Maman de Dora, le premier essai (concluant) !

Il faut d’abord que je vous rappelle les épisodes précédents, car c’est une longue histoire…
Le tout premier article sur ce terrible gode que j’ai surnommé « Dora la perforatrice » est ici.
J’avais découvert (et partagé) la façon dont un gode un peu long (23 cm) mais un nez un peu effilé pouvait passer plusieurs portes de votre compagnon, avec bien sur un solide harnais, positionné bien serré (important).
Souhaitant progresser, j’ai cherché un gode un peu plus gros, ou long, ou les deux. J’ai ainsi essayé par exemple Kevin, le papa de Dora.
Mais ce n’était pas satisfaisant, la marche était trop haute.
Et j’ai trouvé la maman de Dora : même texture, mais un peu plus large, et nettement plus longue. Moyennant un peu de bricolage que j’explique ici.

Pour le plaisir, je vous remets en mémoire, enfin dans l’œil, la différence de taille entre la mère et la fille ….
Et si vous voulez savoir où j’ai acheté de quoi faire la maman, c’est ICI !
On peut choisir la longueur … Et j’ai décidé de tenter … 30 cm !!! (il parait que ça existe dans la nature 🙂 )

Suite à cette séquence, on m’a demandé (par mail, sur twitter, etc) pourquoi je n’ai pas tout de suite procédé à un essai sur mon mari ! C’est bien mal me connaître, je ne me précipite jamais. Mais surtout, quelle plus belle occasion que celle qui se présentait : la fête des mères !!! Dora a offert son mari à sa maman ! Haha !!!

Alors c’est parti ! On commence par sangler la maman dont vous pourrez admirer la belle longueur. A comparer avec Dora à droite…

La prise en main est un vrai bonheur. J’ai bien sur ouvert la voie avec Dora, sur laquelle je peux vraiment compter. Même en allant lentement, elle ouvre la voie en moins de 5 mn et « aligne » toutes les ouvertures pour que la suite soit plus facile…. On la voit sur cette photo, posée.
Et puis ça a été le tour le la maman …

Ça a été ensuite le moment….
Et le moment est intime. Le gode est entré assez facilement, pour moi. Je dis bien pour moi, car de son coté, il a vraiment senti la différence de diamètre. La sensation d’être envahi a été assez puissante, et de mon coté, la sensation de rentrer si facilement m’a procuré une sensation de puissance et de domination très très agréable !
Au moment de passer la seconde porte, mon mari s’est beaucoup agité. Je l’avais heureusement bien immobilisé en croix avec des sangles bien tendues. Il n’a pas pu se soustraire au passage lent mais implacable de cet énorme boudin violet dans sa partie intestinale …
Il a essayé de se soustraire en se tordant sur le coté, mais j’ai serré les cuisses de part et d’autre des siennes, et j’ai continué de m’enfoncer lentement dans ses profondeurs…

Je ne suis pas allée 100% au fond. On voit du reste que le préservatif ne peut pas aller jusqu’au bout. Mais ce n’est pas le plus important. J’avais fait jouer le diamètre, puis une bonne partie de la longueur (disons 75 ou 80% ). Je garde pour la prochaine fois de faire des mouvements lents sur toute l’amplitude. Je ne joue pas pas la performance trop vite, j’aime le chemin inexorable qui mène à cette relation à cette soumission de l’autre...

Quelle belle fête des mères ! J’ai passé un super moment, et il y en a de très nombreux à venir avant de me lasser de ce spectacle de voir le petit (bon gros, ok …) monstre rentrer ainsi, et de cette sensation d’entrer en l’autre pour y faire ma loi.

Petite rappel des liens :
Dora est ici
La maman est là

18 Commentaires

  1. Je trouve dommage que votre site parle davantage de gode que de chasteté masculine. J’attends très souvent vos nouveaux articles mais ils parlent rarement d’autre chose que la sodomie.

    • Marie Séverine

      Et pourtant je suis une passionnée de chasteté…. Mais j’ai déjà pas mal écrit. Reste qu’un article sur le resserrement progressif par exemple serait certainement utile.

    • Bonjour
      Avez vous une adresse contact avec qui je peux demander des renseignements ?

  2. magnifique récit et photos. Je découvre votre blog, un régal pour un soumis comme moi. votre mari est un privilégié

  3. C’est très impressionnant et ça va loin… ^^ j’espère juste que cela ne va pas occasionner de blessures même si je sais que vous êtes prudente et attentive et que ce n’est pas le but. Et il est clair qu’avec un tel instrument vous imposez votre loi et maitrisez l’espace….

    • Marie Séverine

      Non, pas de blessures. Nous avons un « safeword » en cas de douleur, pour arrêter de suite.

      • Oui bien évidemment madame Marie-Severine je ne voulais pas dire que vous vouliez blesser et je suis sur qu’un safeword existe sinon on ne parlerais pas de D/s même si celle ci est permanente enfin peut-elle être permanente c’est trop de travail d’un côté comme de l’autre… c’est juste que la maman de Dora est vraiment longue… et envahissante ? Merci en tout cas de votre réponse madame et je me réjouis du prochain post.

  4. MAITRESSE MARIE SEVERINE..je suis encore une fois surpprie par le corps humain de voire ce qu,il peut acseppter.j imagine que le fabricant na pas fait sa au hasard sa reste quand même impréssionant..il avraiment trop de la chance

  5. Mes respects, Madame,
    j’apprécie beaucoup de pouvoir admirer une autre partie de votre corps sur vos photos.
    Beaucoup sont attirés par les fortes poitrines.
    Vous avez d’autres multiples atouts que certaines de vos photos prouvent et il est dommage de se focaliser sur votre poitrine.
    La nature est généreuse et je vous remercie de nous permettre d’admirer votre personne tant sur le plan physique que psychologique.
    je suis un de vos fervents admirateurs
    je Vous réitère mes plus parfaits respects, Madame

  6. Bonjour, je suis admiratif de vos articles sur la sodomie, vous avez un grand talent pour expliquer ces choses là, vos photos sont superbes, je suis véritablement ébloui par votre prestance, merci encore pour votre blog et bonne continuation, Krissoumis

  7. 30cm de bonheur et comme vous le portez magnifiquement bien. Ce dont tout soumis rêve! Personnellement je n’ai jamais rencontré une dominatrice avec un tel engin, et pourtant même si ça fait peur mes yeux brillent et je ne me lasse pas de regarder cette photo. Vos dégagez une telle puissance avec cet engin qu’on a qu’une envie c’est de vous obéir et de filer droit!
    Bien cordialement

  8. Hmmm j aimerais bien me faire prendre comme ça

  9. bjr maman de dora ,je trouve que ce gode ne rentrera jamais dans ma petite rondelle ,et vu que ma kH débute tout autant que moi dans ce domaine ce sera pas aujourd’hui que je vais avoir une matraque ainsi ,mal grées vos explications bienveillantes lollll, sur ce je continuerais a vous lire pour l’évolutions de vos pénétrations ,bonne jrnee a vous maman de dora

  10. Bonjour Maitreesse Marie séverine.comme je suis totalement novice dans cette longueur.du pére dodu.ma Maitresse pro ne pratique pas de longueur pareil .elle me dit ne pas vouloir prendre de risque.comme je ne pratique pas assez régulièrement.maitresse fait dans le traditionnel.comme c’est elle qui m’a dépucelé de la rondelle.quand elle a passé .mon rectum que du bonheur.vous dite.quand j’ai forcée le deuxiéme passage sa consiste en quoi.Maitresse Marie séverine si vous pouvez éclairer mon ignorance ce serait sympathique.merci encore Maitresse Marie séverine pour c est belle photos

    • Le père dodu n’est pas idéal pour commencer. Laisse ta maîtresse décider et gérer.

      • J’ai un temps eu une amourette avec deux jeunes femmes qui vivaient en couple. J’etais l’element récréatif de deux personnes qui s’aimaient et, surement pour verifier, passaient une partie franchement non nulle de leur temps à s’engueuler.
        L’une, comme par hasard celle que je n’avais pas rencontrée en premier, insistait régulièrement pour me sodomiser durant nos moments erotiques. Et moi je refusais en leur expliquant que je ne voulais pas vivre a l’envers ce que ma mere avait du vivre en me mettant au monde.
        Je crois que je n’ai jamais revu une expression pareille sur des visages…
        Votre protocole d’intromission dans l’Horizon des singularités de votre protégé me fait penser à ces manuels de pratique medicale qu’il y avait avant-;)
        C’etait le bon temps…

  11. Très vénérée Madame, j’ai intensément frissonné à la lecture de ce texte sur l’essai (concluant !) de la Maman de Dora, gode fort impressionnant, terrifiant même, qui m’aurait fait trembler de peur à l’idée de le prendre de force en moi, ainsi que vous l’avez imposé à votre mari. Décidément, Vous l’avez rudement bien entraîné… et surtout bien dilaté, afin de pouvoir l’utiliser aisément pour Vos Amusements sexuels et le pénétrer à Votre Guise dès que l’Envie Vous en vient. Au-delà de la souffrance qu’il n’a pas manqué de ressentir en se sentant envahi jusqu’au tréfonds des intestins par un tel diabolique engin, quel a dû être son ravissement de Vous permettre de Vous épanouir totalement, sans contrainte aucune, de laisser fleurir Votre libre et triomphant Plaisir et de pousser à leurs limites Votre naturelle Joie et Votre légitime Orgueil de Femme supérieure. Ah, si Vous saviez combien je Vous admire et combien, étant plus jeune et plus « désirable » et « baisable », j’eusse aimé tomber sous la coupe d’une Grande Dame telle que Vous, si déterminée à obtenir d’un mâle ABSOLUMENT TOUT CE QU’ELLE VEUT ! Pour exprimer le ravissement que Vos actions et Vos textes m’inspirent, il faudrait que j’invente un mot bien plus fort qu’admiration, extase peut-être… Avec toute mon humble et déférente affection : slavio63

  12. Que ce doit etre bon de vous sentir jouer avec vos accessoires..
    J’avoue que ça me donne très envie de vous offrir mes jolies petites fesses.
    Au plaisir
    Damien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *