Punition d’immobilisation, une petite complication

Nota Bene : cet article datait de 2014 … je l’ai un peu mis à jour pour le remettre en avant. Bonne lecture pour les nouveaux !

Bonjour,
Je vous ai déjà dit que l’une des punitions que j’applique à mon mari est l’immobilisation. C’est particulièrement efficace pour lui, car c’est un actif qui essaye de ne pas perdre de temps pour faire tout ce qu’il doit, et tout ce qu’il invente par ailleurs, avec mes permissions bien entendu.
Rien de pire pour lui que de devoir rester assis, ou debout dans un coin, un placard, ou le sous sol, pendant 30 minutes, ou plusieurs heures.

Beaucoup d’entre vous me demandent des idées de punitions, et je comprends que je vais devoir y consacrer une rubrique entière. Maintenant que je suis en contact régulier avec plusieurs femmes qui apprennent à dominer leur compagnon, ça va être nécessaire :))

Aujourd’hui, petit focus sur une complication que j’utilise volontiers avec mon mari. Quand il est immobilisé dans l’entrée, ou la cuisine (rarement dans la pièce principale, mais ça arrive), il peut regarder tout se qui se passe, et ça le distrait. Il m’est venu l’idée de lui masquer cette vue et cette possibilité.

J’ai essayé bandeaux, cagoules diverses (certaines très très belles), mais j’en suis venu à utiliser une variété de cagoule facile, efficace et pas chère. Chez notre partenaire, elle est là : Cagoule lycra bouche ouverte

Pour tout vous dire, j’en ai 3 identiques, je vais vous expliquer pourquoi.
Les avantages :
– facile à laver, et maniable : tient dans une poche de gilet
– sans aucun danger (et c’est important, et ça permet de faire durer ^^)
– le trou pour la bouche laisse la langue libre
– impossible de « voir par dessous » (avec un bandeau c’est souvent le cas)
– on peut en mettre plusieurs

Hé oui, plusieurs ! Soyons précise : une telle cagoule masque environ 50% de la vue. Votre mari ou compagnon peut voir ce qui se passe, sans les détails, mais tout de même assez bien. Une seconde par dessus, et il ne reste plus que 10 ou 20% de la vision. Assez pour imaginer mais pas pour voir. Avec la 3ème couche, on ne voit plus rien.  Comme ce n’est pas cher, je vous conseille d’en avoir 2.

Mon usage préféré ?
Il est puni pour le lendemain (j’aime bien planifier les punitions, rien ne presse jamais, même si il y a en général une correction tout de suite). 1 ou 2 heures assis en tailleur dans l’entrée par exemple. Il y a un anneau au mur, il est menotté et enchaîné. Je n’aime pas du tout que ce soit « faux ». Je comprends celles qui font autrement, mais de mon coté, j’aime verrouiller. Et toutes les clés ont une chaînette, ce qui me permet de les ajouter en pendentif à celles de la cage de chasteté qui sont déjà sur ma poitrine, et qu’il admire d’habitude.

Je le mets en place avant de m’habiller, et je lui positionne 2 cagoules tout de suite. Debout devant lui, je m’offre une petite gâterie. sa langue qui sort du lycra noir, c’est vraiment super excitant. Quelquefois, je ne le laisse pas finir, pour rester cruelle (je précise que la libido me rend cruelle, d’où le fait que je ne le laisse pas toujours finir tout de suite et maintenir mon désir et ma libido. Il le sait …)

Ensuite, je me prépare. Je passe et repasse devant lui sans cesse. En soutien gorge, qu’il doit essayer de deviner, en me parfumant, en me coiffant au loin, en repassant avec une tenue qu’il aime beaucoup, que je porte rarement, que je mets pièce après pièce, jupe, talons, haut, pour finir par un gilet qui referme la vision sur l’intérieur (enfin sur le peu qu’il avait …) le laissant dans l’imaginaire et le privant du meilleur.

Il doit régulièrement trouver et m’acheter des tenues, c’est une de ses contraintes, et il choisit forcément ce qui l’exciterait de me voir porter…. Je n’essaie jamais devant lui, et attends quelquefois des mois avant de les porter…. Le mien est particulièrement sensible à cela, mais chacune trouvera sa petite complication cruelle. C’est une punition, il ne faut pas l’oublier !

Donc pour mon mari, cette cagoule est une cruelle complication, qui me permet de doser son châtiment, surtout avec la suite. Ou plutôt les suites possibles :

– lui retirer la seconde pour qu’il puisse mieux (mais difficilement) profiter … de ce qu’il rate
– aller me changer pour une tenue ordinaire avant de lui retirer
– sortir ainsi habillée, en le laissant bloqué (sans danger), pour une course ou pour déjeuner (en ayant passé avant un coup de fil pour trouver une personne avec qui déjeuner, devant lui ou un peu plus loin), et bien sur me changer en rentrant
– lui demander de me proposer une nouvelle contrainte, ou disposition, pour que j’accepte de le détacher et de rester ainsi l’après midi
– lui enlever la seconde cagoule avant de le remettre à la gâterie, avec un temps limite pour me faire jouir (sinon on arrête et je reviens 30 minutes plus tard)
– etc etc …. vous verrez qu’en cherchant un peu, cet outil permet de multiplier à l’infini les complications et les exigences pour mettre un terme au supplice …

Mesdames, laissez vous aller à des douces punitions, faciles pour vous, ingérables pour lui, du fait de la multiplication des déclinaisons et possibles. Une petite cagoule de rien du tout peut tout changer ^^.

Et elle est utilisable dans beaucoup d’autres contextes, ligoté, sodomisé, etc … La privation partielle, réglable, de la vue, crée un sentiment de perdition, d’inquiétude, de non maîtrise, qui le rend plus fragile, le temps qu’il vous faut pour resserrer vos liens physiques et psychologiques.

Plus haut, je disais que de tout voir risquait de le distraire. Je crains que de ne pouvoir que deviner ne l’occupe encore plus, pour finir….

 

8 Commentaires

  1. Bonjour a toutes
    Avez vous fait signer un contrat de chasteter a votre soumis

    • Marie Séverine

      Bonjour Florence !
      J’espère que vous allez bien.
      Pour ma part (mais chacune dira), je n’en ai pas. Je lui ai fait signer des engagements sur d’autres points, mais jamais sur la cage. Je dirais que pour moi, le contrat de la cage de chasteté, c’est la clé sur ma poitrine ^^.
      Si vous en avez fait signer un au votre, pourriez vous nous dire son contenu en gros ?
      A bientôt

      • Bonsoir
        je vais tres bien merci et vous?
        J aimerais bien trouver un contrat pour l humilier un peut plus et lui faire signer en présence d amies lors d une soirée ou il nous servirais et serais punit
        Bonne soirée a vous toutes

  2. Bonjour Marie-Séverine,
    Je ne sais ce qui est le plus difficile.
    L’absence de vision , l’immobilisation ou les deux ?
    Respectueusement

  3. Je reconnais la les connaisseuses , ce type de cagoule est vraiment le top , et effectivement pour en avoir aussi tester beaucoup, cuir , latex , etc etc , elles sont soit trop lourde, ,soit vraiment moches , ou bien trop «  »chaude » le spandex est le meilleur des choix , ce qui est bien est aussi les différents choix , avec plus ou moins d’options ,trous yeux ,bouche, etc etc , cela me fait penser que je dois avoir chez moi dans une boite une catsuit complète dans ce genre , que je n’ai malheureusement jamais mis ( trop petite ) , je vous remercie encore fois Lady Marie Séverine de trés bonne idée a retenir
    votre humble serviteur
    Shannon

  4. Bonjour Madame Marie Severine, je me permet de poster ce commentaire afin de vous demander si possible quelques precisions sur votre recours ou non aux chatiments corporels.
    Si je me permet de vous demander cela, c’est que nous avons un desaccord d’opinion avec ma Maitresse à ce sujet, bien qu’elle ai par definition toujours raison, elle me permet de donner mon avis sur la question. Nous essayons difficilement de mettre en place ce type de rapport entre nous, mais à ce jour mon caractere tres difficile rend les choses difficiles, nous sommes dans un contexte de vie très compliqué, contexte que je ne peux pas développer ici, et la conséquéce et qu’ il y a tres souvent des coleres de ma part, des tensions, pire un manque de respect jusqu’a l’usage d’insanité verbale, bref tout l’opposé de ce que devrait etre mon comportement. Je ne cherche aucune excuse, je sais le pourquoi de ces derapages, j’ai la volonté de les faire disparaitre et depuis la decouverte de votre site et la prise de conscience d’une possible vie épanoui dans ce type de rapport, une nouvelle dynamique c’est installé et une réelle volonté de tout faire pour y arriver est née.
    Mais demeure la question des corrections physique, qui pour ma Maitresse releve plus de la perversite et ne serait pas utileet qui quand à moi est un moyen indispensable selon mon point vu pour faire naitre la peur, et donc le frein indispensable à toute tentative de dérapage. Je pense que le fait d’avoir connu une ou plusieurs vrai corrections dures, psychologiquement par la crainte de pouvoir les revivres est necessaire.
    Meme si je suis totalement persuadé que la domination est essentiellement psychologique au quotidien.
    Voila donc en fait j’aurai aime connaitre votre point de vu, et savoit si vous y avez recours, si oui dans quel cas et comment.
    Je precise que ce commentaire a ete ecrit et poste avec accord et verification de ma Maitresse, qui me demande d’indiquer que moi je fais reference a des corrections avec acharnement au fouet notamment comme l’on peut le voir sur certaines photos sur internet de dos laceres au sang, qui releve pour elle de la caricature.
    Cordialement

    • Bonjour,
      Nous ne pratiquons pas, dans l’ensemble les punitions violentes, mais plutôt des punitions désagréables du point de vu du soumis.
      Je sais bien sur que cela se pratique, mais en général c’est pour le plus grand plaisir du soumis, ce qui est paradoxal, car cela devient une récompense. Et j’ai connaissance de situations ou la Maitresse doit arreter le soumis qui veut aller trop loin.
      Pour ma part, j’aime bien qu’une « correction » soit faite à froid, calmement, en visant ce qui déplait le plus à mon mari.
      Et bien sur de préférence au plus mauvais moment. D’où les immobilisations. Mais aussi la mise au cachot au moment ou des amis nous rendent visite.
      Je peux pratiquer les séries de gifles, sèches, associées à une séance de léchage de bottes très exigeante. Des coups de canne ou de stick également. mais jamais en grande quantite. Un seul, bien pesé, vaut mieux pour la menace.
      Mais mon mari n’est pas du tout maso, c’est donc une situation qui n’est pas la même que la vôtre.
      J’espere avoir répondu à votre demande.

  5. Le piquet. Ma Maîtresse utilisait beaucoup cette punition d’immobilisation. La durée était fixée à l’avance ( de 15 minutes jusqu’à une heure). Le plus souvent à genoux mains sur la tête avec le nez collé au mur et entre le nez et le mur mon carnet de punitions qui au moindre mouvement tombait engendrant cinq minutes supplémentaires. impossible dans ce cas de bouger d’un millimètre. Impossible également de penser à autre chose qu’à son humble condition de soumis puni.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *