoir que l’on ne peut pas retirer l’anneau mais y-a t-il des risques pour la santé. merci à vous

  22. Julien

    Que veux dire gonflement ?
    S’il s’agit d’un anneau trop serré, qui bloque ou freine la circulation sanguine, bien sur que c’est dangereux.
    S’il s’agit de bourses plus compacte après une forte érection,
    c’est normale.
    En aucun cas la bourse doit rester de manière continue plus grosse et plus ferme que la normale.
    Pour faire simple: le matin un soumis à un gros paquet ferme,
    le soir plutôt un paquet souple et pendant.
    En aucun cas les couilles gonflent par manque d’éjaculation,
    c’est une idée de mec, une légende plutôt.

    • Merci pour votre réponse Maitresse Fleur,

      je viens de vérifier à l’instant, mes bourses sont moins compactes que ce matin elles sont moins gonflées. Mais comment dire, j’ai l’impression que la peau est plus épaisse, pas comme avant et je n’arrive toujours pas à enlever l’anneau c’est impossible. Je ne sais qu’en penser.

  23. Bonjour a tous, ma femme voudrait acheter une ceinture de chasteté sur mesure,et ma demander de me renseigner pour savoir laquelle serait la mieux, je suis circoncis, elle avait déjà acheter une cb 600 small mais malheureusement elle ne tiens pas car mon sexe doit être trop petit si vous avez des idées je suis preneur on a penser a la prison de Morgane mais avant de commander j’aimerais avoir votre avis merci a tous et bravo aux Maîtresses.

    • Marie Séverine

      Quels réglages avais tu adopté avec la CB6000 small ? Ca c’est justement l’interet d’une telle cage : trouver les bons réglages !

  24. bonjour et mes respects Maîtresse Séverine, on a essayer plusieurs réglages le problème est la longueur du tube mon sexe arrive a la moitie du tube, sauf quand elle vient de la mettre car il y a l’excitation mais après quelques minutes quand l’excitation est passer mon sexe devient plus petit, et la cage bouge et elle tombe car l’anneau des testicules sort tout seul donc ce matin ma femme ma dit renseigne toi sur les cages sur mesure laquelle sera la mieux et surtout pour l’hygienne.
    Que me conseillez vous comme cage en titane elle voudrait me la faire porter 4 ou 5 jours pour démarrer et ensuite elle ma dit je te la mettrai le temps que je n’ai pas envie de ton sexe et quand j’aurais envie je te l’enlèverai, ça fait au moins 2 ou 3 ans que j’attendais je suis heureux quelle commence a me dominer.
    que me conseiller vous pour que son cote domina se développe rapidement merci.
    excellente journée Maîtresse Séverine.

  25. Bonjour,
    Je suis soumis même si ma femme n’est pas Dominatrice, mais elle a accepté que je porte une cage. Après être passé par tous les modèles dont vous parlez dans ce post, clairement, il n’y a que les cages métalliques commandées sur mesure que vous pouvez porter aussi longtemps….J’ai une Prison de Morgane depuis 3 ans et parfaitement adaptée même à un petit sexe (je connais), il faut prendre les bonnes mesures (voir sur le site) et réduire même ces mesures à la taille inférieure…

  26. Oui ! Sinon on se fait avoir !
    Peut-être suis-je nul mais deux commandes ont résulté sur un anneau toujours trop grand …
    Pourtant j’avais cru faire attention, m’étais évertué à respecter les consignes !
    J’ai lu ensuite que les mesures françaises devaient être converties en anglaises : Est-ce la réalité ? !
    Pourtant, au fil des lectures, peu de gens se plaignent … Je suis donc fautif !
    Comme, en plus, c’est loin d’être donné, je me suis rabattu sur la 6000 small qui, elle, tient en place, donne satisfaction.
    Une première, beaucoup plus vieille avait fini par se casser, se fendre au niveau des raccords ou nervures

  27. Bonjour à tous,

    C’est mon premier commentaire sur le site car les choses commence à se préciser entre ma copine et moi.

    Je suis chaste depuis « seulement » 4 jours.

    Avec Madame nous avons essayé ce weekend une CB6000 mais malheureusement elle est trop petite.
    J’ai utilisé la technique du collant avec la plus longue entretoise et le plus grand anneau.
    Résultat des courses le prepus depasse par la fente, mes boules ne pendent pas mais sont plaquées contre le tube, en sus un petit oedème sur ma verge.

    Du coup je suis sans cage et c’est compliqué…

    Il n’y a pas de punition envisagée à ma connaissance si je craque (nous sommes novices). Cependant vendredi si elle est satisfaite de mon comportement et de l’exécution des taches c’est possible que je jouisse.

    Une cage adaptée me permettrait d’être moins stressé.

    Connaissez-Vous des techniques pour améliorer ceci ou des cages à conseiller?

    Merci d’avance pour vos réponses.

  28. Bonjour Fleur,
    J’ai une petite question technique. Vous aviez modifier une cage de chasteté de type Curve en la raccourcissant et en le peignant.
    Ce projet m’intéresse genre je trouve les cages non métalliques trop longue moi. ( même la 6000s). J’ai vu led photos de votre modification.
    Quel est la nouvelle longueur de l’étui après raccourcissent ?
    Avez vous eu des problèmes de solidité et quel côle utiliser?
    La peinture a t’elle tenu ?
    Cordialement

  29. Bonjour,
    Je m’appelle Essie, je suis en couple avec mon mari depuis 3 ans. Nous sommes très heureux et très amoureux. Il y a un an et demi, mon mari m’a demander de le dominer, que je devienne sa maitresse. Que je dirige sa vie, lui qui a l’habitude de commander dans sa vie pro. Étant très porté sur le sexe (et moi aussi), il a d’abord pensé que ma domination allait se manifester sur ce plan-là. D’ailleurs, je le sodomisais depuis plusieurs mois déjà. Cependant, la domination uniquement sexuelle ne me satisfaisait pas, je voulais le dominer sur tous les autres plans : psychologique, financier, administratif…. Il a accepté. J’ai commencé à exiger certaines choses, mais je me suis heurtée à un problème majeur : pour des raisons professionnelles, nous ne vivons pas (encore) ensemble : j’ai donc décidé de lui imposer des règles bien précises à respecter (comme demander mon autorisation pour jouir quand il se caresse). Cependant la distance ne m’aide pas à le faire obéir totalement car il « oublie » parfois de me demander…. Dominer de loin est très exigeant je trouve, et cette situation va durer encore quelques mois. Je me demande donc si je ne dois pas passer à la vitesse supérieure pour qu’il prenne la pleine mesure de ma domination et respecte mes ordres à la lettre. Je pense notamment à le mettre en cage d’une part, et à être plus dure que je ne le suis quand je le punis (les quelques coups de cravache que je lui donne le font plus bander qu’autre chose…).
    Qu’en pensez vous ? Pourriez-vous me donner quelques conseils ?
    Je dois ajouter que ce rôle de maîtresse me comble énormément et m’apporte beaucoup de plaisir, bien que je n’en sois qu’au tout début….
    Je vous remercie.

  30. Bonjour Essie,
    Moi même je suis soumis à distance. Le soumis peut effectivement tricher. ça dépend de son caractère. Mais il y a aussi la possibilité de le contrôler par la vidéo. Vous pouvez demander qu’il branche Skype. Il y a aussi des logiciels vidéo qui fonctionnent en permanence avec un vieux smartphone ou Ipad ou ordinateur. Il est aussi possible d’acheter des camera IP.
    Logiciel possible : Athomevideodtreaer pour lui et Athomecamera pour vous.
    Vous pouvez demander des compte-rendus détaillés que vous pourrez vérifier avec ce que vous avez vu sur la vidéo. Le soumis ne sait pas si sa maîtresse regarde ou non. Par défaut il est donc obligé de faire comme si elle le regardait en permanence. Vous pouvez exiger qu’il soit toujours dans le champ de la caméra.
    En cas de faute, les punitions se feront évidemment sous le regard de la camera.
    Je vous souhaite une bonne progression dans le resserrement spiralé de votre domination si cher à notre égérie à tous (je veux bien entendu parler de Marie Séverine).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *