Mis sous cage pour raison médicale … JPH témoigne

Je désire vous apporter ici un témoignage de l’histoire de mon couple qui je pense va dans le  sens de ce qui est expliqué ici, mais par un biais différent.

J’étais un jeune homme plutôt timide. J’ai une profession salariée où il est possible de gagner plus en faisant des heures sup. J’aimais bien faire la fête et je ne lésinais pas pour inviter des copains et dépensais beaucoup d’argent pour organiser des soirées inoubliables. Je consommais et partageais des substances illicites… J’avais eu des copines mais je me sentais toujours un peu obligé de leur faire de somptueux cadeaux…
J’ai fini par vivre à crédit. Ce n’était pas catastrophique car je pouvais rembourser en bossant un peu plus et j’étais déjà propriétaire de ma voiture et de mon appartement.

Puis, je l’ai rencontrée !
Nous nous sommes fréquentés. Elle a vite décidé d’emménager chez moi…
Elle a voulu mettre nos comptes en commun, mon studio étant modeste, elle apportait ses économies de jeune fille en espérant que nous pourrions acheter plus grand…

Et là, quelle déception !
Elle apprit que je vivais au dessus de mes moyens, sans avoir fait aucune économie, au jour le jour, sur un crédit revolving et qu’il me restait des mensualités à payer sur mon studio !

Grosse colère !
Elle avait donné sa virginité à un guignol !
Elle a beaucoup pleuré, très déçue de voir la réalité de ma situation.

Mais en même temps, elle est très volontaire…
Elle a décidé de prendre les choses en mains.

Du jour au lendemain, elle a fait comprendre à mes amis que les fêtes, c’était terminé !
Terminé aussi de fumer !

Mes copains sont vite devenus rares.

Ma Femme avait aussi quelques problèmes gynécologiques.
Sa vulve est étroite et hypersensible, elle s’infecte très facilement.
Les médecins nous ont déconseillé les rapports vaginaux à chaque infection, c’est à dire très souvent.

Heureusement, Elle a fini par apprécier le cunnilingus.

Un jour, j’ai vu sur Doctissimo une discussion sur les cages de chasteté. Je lui ai montré, elle a bien rigolé.
Puis je lui ai dit que ça m’amuserait d’essayer…
Elle a haussé les épaules…

– C’est quoi, ce truc de tarés ?

Mais j’ai insisté, lui montrant que c’était une pratique réelle que les femmes commençaient à découvrir pour contrôler leur mari…

De guerre lasse, Elle a fini par accepter que j’achète une CB en plastique. Je l’ai mise. bien sûr, je passe sur les détails techniques de l’adaptation…

Elle a exigé que je la masse… Pendant 4 heures… Tous les soirs..!

Et les rapports sexuels… c’était cunni… et rien d’autre !
Plus question de se laisser pénétrer et infecter !

Et puisque j’avais décidé de porter une cage pour être suppliant, eh bien ce serait à moi de faire les courses, la vaisselle, le ménage !

Elle rentrerait tous les soirs en demandant : « Qu’est-ce qu’on mange ? » et mettrait les pieds sous la table.

Il faudrait bien ouvrir la cage et écarter les cuisses de temps en temps… Mais pas si vite ! 5 semaines tranquille c’est trop bon..!

Non, décidément, c’est trop bien cette cage !

– Commandes-en une en métal ! Une bien serrée ! Peu importe le prix !

C’est avec un trac immense que j’ai dû acheter une cage en acier !

Elle qui ne voulait pas au départ, voulait maintenant que je porte 24/7 une cage bien solide !

Impossible de revenir en arrière !

Ma femme est commerçante. Elle est « patronne » et assez directive avec ses employés. D’ailleurs elle me démontre que certains sont des fainéants profiteurs du système malgré un discours de caliméros exploités..!

Elle a bien sûr pris en main toutes nos finances.
Je ne dépense plus rien sans son accord, elle ne me laisse que 20 euros sur moi que je dois justifier en cas de dépense.
J’ai remboursé mes dettes et je lui verse tous mes salaires à gérer.
Pour m’inciter à aller faire des heures sup, elle a mis au point un système de motivation :
Si je gagne plus qu’elle à la fin du mois, elle m’enlèvera la cage et je pourrai la sodomiser à ma guise pendant le mois suivant. Si c’est elle qui gagne plus, je remettrai la cage et elle ne m’accordera que ce qu’Elle voudra… ou pas…

Inutile de dire que c’est toujours Elle qui gagnait le plus !

Grâce à ce système de motivation, nous avons renfloué les caisses, nous nous sommes mariés, avons même pu acquérir des biens immobiliers ! ( à nos deux noms ) …

Il est arrivé plusieurs fois que je gagne plus qu’elle en tant que salarié, à cause de la crise :
La première fois, je l’ai graciée. Les soumis d’un forum m’ont dit qu’il n’était pas question de sodomiser sa Reine. J’ai remis la cage, gentleman.

Un autre fois, on m’a dit qu’un engagement était un engagement.

Et là… Elle a pris cher !!!

Du coup, elle a décidé de changer les règles.
plus question de se laisser sodomiser.

Me voilà donc sous contrôle total, financier et sexuel.
Bien sûr, elle ne me perd jamais de vue non plus…

Mon Epouse a fini par se faire opérer.
Elle a ensuite apprécié les rapports vaginaux et découvre les joies de l’Orgasme Vaginal.

Nous rattrapons du temps perdu.

Nous n’utilisons pas la cage de chasteté en ce moment mais je sais qu’elle plane toujours au dessus de ma tête !

3 Commentaires

  1. Marie Séverine

    Merci pour ton témoignage.
    Mais n’hésite pas à la mettre en relation avec nous, on lui expliquera qu’il peut y avoir d’autres avantages que la simple question médicale ^^

  2. Un grand merci à Marie Séverine pour ce site extrêmement bien fait, avec un style très agréable à lire et exempt de toute vulgarité.
    Lorsque tu dis que tu sais « qu’elle plane au dessus de ta tête » ça me fait penser à notre utilisation. En effet, dans notre couple la cage est davantage une menace en cas de mauvais comportement.
    Lorsque ma femme trouve que mon attitude laisse à désirer, elle me l’impose souvent le jour suivant. Il lui est également arrivé de me menacer d’un port prolongé de plusieurs semaines, mais sans toutefois le faire. Le maximum que j’ai eu à la porter jusqu’à présent est 2-3 jours et ça reste exceptionnel, même si elle dit me préférer quand je la porte.

  3. Belle histoire et belle fin !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *