Léchage de bottes : un peu de raffinement !

Cela fait bientôt 2 semaines que j’ai offert à mon mari cette séance de domination par le léchage de mes bottes d’une façon plus raffinée que d’habitude, et je vous avais promis de vous en faire part, car c’est tout à fait utilisable, même pour les dominatrices en herbe !

Mon mari doit régulièrement me lécher les bottes, cela va sans dire. Tous les jours, à certains moments ritualisés, ou quand je demande. Et la règle de base : il continue tant que je ne lui dis pas d’arrêter.
Quand je lui demande, pour bien faire peser ma domination, je montre les bottes, bras tendu, je claque des doigts, et je lui dis d’un ton sec : « Lèche mes bottes ! ». J’aime quand c’est simple et clair. Et il a intérêt a tout lâcher et s’y mettre tout de suite.

Il est important de le faire régulièrement, c’est quasiment une base de l’obéissance. Avec de l’expérience, on reconnaît le moment où ça lui convient, et les moments où ça l’agace, où il est pressé que ce soit terminé. Dans le dernier cas, il faut faire durer. Et le harceler pour qu’il s’applique. Il m’arrive de l’arreter, comme si c’était fini, et de lui demander s’il trouverait bien, ou normal, de continuer. Forcément il dit que oui. J’exige alors de lui qu’il me demande de l’autoriser à reprendre le léchage de mes bottes. Il doit dire la phrase en entier en me regardant dans les yeux. Il comprend alors qui commande, je vous garantis.

botte a lecherAlors voilà donc les boots que je me suis achetées. Je ne dirai pas où pour ne pas faire de la pub (en tous cas pas gratuite ^^). Mais je ne suis pas inquiète, vous en trouverez facilement de cette forme.

Ce dimanche, j’ai porté ces boots sans rien signaler, avec des collants. J’ai remarqué une petite chose, un détail, mais le diable est dans les détails : mon mari est sensible au fait de devoir lécher des bas ou des collants qui ont mon odeur de la journée. Alors pour lui « plaire », j’ai fait mûrir son petit domaine, comme on affine un bon fromage :)) J’ai passé la matinée à courir de magasin en magasin…

Après déjeuner, je me suis installée dans mon fauteuil de Reine, les pieds à plat au sol, et je lui ai fixé les règles : me lécher les bottes, en 3 temps :

1. pour chaque pied, passer la langue sur chaque lanière, pour la nettoyer, puis SOUS chaque lanière pour mon plaisir. Je ne sais pas pour vous, mais en ce qui me concerne, j’aime beaucoup. Je sens même sa langue à travers des bottes dont le cuir est assez fin, et j’aime beaucoup.
Là, c’est le summum ! Un vrai plaisir délicat et raffiné… Et qui dure !

2. Lécher les orteils. C’est plus classique, mais c’est précis. Il doit arriver, malgré les collants, à « isoler » un à un chaque orteil, et le suçoter avec amour …

3. Les talons et semelles. Un moment de soumission intense,  j’y reviendrai.

Le léchage des lanières a duré plus d’une heure. Et pour que ce soit bien cruel, j’ai fumé, lu, utilisé mon smartphone, etc … J’ai aussi pris des photos de lui en train d’officier. Je vous recommande ces prises de photos. Il ne sait pas ce que j’en fais, si je les envoie à des amies, ou pas, si je les garde pour les publier en punition, etc … il a horreur que je prenne des photos ou des vidéos, alors bien sur, je le fais régulièrement.

bottines-multi-lanieresJe voulais à la base attirer votre attention sur l’avantage de ces lanières : il arrive que l’on s’ennuie un peu dans ces phases de léchages de bottes, et ces lanières peuvent « rénover » ce supplice avec brio. Vous savez qu’ici, sur ce blog, on est pas dans le fantasme, mais dans la vie réelle, alors dans la vie réelle, on cherche des variations, des nouveautés. Eh bien franchement, cette idée des lanières est une bénédiction. Le soumis sait quoi faire, et ça prend du temps, et la dominatrice déguste un plaisir sans fin … C’est tout bon pour tout le monde.

Et la phase 3 ? Elle permet de reprendre l’autorité ! Je pose dans ce cas mes pieds sur une table basse, ou bien en posant une jambe sur l’autre, pour lui présenter une semelle, après l’autre. Cette fois, on est dans la finale, la récréation est terminée. S’il ne lèche pas mes talons et semelles avec soumission, application, langue bien sortie, le regard dans le mien, il sait qu’il risque de devoir tout recommencer. Et après quasiment 2h de servitude un dimanche après midi, je vous assure qu’il va bien se soumettre pour avoir une chance de faire autre chose ….

Parce que mon mari n’est pas naturellement soumis, il est asservi.
Mais c’est un autre sujet. Celui du jour, c’est ce léchage de boots à lanières, et l’immense plaisir qu’il peut procurer !

Quand il me verra mettre ces boots un dimanche matin avant de sortir, mon mari saura à quoi s’en tenir ^^

Marie Séverine.

 

35 Commentaires

  1. Lady Marie-Séverine cet humble servant doit bien avouer que vous avez une belle et fort agréable méthode , je la trouve particulièrement perspicace et simple et facile a mettre en place , je me permet tête base et a vos genoux , afin de vous remerciez pour cette délicate attention et partage
    grand bien a vous
    shannon

    • je viens de découvrir votre site , il est fabuleux et raffiné , je me suis mis depuis un an et demi à la soumission; et ai dévotion intense aussi pour embrasser les pieds de ma partenaire ou lecher ses bottes en secret , dernièrement j’ai léché son orteil comme j’aurai sucé le gland d’un mâle ; elle a vu le plaisir que j’y prenais et souhaite désormais passer de l’engodage au gode ceinture à l’enculage par un vrai mâle .

      • Marie Séverine

        Bonjour,
        Merci de tes compliments, mais merci également de t’en tenir à un vocabulaire correct s’il te plaît.
        Puisque tu apprécies notre coté « raffiné », essaye de t’y mettre ^^

    • merci Madame pour votre témoignage votre soumis est vraiment chanceux d avoir une Dominante telle que vous je pratique la chasteté depuis un mois et je reve de rencontrer une Maitresse telle que vous Bizouuuu bizouuuu claudellsissy la tapette

  2. Là encore chapeau bas pour le léchage de botte et ses raffinements ! J’en viens à admirer, au côté de Marie Séverine la reine de la domination, le mari asservi ! Deux heures de léchage me font figure d’un exploit qui pourtant semble se renouveler périodiquement.
    Mari asservi : oui le terme est beaucoup plus juste que « mari soumis ». Car c’est le fruit d’une véritable évolution.

    • Marie Séverine

      Merci Ben.
      Mais non, 2h c’est extrêmement rare ! On peut tout rêver ou fantasmer, une fois dans la réalité, c’est très différent. Si ça a pu durer près de 2 heures, c’est justement parce que les lanières et les 3 temps ont amené une sorte de structuration temporelle et physique de l’exercice. Je voulais partager le fait qu’avec des bottes à lanières, on peut rendre le léchage varié et intéressant, et donc le faire durer.
      Avec une botte lisse c’eut été tout simplement impossible, y compris pour moi ! Je préfère le préciser.
      Dans ce cas, je trouve d’autres tourments, en particulier « sous » la semelle, mais ce sera pour une autre fois …

  3. On peut aussi interrompre le léchage, le soumis muet et attendant l’autorisation de reprendre la suite. Il reste donc le visage dans les chaussures, à quelques millimètres du cuir…

    Il meure d’envie de continuer, ne serait-ce que parce que ça étire l’exercice, tendit qu’on le regarde dans les yeux, savourant la domination 🙂

  4. Bonjour et felicitations pour votre belle écriture.
    Il y a toujours d’excellents conseils dans vos articles.
    C’est comme du miel que l’on déguste…

    Mais…

    Si nous parlons Hygiène et Santé.
    Les semelles léchées l’après-midi sont elles vraiment celles qui ont parcouru les trottoirs des villes le matin?

    • Marie Séverine

      Bien sur, sinon ça manquerait de goût ^^
      Plus sérieusement, pas vraiment, ou bien atténué par le paillasson, et les heures à l’intérieur.
      Du coup, si ça manque de goût, j’écrase un peu la cendre de ma cigarette jetée au sol, pendant qu’il est déjà en train de travailler. Il voit la cendre tomber à coté, il s’arrête, je déplace mon pied pour écraser soigneusement la cendre, je remets ma botte en place, et il reprend.
      Je vous ai raconté l’œuf dur ? Je ne sais plus ….

      • L’œuf dur ??? Non, jamais…. c’est quoi?

        Il n’est jamais malade votre mari après un tel traitement?
        Cela parait inattendu car des Domina telles que « Gala Fur » le déconseillent fortement dans leur livre… la cendre y compris.

        Quel est votre avis et expérience ?

        • Marie Séverine

          Il n’est jamais malade !
          Je crois que je profite de son exceptionnelle constitution. Il mange très souvent des produits périmés, des fromages ayant dépassé de 6 mois la date. Alors tout ça, pour lui, c’est pas trop problématique … Enfin coté santé, je veux dire.
          Et j’avoue humblement de pas avoir lu la littérature sur le sujet.

      • En tout cas votre mari a beaucoup de chance!
        En 10 ans je n’ai jamais rencontre de vrai dominatrice comme vous prenant un reel plaisir car pour les 3/4 cela reste un bisness financier.Bravo et tres exitant.

      • Votre mari a bien de la chance. C’est un grand honneur de lécher ce dans quoi vous avez marché. Avez-vous déjà eu les bottes boueuses ?

  5. Bonjour
    Un nouveau sujet ou je vais diverger ( c’est à la mode ce mot ) de la majorité.
    Le mot le plus intéressant, à mes yeux, dans ce texte c’est asservi.
    On ressent bien tout le pouvoir que vous avez pris et si ce n’est pas mon attente je peux concevoir que ce soit celle d’un autre.
    Comme vous signalez que votre mari n’était pas comme cela au début il apparait que votre dressage vous a permis d’en arriver là.
    En aucune manière je ne pourrai lécher si longuement et jamais je ne lécherai la semelle de chaussure portée dans la vie réelle. A mes yeux il suffit de conserver à la maison une paire à cet effet.
    Mis à part cela le sujet m’indiffère, pas mon truc.
    Plus intéressant je trouve les questions que l’on peut se poser sur cette vie de couple gynarchique.
    1°/ Vous possédez votre mari à tout point de vue. Il est dépendant mais par ricochet ne le devenez vous pas autant que lui.
    2°/ Corollaire du point 1, comment continuez d’admirer son homme lorsque l’on a « brisé » (j’en conviens le mot est un peu fort) toute résistance ?
    3°/ N’est-ce pas une responsabilité énorme de tout régenter ainsi, que se passerait-il si vous vous lassiez, est-ce que votre mari serait encore capable de reprendre le cours de son existence ?
    Bonne journée
    Renaud

  6. Il y a au moins deux millards de personnes au monde qui vivent sans hygiène aucune. À part les bébés, peu en meurent. Donc maîtresse Marie Severine ne prend pas grands risques. En occident, on est beaucoup trop inutilement polarisé sur l’hygiène

  7. Il me semble que nous devons faire la différence entre fétichisme et domination. Le léchage du cuir de la botte, c’est du fétichisme qui provoque beaucoup d’exitation et peu de retenue. Le léchage des semelles, c’est de l’humiliation. Plus les semelles sont salles et plus l’humiliation est profonde. Il y a bien une différence entre adorer ou nettoyer des bottes. Il y a également un pas entre vénérer sa dame et se mettre totalement à son service. Un bon larbin se doit de lécher les semelles surtout quand elles sont salles.

    Pour ce qui est du léchage des talons, c’est l’inversion des genres. La maîtresse porte le phalus, le soumis est contraint à des rapports contre nature: sucer le phalus, pénétration… on entrevoit la possibilité d’un rapport homosexuel forcé. C’est en tout cas la promesse que me fait ma dame.

  8. Bonjour a toutes j ai essayee se faire lecher les pieds s est tres agréable mais une autres chose que je trouve tres agreable aussi et economique s est de se faire lecher aux toilette fini le papier wc

  9. Allez… juste un petit exemple…

    Les indous boivent l’eau du Gange et pratiquent les ablutions. Tout le monde le sait.
    L’hygiène dans ce pays est en effet très rare.
    Dans ce fleuve qui est réputé pour laver l’âme et purifier l’esprit, sont jetées les carcasses des défunts et des animaux qui flottent à la surface.
    Et pourtant, il semble que ce peuple soit protégé par ce fleuve sacré de toute maladie.
    Si un simple européen, comme vous et moi, boit cette eau, c’est direct à l’hosto. alors que les indous sont baignés dedans depuis l’enfance.

    Pourquoi? Parce que le système immunitaire du monde « civilisé » occidental est atténué, affaibli par trop de propreté et de cures d’antibiotiques à tout va.

    C’est pour cela que vous pouvez tenter d’aller lécher le trottoir d’une ville pendant une heure et vous verrez le résultat.

    • Marie Séverine

      Le système immunitaire de mon mari est ainsi entretenu ^^
      Bon les garçons je vous laisse vous exprimer, mais ici c’est pas un forum sur la salubrité, hein ?
      Alors on reste sur le sujet s’il vous plait.

      • Bonjour Madame Marie-Séverine

        Je reviens juste sur votre phrase que je n’avais pas encore vu : « Parce que mon mari n’est pas naturellement soumis, il est asservi. Mais c’est un autre sujet. »… Oui c’est un autre sujet mais il est de taille : on n’asservie pas un homme (dans un couple s’aimant, non intéressé, non égoïste…) qui n’est pas soumis dans l’âme (depuis longtemps…) donc totalement consentant et demandant toujours plus une fois sa soumission dans le couple démarrée : cf. pour explication mon dernier post en réponse à vous et Jean-Yves (en commentaire au témoignage de Mme Véronique) …où je fais notamment allusion à vos propos indiquant qu’il faut le freiner (ce qui confirme sa soumission dans l’âme), y porter une grande attention en tant que Dominante (marque en effet d’un vrai amour que vous avez pour lui)
        Avec mes respects
        Dominique

      • votre marie a de la chance d’etre soumis par vous

  10. Oui, chef Marie Séverine.
    C’est vous le maître du Jeu (et du site, bien sur). ;-))

  11. Retour PingOn est jamais aussi bien servie … que par son mari ! - JeDomineMonMari.com

  12. Retour PingOn est jamais aussi bien servie … que par son mari ! - JeDomineMonMari.com

  13. Retour PingOn est jamais aussi bien servie … que par son mari ! - JeDomineMonMari.com

  14. Retour PingOn est jamais aussi bien servie … que par son mari ! - JeDomineMonMari.com

  15. Retour PingOn est jamais aussi bien servie … que par son mari ! - JeDomineMonMari.com

  16. Retour PingOn est jamais aussi bien servie … que par son mari ! - JeDomineMonMari.com

  17. Retour PingBrève : une chaussure-devinette ... - JeDomineMonMari.com

  18. Bonjour Marie-Séverine,

    Je me permets de revenir sur une phrase qui m’interpelle : « J’ai aussi pris des photos de lui en train d’officier. Je vous recommande ces prises de photos. Il ne sait pas ce que j’en fais, si je les envoie à des amies, ou pas, si je les garde pour les publier en punition, etc … il a horreur que je prenne des photos ou des vidéos, alors bien sur, je le fais régulièrement. »

    Publier des photos compromettantes en guise de punition c’est tout de même un peu du chantage ça. Non ?

    Autant l’asservissement de son mari en utilisant une forme de chantage (methode Ingrid Bellemare) je cite « Some relationships started as consensual and progressed to the non consensual. So how do we impose the element of compulsion and it is really legal? What we have done in our group is to explain to the slave that if he agrees to move from one situation to the other there will be no backing out, there will be no rights for the slave and his servitude will be as near to old fashioned legal slavery as one can get. Once the slave has agreed to the change his Mistress will insist on absolute slavery on pain of public exposure, humiliation and possibly ruin. We have collected together evidence of the slave’s private servitude; revealing personal photographs and potentially damaging material and
    informed him that if he ever changes his mind about the situation henceforth then that evidence will be made public. This will be done by posting a profile of the slave with full details of his name, age, location, photos etc. Few men would want to face the appearance, of a photograph of him kneeling naked in a collar and chastity belt with whip marks all over his chest. » devrait être réprimé, autant l’incitation par les mêmes méthodes peut être acceptable.

    Quelques fois il faut un incitatif pour passer certaines barrières et ce petit coups de pouce désinhibe le conjoint et permet d’aller plus loin pour le bonheur de tous.

    L’humiliation sans la contrainte est assez paradoxale mais la frontière entre la contrainte consentie et celle qui ne l’est pas est mince.

    Y a-t-il un safeword pour cela aussi

    Bien à vous
    jc

    • Marie Séverine

      Merci JC.
      Tu sais que nous ne publions pas de photos personnelles sur notre blog, sauf en cachant visage ou tout signe permettant de reconnaître.
      C’est vrai pour nous et pour ceux qui nous envoient des photos, comme dans le concours de clés.
      La prise de photos ou de vidéos, avec la crainte suscitée, ce sont des jeux strictement privés.

  19. Bonjour Marie Severine,

    Connaissez vous le site ma-keyholder.com?

    Si oui, quel est votre avis sur celui-ci?

    Merci d’avance pour la réponse et désolé pour le hors sujet.

  20. Retour PingDomination féminine et Autorité : les pratiques de 3 femmes très dominantes - JeDomineMonMari.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *