Mon mari me mange dans la main (littéralement)

Selon votre recherche personnelle, cette activité pourra vous servir de punition ponctuelle, ou de rituel régulier, mais c’est encore une activité de domination que vous pouvez essayer très facilement, sans rien devoir acheter, dès ce soir si vous voulez ! Et c’est très inhabituel, et amusant !

dans la main 4Pour que ce soit plus vivant, je vous le raconte à la première personne, et au présent, comme si vous y étiez ^^
J’ai demandé à mon gentil mari de préparer le repas, comme d’habitude.  Un repas où l’on pose tout sur la table dès le début. Ma seule exigence de contenu : du fromage blanc et quelques grains de raisin blanc pour la fin du repas.

Il commence à placer les éléments sur la table basse du salon : le fromage blanc, une coupelle de raison blanc, une petite omelette brouillée, du riz à la méditerranéenne, des tranches fines de canard au curry et au miel, du pain, du vin, deux verres, deux assiettes, des couverts. Il chantonne, il est ravi, il adore le repas du vendredi soir servi au salon avec du vin ! C’est un vrai jouisseur mon mari !

Une fois qu’il a tout installé, je lui demande en souriant d’aller chercher les menottes. Des menottes confortables, avec une chaîne assez longue entre les poignets. Un mauvais signal pour lui, car ce que j’apprécie dans ce « confort », c’est que cela permet de faire durer. Du reste, il fait un peu la tête, il ne chantonne plus.

dans la main 3Je retire une assiette, les couverts et le verre qui vont avec, et je range tout à la cuisine. Je reviens, mes bottes claquent sur le carrelage, je m’installe sur un des fauteuils, devant le repas, et je croise son regard : il a compris, ce n’est pas la première fois. Du reste, il s’assied de lui même par terre, devant la table également, à ma droite.

Je reviens sur un épisode du matin. Pendant qu’il s’habillait, j’ai subitement eu envie de le sodomiser. Déjà habillée, mais avec un pantalon fuseau, j’ai pu très rapidement enfiler un gode ceinture et l’équiper. Pas un gros, mais un bon petit gode. Lui était en train de mettre son pantalon quand je l’ai stoppé puis poussé vers la commode en le pliant en deux. Le pantalon aux genoux, le slip baissé, je l’ai pris rapidement et j’ai joui tout aussi rapidement. Mais voilà, monsieur a soupiré plusieurs fois, visiblement pas disposé à me garantir le plaisir maximal. Je lui explique maintenant qu’il est temps de payer cette vile attitude en mangeant dans ma main…

dans la main 1Je prends donc un peu d’omelette dans ma main droite, et je lui tends ma main en creux pour qu’il mange dedans.
Ça fait un peu curieux de prendre ainsi de la nourriture dans la main, pour une femme bien élevée comme moi, et certainement comme vous, mais il faut savoir que c’est mon petit mari qui devra garantir qu’à la fin ma main sera parfaitement propre !

Il mange donc, lèche mes doigts, quelquefois un par un, selon que je les lui tends ou pas. Avec le riz c’est encore plus amusant, surtout qu’il a préparé une bonne petite sauce. De temps en temps, je mange de mon coté, avec ma fourchette, et je bois un verre de cet excellent vin rouge. Il a choisi du Grave, excellent choix !

Un peu de riz tombe par terre ! Il hésite, je lui dis la règle assez sèchement : si qqchose tombe par terre, il commence par aller le lécher au sol avant de revenir à ma main.
Les lamelles de canard sont l’occasion de faire un peu autrement : je les tiens en l’air et il doit se tordre un peu le cou pour se mettre en dessous, bouche ouverte, pour que je les lâche dans son bec. Un bel exercice de soumission.

Je suis une gentille fille, je lui fais boire un peu de vin dans mon verre, les yeux dans les yeux, bien soumis. Il en a tellement envie, mon pauvre chéri.

dans la main 2Ca se complique radicalement avec le fromage blanc. Je me suis tournée un peu vers lui, mes bottes bien plaquées au sol, bien droite. Les doigts pleins de fromage, dégoulinants. Il commence à lécher mais il en tombe. J’avais prévu : ça tombe juste entre mes bottes, espacées de 20 cm seulement. Je lui fais signe sans sourire, il sent je crois à mon regard que ça va se compliquer.
Je précise pour les esprits chagrins que le sol est propre, mes bottes aussi. Il lèche le sol entre mes bottes et c’est différent. Puis il vient me lécher les doigts, les yeux dans les yeux ….

La fois suivante, ça tombe sur le bout de ma botte. Il doit bien nettoyer, revenir ensuite, et j’inspecte sévèrement. Je fais des remarques sur un ton désagréable. Puis ça tombe à nouveau au milieu. Alors pour m’amuser, je laisse tomber un grain de raisin sur le fromage blanc au sol. C’est meilleur, lui dis je …..
Je recommence, mais cette fois, avant d’avoir pu entièrement se baisser pour le gober, une des botte a bougé et écrase lentement le grain et le fromage, avant de se décaler. Il doit me regarder faire lentement, tout nettoyer, avant de revenir nettoyer mes doigts, tandis que de l’autre main, je picore quelques grains et bois un peu de vin. Il commence à trouver ça pénible, je pense. Surtout qu’il sait que je peux faire durer…

Je lui demande s’il a compris. Mais je n’ai pas besoin d’entendre sa réponse. Il a certainement aimé se soumettre, sentir ma pression, mon inflexibilité, le danger de la durée, mais il est tellement content que ce soit fini !

7 Commentaires

  1. Merci pour ce récit Maitresse Marie Severine,c est juste émouvant,et …génial! Bien respectueusement

  2. Bonjour
    Encore une belle preuve de supériorité !
    J’espère que votre Mari et conscient que sa place est à vos pied et qu’il a beaucoup de chance ?

  3. Bonjour Madame , quelle chance il a de Vous avoir rencontrer .Quel bonheur et quel honneur cela doit être de manger dans vos Divines Mains et a Vos Divins Pieds Madame .C’est honteux mais tellement bon et excitant de se sentir l’animal de Maîtresse .je pense que Vous me comprenez ce que je veux dire par la . J’ai déjà été traiter comme un chien au cours de séances et que cela n’as rien a voir avec ce que Vous vivez . J’ai déjà jouer a la balle , promener en laisse, boire dans la gamelle et lécher les Pieds de Maîtresse qui avait écraser un morceau de gâteau paris bresse. Malheureusement ce n’était que des séances , ce n’est pas ce que Vous vivez mais j’espère un jour rencontrer une Divine comme Vous pour une vraie relation d’appartenance mais c’est pas facile a trouver . j’adore Votre site et continuez ainsi Mesdames , je laisserais mon commentaire de temps en temps .Merci Mesdames

  4. Bravo c’est du vrai dressage…Pas besoin de cravache pour que cela roule!…

  5. Wouahh !!! Quel magnifique site, je découvre !
    Je domine mon mari progressivement, mais je découvre qu’en fait avec de la méthode je vais pouvoir le mettre totalement sous mon contrôle !
    Il y a beaucoup à lire ! Merci

  6. Je n’aurai qu’un commentaire comme pour les enfants
    « On ne joue pas avec la nourriture »
    Pour les esprits chagrin c’est de l’humour !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *